x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Mondial de l'automobile 2016 : les présentations internationales

mondial auto

Mazda, Ford et Volvo boudent le Mondial de l’automobile pour cette édition 2016. Mauvais signe ou pas, cela n’empêche pas les autres constructeurs de venir faire leur show pour notre plus grand plaisir. Petit tour d’horizon des nouveautés internationales de ce salon.

 

Hyundai i10

 

Restylage de mi-carrière pour la Hyundai i10 qui adopte une toute nouvelle face avant, avec notamment des feux diurnes qui quittent leur position boomerang pour venir s’arrondir juste sous le capot.

Mais c’est surtout l’équipement qui se bonifie avec la navigation sur écran tactile de 7’’, accompagnée des services connectés et du TomTom Live. Ainsi que la sécurité qui compte désormais l’alerte anticollision et la surveillance de changement de file.

 

"La nouvelle i30 sera également sur le stand coréen."

 

Les commandes pour cette i10 nouvelle phase seront ouvertes lors du Mondial pour une livraison courant novembre.

 

Toyota C-HR

 

Il aura su se faire attendre, mais voilà que le nouveau SUV compact de Toyota vient enfin se présenter au Mondial de Paris.

La tradition et le savoir-faire de la marque japonaise sur ce segment ne pouvait qu’attiser notre curiosité, et il faut dire qu’au premier coup d’œil c’est une sacrée gifle stylistique, dans le bon sens du terme.

Doté de lignes tendues et d’arêtes tranchantes, le design du C-HR prend une position résolument sportive tout en conservant un museau relativement massif. Un physique qui va vite faire passer certains de ses concurrents pour des dinosaures.

Cela se fait comme toujours au prix d’une mauvaise visibilité arrière, mais aussi d’un coffre qui se résume à 370 malheureux litres.

Beau mais moins pratique, le C-HR présente en revanche un intérieur d’une qualité irréprochable, très proche d’une Lexus, ce qui n’est pas peu dire.

Le Toyota C-HR devrait démarrer ses tarifs aux alentours des 24 000 €.

 

Toyota C-HR

 

Skoda Kodiaq

 

Avec son Kodiaq, Skoda se lance sur le segment des SUV 7 places. Cousin du VW Tiguan et du Seat Ateca, le Kodiaq se flatte de 2 065 litres de volume utile et d’un rapport tarifs/équipements avantageux.

 

"De 150 à 190 ch en diesel, et de 125 à 180 ch en essence."

 

Il profite notamment du freinage automatique d’urgence, du système de détection des piétons, ou encore de la très en vogue recharge par induction du Smartphone.

Le baroudeur tchèque sera disponible avec ou sans transmission intégrale et pourra intégrer la boîte à double embrayage DSG. Le Kodiaq sera disponible dès la fin de l’année.

 

Audi Q2

 

L’Audi Q2 vient élargir la gamme de son constructeur en partant à l’assaut du marché des Mini SUV premiums. Un segment où la concurrence directe se limite à un Mini Countryman vieillissant, et éventuellement à un Jeep Renegade au look nettement moins urbain.

Au menu de ce petit nouveau des équipements technologiques de pointe issus de l’expérience de ses aînés, ainsi qu’un habitacle moderne et particulièrement bien fini.

L’allemand a plutôt intérêt à séduire son monde avec un tarif d’entrée à 26 900 € en essence et 26 500 € en diesel.

 

Audi Q2

 

Opel Mokka X

 

S’il est relativement discret en France, l’Opel Mokka connaît une belle carrière en Europe. Ce qui n’empêche pas son constructeur de lui offrir un restylage de mi-carrière plutôt conséquent, jusqu’à modifier son nom en Mokka X.

De l’extérieur, la face avant est totalement remaniée. Assagie, elle fait un peu moins « jouet » en proposant des optiques plus sérieuses et une calandre harmonisée au reste de la gamme.

 

"L’Opel Mokka fait 16 cm de moins qu’un Captur."

 

A l’intérieur, l’ergonomie a totalement été revue et propose une centralisation des commandes sur l’écran tactile. Une stratégie en phase avec les attentes sur ce segment.

De nouveaux équipements font aussi leur apparition, mais pas forcément de série, avec notamment la surveillance des angles morts, l’alerte franchissement de ligne, l’accès et démarrage sans clés et l’alerte de distance de sécurité.

 

Kia Rio

 

S’il y en a une qui a su entretenir le mystère, c’est la Kia Rio de quatrième génération. Après les alléchantes illustrations qui ont été diffusées cet été, le constructeur a enfin dévoilé son fleuron en photos.

La polyvalente coréenne, rivale directe des Clio et 208, gagne en mordant avec un physique plus accrocheur notamment au niveau de son museau dont l’allongement évite l’effet bulle de la silhouette.

A l’intérieur, la planche de bord est profondément modifiée avec un traitement à l’horizontale particulièrement soigné.

 

Kia Rio

 

Suzuki SX4 S-Cross

 

Le SX4 S-Cross connaît lui aussi un restylage en profondeur qui lui va plutôt bien. Calandre plus élégante, optiques plus raffinées, le Suzuki semble gagner en maturité.

L’offre moteur évolue également avec deux blocs essence de 1.2 l et 112 ch, et 1.4 l de 140 ch en lieu et place de l’ancien 1.6 l quatre cylindres.

 

Land Rover Discovery

 

La cinquième génération du célèbre Land Rover Discovery fera son apparition au Mondial. S’il ne s’est pas encore dévoilé totalement, sa version camouflée perd de son plumage à chaque nouvelle apparition.

Ce nouveau Discovery perd son toit de coffre caractéristique et adopte une ligne plus sportive, à l’image du Land Rover Evoque. Il oublie aussi son battant arrière à double ouverture pour un hayon plus classique.

A l’instar du reste de sa gamme, ce Land Rover prend des airs premium et représente la solution sept places de la marque.

 

Opel Ampera-e

 

L’Ampera hybride rechargeable sortie en 2011 n’a pas rencontré le succès escompté. L’Ampera-e, entièrement électrique, va tenter de sauver l’honneur.

Avec ses 4,16 m de longueur et ses 204 ch sous le capot, l’Ampera-e affiche un 0 à 50 km/h effacé en 3,2 s.

 

"Vitesse maximale de 150 km/h pour l’Ampera-e."

 

Opel n’a pas encore communiqué sur l’autonomie de ce nouvel opus électrique, mais la jumelle de l’Ampera-e, la Chevrolet Bolt, déjà commercialisée aux Etats-Unis, annonce 150 km de trajet par charge.

 

Opel Ampera-e

 

Toyota Prius hybride rechargeable

 

Comme toujours, Toyota marque le pas dans le domaine de l’hybride rechargeable. La nouvelle Prius fera sa première européenne à Paris.

Son physique, toujours décalé, est désormais soutenu par un habitacle plus moderne profitant d’un écran tactile vertical de 8’’.

Le constructeur annonce une consommation moyenne de 1,4 l/100 km pour sa berline à l’autonomie en tout électrique de 50 km.

Sur le salon, elle devra partager la vedette avec celle qui pourrait bien devenir sa concurrente la plus sérieuse : la Hyundai Ioniq.

 

Hyundai Ioniq

 

Hybride et hybride rechargeable, tout comme la Prius, la Ioniq se diversifie également en version tout électrique.

En adoptant les codes silhouette et gabarit de la Prius, la Hyundai affiche clairement sa rivalité avec la japonaise.

Mais en France, les ventes donnent d’avantage raison à une Auris au format plus discret.

 

Hyundai Ioniq

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

L’on regrette l’absence de certains constructeurs (tout comme celle de la Golf VII restylée), mais ce Mondial de Paris s’annonce tout de même riche en nouveautés.

 

 
Philippe Mougeot

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les voitures neuves et trouvez le meilleur prix

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com