x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Comment déjouer les fraudes lors de l'achat d'une voiture d'occasion ?

ventes de vehicule

Chaque année, ce sont 5,6 millions de voitures d'occasion qui sont vendues en France, soit trois fois plus que le nombre de voitures neuves. En revanche, l'achat d'un véhicule d'occasion n'est pas toujours synonyme d'économie pour tous les nouveaux propriétaires. En effet, on dénombre entre 5 et 12 % de véhicules concernés par une fraude au kilométrage, tandis que près de 47 % des établissements spécialisés appliquent des pratiques répréhensibles.

 

Les différents types de fraude

 

Chaque jour, des milliers de voitures d'occasion sont vendues partout en France. Les autorités annoncent toutefois un pourcentage important de fraudes, en particulier celle liée au kilométrage. C'est le sort qui concerne environ 600 000 véhicules par an.

La pratique du compteur trafiqué a pour but de faire croire à un kilométrage plus bas que celui effectif, afin de vendre le véhicule à un meilleur prix (par exemple, en déclarant un compteur de 165 000 km au lieu de 300 000 km).

D'autre part, de nombreux véhicules sont aussi vendus en n'étant pas conformes à ce qui a été signalé. Une enquête effectuée par la Direction générale de la concurrence met en lumière des fraudes pour 47 % des établissements spécialisés.

Les manquements sont principalement liés à des défauts d'information (marque, année de mise en circulation, ou modèle).

 

Comment déjouer ces risques ?

 

Tout acheteur doit faire attention à plusieurs éléments pour éviter d'être une nouvelle victime de fraude. Notamment, il est totalement déconseillé de signer un bon de commande ou même de verser un acompte sans avoir obtenu auparavant le procès-verbal du contrôle technique.

De même, l'achat impulsif n'est pas recommandé, car les remises très attrayantes indiquées par le vendeur ne servent qu'à vous faire signer le plus vite possible.

Il vous faut vous intéresser en amont à l'histoire du véhicule, en consultant le carnet de services et les factures de réparations et d'entretien.

Pour être certain de l'état du véhicule, il est plus prudent de demander une expertise automobile (montant moyen : 150 €) ou de montrer le véhicule à un concessionnaire de la marque. Grâce à sa valise de diagnostic, il pourra contrôler le kilométrage réel en examinant les mémoires des boîtiers.

L'UTAC est également l'organisme compétent pour contrôler le kilométrage du véhicule.

 

BFM TV nous en dit plus dans ce reportage :
 

 

Comment annuler la vente en cas de fraude ?

 

Lorsqu'il est trop tard et que vous constatez une fraude après avoir effectué la transaction d'achat, vous pouvez invoquer la garantie de vices cachés ainsi que la garantie de conformité. Tout vice caché (vice grave) qui n'a pas pu être décelé avant la vente est passible de poursuites judiciaires.

A partir du moment où le vice a été découvert, vous disposez de deux ans pour faire fonctionner la garantie ou le cas échéant, saisir la justice.C'est également le délai en cours pour tout élément de non conformité (comme un compteur trafiqué).

Enfin, au moment où vous constatez une anomalie notoire, vous avez aussi la possibilité de contacter la gendarmerie, la police ou la DGCCRF.

Arnauld Delacroix

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Trouvez votre voiture d'occasion parmi plus de 30 000 offres

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com