x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Quels sont les avantages d'une banque mutualiste ?

banque mutualiste

Certaines banques en font un argument commercial de poids : elles sont mutualistes. Mais la différence avec les établissements classiques est souvent mal connue, d’autant plus que le profil des banques mutualistes a grandement évolué depuis leur création.

 

Qui sont-elles ?

 

La France compte actuellement quatre réseaux mutualistes :

  • Le Crédit Agricole
  • La Caisse d’Epargne
  • Le Crédit Mutuel
  • La Banque Populaire (dont la Casden et le Crédit Coopératif)

L’année dernière, ces-dernières totalisaient environ 65 % des comptes bancaires en France, témoignant ainsi de leur forte implantation.

A quoi est dû ce succès ? Il tient notamment au maillage d’agences très dense de ces banques, qui leur ont permis de conquérir un nombre important de clients.

Les banques capitalistiques préféraient, à l’époque de l’émergence des mutualistes, se concentrer sur la population urbaine et ont laissé le champ libre aux mutualistes dans les espaces ruraux, ce qui se ressent aujourd’hui encore.

 

Une assise historique

 

Au cœur du projet mutualiste, des établissements foncièrement différents des banques traditionnelles. Les mutualistes ont en effet été conçues par des philosophes, tels Joseph Proudhon et Charles Fourrier.

Leur objectif : lutter contre le fait que certaines catégories de la population étaient exclues du capitalisme et donc contraintes à demeurer dans la pauvreté.

Et ce, notamment parce que les banques traditionnelles, au XIXe siècle, n’accordaient pas de crédit à certaines catégories socio-professionnelles.

Les banques mutualistes ont donc été, au départ, créées pour répondre à des besoins spécifiques et d’adressaient uniquement à des destinataires précis.

Ainsi, le Crédit Mutuel et le Crédit Agricole étaient-ils dédiés aux agriculteurs, tandis que la Banque Populaire était destinée aux artisans et petits commerçants. 

 

Quelles différences avec les banques classiques ?

 

La principale différence avec les établissements capitalistiques tient toujours à ce fort régionalisme.

Les mutualistes sont organisées en fonction de territoires de couverture. Les réseaux locaux bénéficient d’une certaine autonomie, variable en fonction des établissements.

Ainsi, toutes les agences du Crédit coopératif proposent les mêmes tarifs, ce qui n’est pas le cas à la Banque populaire par exemple.

La structure des banques mutualistes est donc plus échelonnée que celle des banques capitalistiques.

Elles comptent plusieurs niveaux :

  • La caisse locale
  • La caisse régionale
  • La caisse nationale

Dans le cas d’une banque capitalistique, l’établissement est détenu par des actionnaires, qui disposent de parts. Quant aux clients… ce sont des clients.

Chez les mutualistes, le système est différent : la banque est détenue par des sociétaires, qui sont des clients et des salariés.

Chaque sociétaire possède une voix et peut donc voter, chaque année, lors de l’assemblée générale organisée par sa caisse locale.

Les sociétaires élisent notamment les administrateurs qui seront chargés de les représenter au sein du conseil d’administration de la caisse locale.

On le voit, la structure des banques mutualistes est donc décentralisée sur de multiples points.

 

Penons le cas du Crédit Agricole Centre Loire pour exemple :
 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

La différence entre les banques mutualistes et capitalistiques s’est amenuisée avec le temps. Leurs points communs sont aujourd’hui plus nombreux que leurs différences, notamment en matière de droits des clients et d’obligations des établissements. Ainsi, les dépôts des clients bénéficient des mêmes garanties quelle que soit la banque qu’ils choisissent. De plus, les établissements sont tous soumis à la même Autorité de contrôle prudentiel et au code monétaire et financier. Ultime preuve de l’abolition des frontières entre structures capitalistiques et mutualistes, celles-ci peuvent désormais être filiales les unes des autres. LCL (capitalistique) a ainsi pour maison mère le Crédit Agricole (mutualiste).

 

 
Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez plus de 35 banques pour obtenir le meilleur tarif

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com