x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Loi macron sur la mobilité bancaire : changer de banque devient un jeu d'enfants

Loi Macron

Toujours plus de mobilité bancaire : voilà le sens des récentes lois économiques. Cela a commencé en 2014, avec la loi Hamon, encore renforcée par la loi Macron adoptée en 2015, mais appliquée à partir de l’année prochaine. Alors, concrètement, en quoi 2017 devrait-il enfin apporter la facilitée tant promise pour changer de banque ?

 

Des démarches simplifiées

 

Le 6 février 2017, voici le moment à partir duquel les dispositions de la loi Macron relatives à la mobilité bancaire entreront en application.

L’objectif : simplifier les démarches pour le consommateur, qui rechigne souvent à changer d’établissement bancaire devant l’ampleur de la tâche. Tellement de contacts à prévenir, de données à modifier…

Si vous le souhaitez, votre nouvelle banque pourra se charger de toutes ces corvées à votre place. Elle agit de banque à banque, directement en lien avec votre établissement d'origine, afin de vous assurer une tranquillité totale.

 

"Votre nouvelle banque s'occupe de tout gratuitement."

 

Concrètement, votre nouvelle banque récupère les contacts de tous vos fournisseurs, débiteurs et créanciers et leur fournit vos nouvelles coordonnées bancaires.

Elle s’assure ainsi de la continuité des virements en cours et permanents, ainsi que des chèques établis au cours des 13 derniers mois mais encore non débités.

Et si vraiment vous ne voulez rien avoir à faire, votre nouvel établissement peut aussi se charger du transfert des fonds et d’ordonner la clôture de l’ancien compte, à une date que vous choisissez.

Vos différents prestataires et contacts disposeront d’un délai de 10 jours ouvrés pour enregistrer les nouvelles coordonnées bancaires qui leur seront transmises.

 

Hésitant à l'idée de souscrire à une banque en ligne ?
De plus en plus de Français souscrivent à une banque en ligne.  Faites vous une idée des tarifs en consultant notre comparateur.

 

Les banques en ligne à l'affût

 

Il est encore difficile de savoir si les Français saisiront cette opportunité pour changer de banque.

Pour l’instant, le taux de mobilité est relativement stable, se situant autour de 4,5 %, ce qui est moins que chez nos voisins européens. Il faut dire que, d’après un sondage BVA, 83 % des Français n’envisagent pas de changer de banque dans l’année.

Malgré ce chiffre, les clients des banques risquent de se faire « draguer » par la concurrence, et notamment les nouveaux acteurs du monde bancaire, qui voient là l’opportunité de gagner de nouveaux comptes.

Les banques en ligne sont sur le front, à grands coups d’offres promotionnelles. Orange Bank a par exemple décidé de lancer son offre bancaire début 2017, pour profiter de cette nouvelle flexibilité.

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Il reste encore de nombreux points à revoir en termes de mobilité bancaire. La loi Macron traite du compte courant, mais une simplification du transfert des produits d’épargne serait également la bienvenue. Le gouvernement devrait également agir sur les obligations de domiciliation des revenus qui accompagnent aujourd’hui les crédits.

 

 
Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Comparez les banques en ligne votre carte bancaire gratuite

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com