x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Suzuki Ignis 2017, un SUV prêt à s’imposer ?

Suzuki Ignis

Suzuki jette toutes ses forces sur les segments des citadines, crossover et SUV. Pas étonnant donc de voir débarquer ce SUV ultra compact qui avait fait sensation au dernier Mondial. Alors, l’Ignis est-il une bonne affaire ?

 

Un physique attachant

 

Depuis deux ans maintenant, Suzuki s’évertue à renouveler sa gamme avec plus ou moins de succès. Si la Swift, malgré sa fin de carrière, continue de faire de bons chiffres de ventes, la Baleno et le S-Cross sont un peu boudés, en raison principalement de leurs physiques.

Le Vitara lui est toujours un best-seller, et l’Ignis semble prêt à le rejoindre.

En effet, le Suzuki Ignis arrive à conjuguer une bouille plutôt sympathique, avec un caractère bien trempé. Pour faire un raccourci, il pourrait être l’heureux croisement du Jeep Renegade et du Ford Ecosport. Sacré pédigrée.

 

"Le style de l’Ignis est original et réussi."

 

Avec son format de 3,70 m de longueur, l’Ignis est le plus compact des SUV urbain. Un argument de poids pour les citadins.

 

Suzuki Ignis 2017

 

Sa garde au sol de 180 mm (contre 161 mm pour une Panda 4x4) lui confère un look plus percutant, surtout lorsque le japonais se dote des arches de roues (à partir du deuxième niveau de finition) et de ses feux diurnes en U.

 

"L’Ignis mise sur les options de personnalisation."

 

Et à l’intérieur, les bonnes surprises continuent avec un habitacle qui, s’il n’est pas irréprochable au niveau qualitatif, se place plutôt bien sur son segment.

Par défaut, la planche de bord est bi-ton noire et blanche, mais des rappels à la couleur de la carrosserie peuvent être rajoutés.

L’écran multimédia n’est pas intégré à la console, mais il ne dénote pas esthétiquement et s’avère assez pratique à utiliser. Tout comme les originales commandes aviation qui actionnent la climatisation.

L’habitabilité à l’arrière est plutôt bonne, mais peut encore être améliorée grâce à la banquette coulissante qui peut libérer 165 mm supplémentaires.

Le coffre propose un volume tout à fait correct de 267 l (sauf en version 4x4 où il passe à 227 l) et 1 097 l en configuration maximale.

 

Suzuki Ignis 2017

 

Les blocs et finitions

 

La Suzuki Ignis est proposée avec deux seulement deux blocs : le 1.2 l Dualjet 90 ch qui propose une version mécanique et une version boîte auto, ainsi que le 1.2 l Hybrid SHVS 90 ch, uniquement en boîte manuelle cinq vitesses.

Ces deux motorisations peuvent être agrémentées des quatre roues motrices, le AllGrip comme l’appelle le japonais, à l’exception de la version en boîte automatique.

 

"Pas de Diesel au catalogue de l’Ignis."

 

Trois finitions au programme, avec en entrée de gamme l’Ignis Avantage (à partir de 12 790 €) qui propose les capteurs de luminosité, la climatisation, l’extinction temporisée des feux, l’USB et le Bluetooth, ainsi que les rétroviseurs électriques rabattables.

L’Ignis Privilège ajoute les jantes en alliage 16’’, les sièges avant chauffants, les rails de toit, les vitres et lunette arrière surteintées et l’aide au freinage d’urgence sur les versions quatre roues motrices uniquement.

 

Suzuki Ignis 2017

 

En haut du panier, la finition Pack (à partir de 15 390 €) se dote de la climatisation automatique, de l’accès et du démarrage mains libres, des feux de jour en U, des répétiteurs de clignotants sur les rétroviseurs, et de l’écran tactile 7’’ regroupant les fonctions de connectivité, la caméra de recul et la navigation Europe.

Cette Ignis Pack embarque également le régulateur limiteur de vitesse, l’aide au démarrage en côte, ainsi que le Dual Camera Brake Support qui regroupe le freinage actif d’urgence, l’alerte de franchissement de ligne, et l’alerte de changement de trajectoire.

 

"Le pack Dual Camera Brake Support peut être choisi en option sur les versions inférieures."

 

Voici donc une Ignis Pack incroyablement bien équipée dans cet ordre de prix. Une véritable gifle à la concurrence.

 

Suzuki Ignis 2017

 

Sur la route

 

S’il ne faut pas s’attendre à être ébloui par le 1.2 l Dualjet, ce dernier n’est pas pour autant récalcitrant à hausser le ton. Dans tous les sens du terme d’ailleurs car il s’avère un peu bruyant et l’habitacle souffre d’une mauvaise insonorisation.

Plus pêchu, la version Hybride rajoute 50 Nm de couple aux 120 disponibles initialement, ce qui confère de bonnes reprises à ce poids plume de 920 kg.

 

"Le confort en retrait n’invite pas aux longs trajets."

 

En revanche, le confort n’est pas vraiment au rendez-vous avec des suspensions fermes, voire « tape-cul », qui pourtant n’apportent pas vraiment de bénéfice en termes d’agrément de conduite.

Bon élève de l’efficience, l’Ignis annonce 4,6 l/100 km, qu’il conviendra de ramener à 5,4 l/100 km dans la vie réelle, ce qui n’est pas si mal.

 

Suzuki Ignis 2017

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Lorsque l’on connaît la fiabilité de Suzuki, et lorsque l’on voit la dotation au regard des tarifs, il y a fort à parier que l’Ignis va faire une belle percée sur son segment en 2017. Oui, l’Ignis est une bonne affaire !

 

 
Philippe Mougeot

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com