x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Nouvelle Hyundai i30 vs Renault Mégane, un vrai duel ?

Renault Mégane

Sur le segment des berlines compactes, il y a les stars historiques, et celles qui veulent se faire une place au soleil. Si la Renault Mégane, ancien hit du genre, tient bon la rampe, la Hyundai i30 n'a jamais réussi à imposer sa patte. Cette troisième génération peut-elle changer la donne ?

 

Totalement antagonistes

 

Avec sa robe de quatrième génération, apparue au mois de janvier 2016, la Renault Mégane a réussi à reprendre du poil de la bête.

La berline compacte au losange se classe d'ailleurs troisième de sa catégorie derrière l'excellente Peugeot 308 et l'accessible Dacia Sandero (et huitième des ventes en France) avec 45 776 exemplaires écoulés (contre 1 500 pour l'ancienne génération de i30).

Un positionnement assez remarquable pour celle qui faillit disparaître du catalogue du constructeur pour finalement revenir avec un visage totalement nouveau.

Dans la lignée de la gamme, la tricolore nous gratifie d'une silhouette très "sexy", d'optiques inédites à l'arrière (tandis que celles de l'avant sont reprises de la Talisman) et d'une calandre on ne peut plus incisive.

Exit la sage et peu remarquée ancienne mouture, pour accueillir cette nouvelle mouture aux accents de premium et de sportivité. Une stratégie assez osée, mais payante, sur un marché souvent frileux aux innovations stylistiques.

 

"Une Mégane mordante face à une i30 timorée."

 

Renault Mégane

 

Apparemment plus adaptée à ce marché frileux, la timide i30 se renouvelle pour une troisième génération dont le physique, il faut bien l'avouer, ne déclenche pas vraiment la passion.

Sa silhouette un peu trop anodine dévoile un long capot qui plonge au dessus d'une calandre béante baptisée "cascading grille".

L'on y retrouve une inspiration à mi-chemin entre l'ancienne gamme de Peugeot et une certaine austérité allemande, notamment sur la face arrière qui n'est pas sans rappeler la Golf.

Normal lorsque l'on sait que c'est Peter Schreyer, un ancien du groupe VAG, à qui l'on doit notamment le design du premier Audi TT, qui œuvre désormais pour Hyundai.

En bref, le physique de l'i30 est bien moins percutant et novateur que celui de la Mégane.

 

Huyndai i30

 

A l'intérieur

 

Les partis pris se prolongent jusque dans l'habitacle où la Hyundai se dote d'une planche de bord ergonomique mais assez peu originale, tandis que la Renault nous gratifie d'un habitacle très moderne, particulièrement lorsqu'elle est servie avec son écran tactile vertical.

L'instrumentation numérique en lieu et place des compteurs analogiques à aiguilles joue également en faveur de la française.

Côté qualité, l'i30 fait d'énormes progrès et améliore nettement le sentiment positif à l'intérieur. La Mégane est malheureusement un peu en retrait sur ce point où Renault nous a pourtant prouvé, sur d'autres modèles, que des améliorations étaient possibles.

 

Renault Mégane

 

"Plus courte, la i30 offre de beaux volumes de coffre."

 

La coréenne affiche une longueur de 4,34 m, soit 2 cm de moins que la française. Cette dernière affiche des volumes de coffre allant de 384 l à 1 200 l tandis que sa rivale asiatique propose 395 l et 1 301 l, ce qui en fait une des références du segment.

Au rayon des équipements, Hyundai sait aussi frapper fort avec une offre aussi riche qu'innovante. Bien sûr, notre constructeur national n'est pas en reste et tient largement la distance sur les premiers niveaux de finition. Mais la grande nouveauté réside dans le prix.

En effet, la tradition low-cost de la Corée semble désormais être du passé. La i30, à équipement équivalent, s'affiche en moyenne 2 000 € plus chère que la Mégane. Elle conserve sa garantie 5 ans kilométrage illimité mais devient bien moins intéressante à l'achat.

 

Huyndai i30

 

Une i30 véloce

 

Avec son nouveau châssis, la i30 apporte un nouvel agrément de conduite sur route.

Le compromis dynamisme confort est parfaitement assuré et l'on prend plaisir à entamer de belles portions de routes au volant de la coréenne, qui est aussi plus généreuse en termes de puissance à blocs directement concurrents.

 

Huyndai i30

 

En savoir plus sur la Huyndai i30

 

Pour exemple, le 1.2 l TCe 130 ch de Renault se mesure à un 1.4 T-GDI de 140 ch un peu plus performant.

Mais la française reprend l'avantage sur la consommation de carburant en affichant pratiquement 1,5 l de moins aux 100 kms.

 

Renault Mégane

 

En savoir plus sur la Renault Mégane

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Auparavant, cela aurait été facile de dire : "la française est meilleure, la coréenne est moins chère". Mais les temps changent, et aujourd'hui il faut savoir réviser ses critères. La Hyundai ne démérite pas, mais nous lui choisissons tout de même la Mégane qui s'avère être plus moderne, plus sobre et plus attractive sur les tarifs.

 

 
Philippe Mougeot

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

réservez gratuitement votre essai auto en concession

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com