x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Quelles sont les aides pour compléter votre retraite ?

aides retraite

Le fondement du système de retraite en France repose sur le versement d’une pension proportionnelle aux cotisations. Pour les personnes ayant toujours cotisé sur de bas salaires, la pension de retraite est donc très faible. Le minimum contributif peut sous conditions compléter le montant de la retraite de base.

 

Qui est concerné par le minimum contributif ?

 

Alors que minimum vieillesse est attribué à tous les retraités de plus de 65 ans aux ressources limitées à un plafond, le minimum contributif est soumis aux conditions suivantes :

  • Avoir toujours cotisé sur de bas salaires, quel que soit le régime : régime général, agricole ou celui des travailleurs indépendants
  • Avoir droit à une retraite à taux plein du régime général
  • Avoir procédé à la liquidation de l’ensemble de ses retraites
  • Le montant de la retraite ne doit pas dépasser le plafond mensuel de 1 145,95 € (2017)

 

Le montant du minimum contributif

 

Le montant du minimum contributif varie suivant que le retraité a cotisé moins ou plus de 120 trimestres. Dans tous les cas, le bénéficiaire doit remplir les conditions d’une retraite à taux plein.

Si la durée est inférieure, le montant du minimum contributif est réduit au prorata de la durée effective d’assurance au régime général. Pour 2017, le montant est de :

  • 629,62 € si moins de 120 trimestres
  • 688 € si 120 trimestres et plus

 

Une majoration du minimum contributif peut être accordée sous conditions :

  • Surcote, bénéficiaire d’une rente ouvrière ou agricole
  • Retraite anticipée liée au handicap
  • Retraité ayant eu des enfants ou un conjoint à charge

 

Même pour un retraité remplissant les conditions d’attribution de la majoration, le montant du minimum contributif ne peut pas excéder le plafond mensuel de 1 145,95 €.

 

Comment obtenir le minimum contributif ?

 

Le minimum contributif et son éventuelle majoration sont accordés automatiquement lors du calcul de la retraite. Il n’y a donc pas de démarche particulière ou de formulaire spécifique.

En cas de problème, il est nécessaire de s’adresser à sa caisse d’assurance retraite.

 

Si vous n’avez pas droit au minimum contributif

 

Si vous avez peu cotisé, vous ne pouvez pas bénéficier du minimum contributif. Vous avez par contre la possibilité de percevoir l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).

Cette prestation mensuelle est accordée aux retraités ne disposant que de faibles ressources et vient sous conditions s’ajouter à vos revenus personnels.

 

« Quelle que soit votre durée de cotisation, ou même sans avoir cotisé, l’Aspa peut être attribuée dès 65 ans. »

 

Le plafond de ressources annuelles est de :

  • 9 638,42 € pour une personne seule
  • 14 963,65 € pour un couple

 

L’Aspa n’est attribuée qu’aux seuls résidents. Vous devez donc soit :

  • Résider en France de manière permanente
  • Séjourner en France plus de 180 jours par an

 

Le bénéfice de l’Aspa s’effectue auprès de votre caisse de retraite. Vous devez remplir le formulaire 13710*02 et joindre les documents exigés.

Contrairement au minimum contributif, les sommes versées au titre de l’Aspa sont récupérables après le décès du bénéficiaire. L’actif net de la succession doit toutefois être supérieur à 39 000 €.

Stephanie H.

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

demandez un bilan gratuit et personnalisé pour votre retraite

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com