x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Qui sont les sept finalistes pour le titre de voiture de l'année 2017 ?

voiture de l'année

La bataille pour le prestigieux titre de voiture de l’année fait rage. Déjà, la présélection à été affinée, reléguant hors compétition des modèles qui pourtant ne déméritent pas. Aujourd’hui nous connaissons les 7 finalistes qui espèrent encore remporter la victoire. Petit tour d’horizon de ces voitures avant le verdict du jury, le 6 mars prochain.

 

Un titre emblématique

 

Compter la voiture de l’année dans sa gamme, voilà une belle récompense pour un constructeur. Ce titre décerné aux votes de 58 journalistes européens représente un argument de vente indéniable.

Au fil des ans, l’on ne peut que constater un goût plutôt sage de la part du jury. Ce dernier fait la part belle aux performances et aux caractéristiques intrinsèques des véhicules, sans se laisser influencer par un physique tapageur.

 

"La dernière française à remporter le titre était la Peugeot 308."

 

Parmi les finalistes, l’on retrouve une italienne, une suédoise, une allemande, deux japonaises et (cocorico !) deux françaises.

Grand absent, à tort ou à raison, Renault qui a pourtant renouvelé toute sa gamme avec un certain brio.

Le résultat de l’élection sera dévoilé le 6 mars prochain lors du salon de Genève. L’on saura alors qui succédera à l’Opel Astra.

 

1. Volvo S90/V90

 

Malgré ses qualités reconnues, le constructeur suédois n’a jamais été auréolé du titre de voiture de l’année.

La S90, une berline routière haut de gamme, pourrait bien changer la donne. Elle s’accompagne de son pendant break, la V90, qui fait déjà concurrence à l’Audi A6 Avant.

 

"En 2016, le XC90 est arrivé deuxième derrière l’Astra."

 

Volvo mise toujours sur la même recette : technologie, qualitatif et positionnement premium. Le tout souligné par quelques originalités esthétiques pour se démarquer de la concurrence allemande (avec notamment des optiques arrières audacieuses).

 

Volvo S90

 

2. Alfa Roméo Giulia

 

La firme italienne rêve de ce titre depuis une quinzaine d’années, et a bien failli l’obtenir avec se Giulietta en 2011 face à la Nissan  Leaf.

La Giulia sortie en juin 2016 a apporté un coup de frais à une gamme un peu endormie. Outre son physique accrocheur, elle propose de nouveaux blocs inédits et adopte la propulsion pour séduire les plus pilotes des acheteurs.

 

Alfa Roméo Giulia

 

3. Mercedes Classe E

 

Elle fait figure de concurrente sérieuse à la Volvo S90, aussi bien pour cette élection que dans les ventes. Et si son physique conserve une stature un peu vieillotte, il n’en va pas de même pour ses technologies embarquées.

La Mercedes Classe E représente l’une des solutions les plus proches de la conduite autonome disponibles sur le marché avec notamment le changement de file automatique.

 

"Les points faibles de la Classe E : son prix exorbitant et son physique anodin."

 

Sur la sécurité aussi l’allemand dépasse son concurrent suédois pourtant bien placé, en proposant notamment un airbag latéral qui déplace les passagers vers le centre du véhicule, ou encore le déclenchement d’un son avant impact, sensé déclencher un réflexe de l’oreille interne et ainsi minimiser les lésions auditives d’un choc.

 

Mercedes Classe E

 

4. Nissan Micra

 

Elle nous revient avec un design surprenant et plutôt plaisant, et elle aussi fait le plein d’équipements pour tenter de prendre la tête sur son segment.

 

"La Nissan Micra a obtenu le titre en 1993."

 

Le qualitatif est lui aussi en hausse, et il y a fort à parier que de nombreux jurés attendent de mesurer ses performances routières avant de prendre leur décision.

 

Nissan Micra

 

5. Toyota C-HR

 

Son physique nous a impressionnés, de l’intérieur comme de l’extérieur. Mais ce ne sont pas ses seules qualités car ce crossover aux lignes incisives sait offrir une excellente habitabilité.

Si le Toyota C-HR répond à une mode moins vitrée (ce que nous déplorons toujours), il demeure pourtant agréable à vivre.

Au catalogue, le Diesel est absent. Le japonais propose en revanche un bloc hybride, qui fait de lui une exception sur son segment aux côté du Kia Niro.

 

Toyota C-HR

 

6. Citroën C3

 

Il faut l’avouer, elle a peu de chances de fédérer un jury derrière elle tant elle dénote sur le marché. La Citroën C3 doit elle-même se surprendre d’une place en finale.

Elle est aussi jolie que peu qualitative, et aussi habitable que mal équipée en entrée de gamme.

Bref, la Citroën C3, moderne et technologique, ne nous séduit pas complètement.

 

Citroën C3

 

7. Peugeot 3008

 

Le voilà, notre favori ! Le nouveau 3008 et son visage qui augure d’une nouvelle orientation stylistique pour le lion.

Car c’est bien l’esthétique, et les tarifs, qui étaient reprochés à son ancienne mouture.

 

"Les carnets de commande du Peugeot 3008 sont pleins."

 

Aujourd’hui, avec son physique impactant, et toutes les qualités que l’on connaît à ce SUV, on l’imagine bien parti pour 2017.

Seul handicap pour lui, jamais un SUV n’a obtenu ce titre prestigieux de voiture de l’année.

 

Peugeot 3008

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Voici une belle galerie de portraits, plutôt hétéroclite, et avec quelques surprises. Notre pronostic pour cette élection : une première place pour le Peugeot 3008, suivi de prés par la Volvo S90 et l’Alfa Roméo Giulia. Rendez-vous à Genève en mars prochain pour vérifier tout cela.

 

 
Philippe Mougeot

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

réservez gratuitement votre essai auto en concession

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com