x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Pouvez-vous prétendre au prêt parcours résidentiel ?

Prêt parcours résidentiel

Une récente enquête anglaise a placé Paris comme la septième ville la plus chère au monde. De quoi démotiver ceux qui veulent être propriétaires de leur logement. En effet, les prix des appartements de la capitale sont très souvent surcotés et paraissent inaccessibles. Afin que les foyers les plus modestes puissent aussi accéder à la propriété, la Ville de Paris a mis en place plusieurs prêts avantageux, comme les PPL (Prêt Paris Logement), les PTZ (Prêt à taux zéro), mais aussi le prêt parcours résidentiel, PPR. Pour en bénéficier, il faut toutefois remplir certaines conditions.

 

À qui s’adresse ce prêt ?

 

Pour beaucoup, être propriétaire est un vieux rêve. Le PPR, un prêt à taux zéro, a été crée en 2009 dans le but d’aider les Parisiens locataires d’un logement social à financer l’achat d’un appartement, « neuf ou ancien, avec ou sans travaux ».

L’ambition de ce prêt est à la fois de libérer des logements sociaux et d’aider à ce que certains bénéficiaires puissent sortir du parc social. Une des conditions d’attribution est donc d’acheter dans le secteur privé.

D’autres conditions doivent aussi être réunies, comme ne pas avoir été propriétaire de sa résidence principale au cours des deux précédentes années, libérer le logement social, faire du logement acheté sa résidence principale et justifier d’un an de résidence à Paris.

Cette dernière condition ne vaut pas pour les personnes qui exercent ces professions à Paris : agents de la ville, policiers, pompiers, personnel soignant des hôpitaux publics, ou encore si l’acquéreur est une personne handicapée physique.

Sur le site de la Mairie de Paris, on peut lire que 101 Parisiens ont pour l’instant bénéficié de ce prêt et ont pu avoir accès à la propriété.

 

Un prêt complémentaire et sous conditions de revenus

 

Les montants que vous pourrez toucher dépendent de votre situation familiale ainsi que de vos ressources. Avant d’emprunter, vérifiez que votre revenu fiscal de référence n’excède pas :

  • 37 160 € si vous êtes seul
  • 52 426 € pour 2 personnes
  • 68 723 € pour 3 personnes
  • 82 049 € pour 4 personnes
  • 97 620 € pour 5 personnes et plus

Ces plafonds sont valables pour 2017 et ils sont recalculés chaque année.

Si vos ressources vous permettent de faire la demande, sachez que les montants du PPR sont fixes, et qu’ils sont de :

  • 27 500 € si vous êtes seul
  • 45 000 € à 2
  • 60 000 € à 3
  • 70 000 € à 4
  • 80 000 € à 5 ou plus

Il s’agit donc d’un complément qui peut être conséquent. Cet emprunt devra être remboursé par mensualités, sans intérêts, en quinze ans.

Il est aussi important et intéressant de savoir qu’il peut être cumulé avec un PTZ, mais pas avec le PPL.

 

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les crédits immo auprès de plus de 100 banques

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com