x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Citroën impliqué dans la fraude aux émissions de particules avec son C4 Cactus

C4 cactus

On avait déjà connu le scandale à l’arnaque avec Volkswagen et ses moteurs truqués pour passer à travers les tests d’émissions, voici le tour de Citroën. Ces constructeurs sont décidément prêts à tout pour vendre, même au prix de mensonges et de falsifications. Mais quelles sont les conséquences sur les consommateurs ?

 

La fraude de Citroën

 

Très vendeurs, les résultats des tests en laboratoire de la C4 Cactus sont excellents. Pourtant, lors de tests réalisés en Espagne et en Italie, la nouvelle-née de Citroën semble exploser tous les seuils d’émissions de CO².

A y regarder de plus près, lors des tests en laboratoire, connus pour être pratiqués entre 17 et 23°C, la C4 ne rencontre aucun soucis. A une température moindre ou plus élevée, c’est l’hécatombe !

Alors qu’elle prétend se situer au-dessous des 80 mg de NOx par kilomètres annoncés par les laboratoires testeurs, la Citroën Cactus surprend à plus de 130 mg/km à 10°C et à plus de 280 mg/km au-dessus de 30°C.

Il en va de même pour les émissions de CO², elles aussi largement au-dessus des normes autorisées. De quoi laisser supposer que les tests ont été truqués pour être conformes à la température d’examen !

 

Quelles vont être les suites de l’enquête ?

 

A ce jour, rien ne prouve qu’il y a réellement eu fraude.

Le constructeur récuse les accusations concernant un quelconque trucage du système pour satisfaire uniquement aux tests ; mais la Commission Européenne de Bruxelles compte bien ne pas en rester là.

Renault, sur la sellette depuis quelques temps, pourrait bien passer le flambeau à Citroën qui devrait bientôt subir des examens plus poussés. Des enquêtes sur les émissions polluantes sont à venir.

 

Quelles conséquences sur les consommateurs en France ?

 

Pour le moment, il n’y a rien à craindre du côté d’un éventuel rappel. C’est aujourd’hui au tour de Volkswagen de récupérer ses véhicules frauduleux auprès de ses consommateurs.

Remboursement du bonus des faibles émissions, rappel des véhicules… La fraude Citroën a de quoi vous inquiéter !

Il est probable que si la fraude est prouvée, Citroën devra se comporter comme Volkswagen et offrir le montant de la prime des émissions à ses consommateurs !

Mais il faut se méfier du loup qui dort : Volkswagen et Citroën sont loin d’être les seuls à vouloir dessiner le combo gagnant. Mercedes, Opel, et Peugeot font l’objet d’un suivi particulièrement étouffant, à suivre donc...

Arnauld Delacroix

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les voitures neuves et trouvez le meilleur prix

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com