x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Qu'attendre de la voiture du futur ?

voiture sans conducteur

La voiture sans conducteur n'est pas pour demain mais les modèles partiellement autonomes feront leur apparition d'ici 2020. Sous le regard du conducteur, ils géreront la vitesse et la direction, sur autoroute et même dans les parkings. Vous allez être surpris !

 

La France a dit oui !

 

En août dernier, le Conseil des Ministres a donné son feu vert à la circulation de véhicules autonomes en France, à titre d’expérimental. Ces prochains mois, il faut donc s'attendre à quelques surprises sur les routes de l'Hexagone.

Des voitures sans conducteur vont faire leur apparition, comme en Allemagne, aux États-Unis ou au Japon où des expérimentations similaires ont déjà lieu. Mais il ne s'agit que des prémices de la voiture totalement dépourvue de conducteur.

Sa mise au point demandera encore du temps et Monsieur Toutlemonde ne pourra certainement pas en acheter une avant une quinzaine d'années.

Mais d'ici là, nos voitures vont progressivement recevoir de nouvelles fonction d'automatisation, permettant de décharger progressivement le conducteur de certaines tâche de conduite.

 

Des voitures haut de gamme qui s'autonomisent déjà

 

Aujourd'hui, la conduite partiellement autonome s'est immiscée chez les constructeurs haut de gamme.

Sur le nouvel Audi Q7 par exemple, le conducteur peut entrer un point d'arrivée dans le navigateur et se laisser conduire par le véhicule qui gérera de lui-même la direction et l'accélérateur sur voie rapide.

Mais attention, il faut toujours conserver ses mains sur le volant, comme chez Mercedes qui propose une option similaire sur ses Classe S et Classe E.

Tesla est le seul constructeur à ne pas respecter cette sécurité mais cette position fait débat depuis le premier accident mortel causé par cette fonction.

 

Une généralisation de la conduite semi-autonome en 2020

 

Comme tous les équipements auto, les systèmes de conduite autonome vont progressivement se démocratiser et sortir du cadre restreint des constructeurs premium.

D'ici 2020 des marques généralistes comme Peugeot, Renault et Citroën commercialiseront des supers régulateurs de vitesse capables de gérer le volant, l'accélérateur et les changements de direction, sur autoroute ou dans les embouteillages.

Et là, il ne sera plus indispensable de garder les mains sur le volant car la loi autorisera d'ici là les constructeurs à s'autoriser cette liberté.

Chez Renault, il n'est pas question de lancer une technologie gadget. « Le coût de l'équipement devra être comparable à celui d’un système d’assistance à la conduite actuel et devra offrir de vrais bénéfices au client », affirme la marque française.

C'est aussi pour cette raison que la conduite autonome ne sera activée que dans des situations fastidieuses comme les embouteillages ou les trajets sur autoroute.

Même approche chez Nissan qui dotera sa prochaine génération de Qashqai de telles fonctions sur voie rapide, à l'horizon 2020.

Arnauld Delacroix

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les voitures neuves et trouvez le meilleur prix

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com