x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Comment refuser l'augmentation des tarifs des opérateurs téléphoniques ?

Télécom

A votre retour de vacances, il est presque certain que vous découvrirez un changement sur votre facture de téléphone. En effet, les tarifs de trois des plus grands opérateurs ont augmenté au cours de la saison estivale (fixe et mobile). Un événement passé de façon quasi imperceptible, à la surprise générale des consommateurs mais aussi des associations de défense de ces derniers.

Si vous revenez de vos vacances depuis une destination européenne, bonne nouvelle : vos factures de téléphone portable ne sont pas majorées de frais d'itinérance, étant donné que ceux-ci sont résolument supprimés. Mais un autre élément attirera à coup sûr votre attention. En effet, sur les quatre grands acteurs du marché des télécoms en France, trois d'entre eux ont augmenté leurs tarifs au cours de l'été.

 

Trois opérateurs concernés

 

Il s'agit de Bouygues Telecom, SFR et Orange. Signalée discrètement par mail ou courrier (mais de façon déguisée, noyée dans un texte bien élaboré) le procédé pour signaler cette augmentation n'a pas manqué d'interpeller les associations de consommateurs.

A l'heure actuelle, seul l'opérateur Free Mobile n'a pas modifié sa grille de tarifs. Pour les trois autres opérateurs, découvrez ci-après les principales hausses effectives :

 

  • Bouygues Telecom
    • Augmentation de l'abonnement mensuel : + 3 € concerne la location de la box (non facturés jusqu'à présent)
    • Augmentation de l'abonnement Bbox Miami : + 1 € (de 26,99 à 27,99 €/mois)
    • Suppression de la remise de 10 % pour cumul de forfaits chez la même famille.

 

  • Orange
    • Offre Découverte Internet : + 3,99 € (de 21 à 24,99 €)
    • Forfait mobile Mini : + 2 euros (de 14,99 à 16,99 €) avec revalorisation des données mobiles à 5 Go

 

  • SFR
    • Clients avec ligne fixe : + 2 à 5 € selon la situation du client
    • Clients mobile : + 1 à 2 € pour l'offre Red by SFR

 

Un cadeau déguisé en hausse

 

Dans les e-mails et courriers envoyés aux clients par les opérateurs, le texte porte à confusion. Les clients de SFR, notamment, se sont vu annoncer un "surclassement" dans le cadre de l'offre TV. Une stratégie marketing qui se veut attractive en soi !

Mais cette bonne nouvelle n'est vraie que si l'on décide de lire les textes en petits caractères plus bas, avec l'annonce de l'augmentation de tarifs sur une offre qui en réalité n'est pas différente de celle que vous aviez auparavant.

En plus d'être présenté sous une forme quelque peu déguisée, le calendrier fait passer les événements quasiment inaperçus. Car durant l'été, nul ne s'imagine forcément recevoir un courrier de son opérateur avec une modification de tarifs.

Enfin, les vacanciers ne sont pas non plus enclins à vérifier leur boîte mail.

 

Comment refuser ses augmentations ?

 

Vous disposez de 4 mois à compter du changement de tarif (selon l'article L. 224-33) pour résilier votre abonnement sans aucun frais. Sans réaction dans ce laps de temps, l'opérateur considère que vous avez accepté les nouveaux prix.

Si vous dépassez ce délai, vous devrez accepter des frais de résiliation (selon les conditions générales de l'opérateur).

Vous pouvez formuler une réclamation auprès du service client afin de conserver les anciens tarifs. C'est notamment possibles pour les clients de l'opérateur SFR.

Pour les autres opérateurs, une négociation peut toujours être tentée, en faisant jouer la concurrence et un potentiel départ. A savoir cependant que le succès de ces démarches n'est pas garanti.

Antoine Monceaux

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Comparez en quelques clics plus de 300 forfaits mobiles

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com