x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

L'Opel Ampera-e peut-elle tenir ses promesses ?

Opel Ampera-e

La première problématique des constructeurs en matière de voitures électriques est l'autonomie. La deuxième, puisque l'une influe sur l'autre, est la puissance. Opel nous propose aujourd'hui son Ampera-e qui est sensée arriver à tenir la distance tout en assurant un sacré répondant à la pédale. Pari réussi ?

 

Une autonomie de 520 km

 

Vous avez l'impression d'avoir déjà vu l'Opel Ampera-e quelque part ? C'est normal, il s'agit d'une Chevrolet Bolt rebadgée et gratifiée sur sa calandre de la fameuse moustache Opel.

Et tout comme la Bolt qui présente une autonomie de 380 km en norme WLTP, l'Ampera-e affiche une distance de 520 km selon le cycle NEDC.

 

"Le cycle WLTP est plus réaliste que le cycle NEDC."

 

 

Certes, la réalité routière se rapproche davantage des 380 km, mais c'est déjà énorme au regard de ce qui est disponible sur le marché. Il faut dire que la petite Opel électrique embarque une batterie fabriquée par LG d'une puissance de 60 kW/h.

En comparaison la Renault Zoé, qui est une référence en matière d'autonomie, est équipée d'une batterie de 41 kW/h, alors que celle de la Tesla Model S d'entrée de gamme est de 75 kW/h.

L'Ampera-e est donc plus proche d'une électrique haut-de-gamme tout en étant presque moitié moins coûteuse. En effet, l'allemande qui arrivera sur notre territoire d'ici fin 2017 sera proposée à un peu moins de 40 000 €.

 

 

Des performances inattendues

 

Le moteur électrique de l'Opel Ampera-e est doté d'une puissance de 204 ch pour mouvoir son poids conséquent de 1 691 kg (dont 430 kg de batterie). Résultat, un 0 à 100 km/h effacé en 7,3 s où seule la BMW i3 peut rivaliser, et une vitesse maximum de 150 km/h.

Cette dernière ne proposant que 312 km d'autonomie en NEDC, soit bien moins dans la réalité.

 

"L'Ampera-e affiche un couple de 360 Nm ce qui la rend également performante en reprises."

 

Et pour se recharger, l'Opel propose une compatibilité, en option, avec la recharge rapide Combo qui permet de récupérer une autonomie de 150 km en 30 mn, ou de charger complètement la batterie en 1h30mn.

Sur une Wallbox de 7,4 kW, la recharge complète s'effectue en 8 h.

 

 

Et en tant que voiture ?

 

Autonomie, puissance, d'accord. Mais à vivre, que vaut cette Opel ?

Et bien elle est plutôt agréable. Elle offre une bonne habitabilité et des équipements innovants (dont beaucoup restent en option). Le conducteur bénéficie de l'instrumentation numérique et d'un écran tactile de 10,2" très ergonomique.

Malheureusement, si le constructeur allemand a fait des progrès en matière de qualitatif sur toute sa gamme, ce n'est pas le cas de l'Ampera-e dont l'habitacle s'habille plastiques peu flatteurs.

Notons aussi des suspensions un peu trop fermes qui ne vont pas dans le sens du confort.

 

 

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Accessible, puissante, bien équipée et dotée d'une autonomie impressionnante, l'Ampera-e va faire à coup sûr grand mal à la concurrence. La Renault Zoé risque bien de devoir descendre de son trône.

 

 
Philippe Mougeot

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les voitures neuves et trouvez le meilleur prix

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com