x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Comment protéger ses enfants sur le web ?

internet

Internet constitue un fabuleux moyen d’enrichissement personnel, de divertissements et de dialogues sous des formes variées. Si l’on trouve tout sur Internet, certains contenus ne sont pas adaptés aux enfants et peuvent même se révéler dangereux. Scènes de violence, pornographie, pédophilie et escroqueries sous des formes diverses s’ajoutent aux risques de harcèlement sur les réseaux sociaux.

 

L’ordinateur fixe ou portable n’est plus le seul moyen d’accéder à Internet. Le mobile, la console de jeux et même la télévision offrent la possibilité de se connecter à la toile. Chacun de ces moyens de connexion doit par conséquent faire l’objet d’une protection adaptée.

 

Créer un climat de confiance

 

La première méthode de protection est simple puisqu’il s’agit d’instaurer un étroit dialogue avec son enfant. Plus qu’une interdiction autoritaire, expliquer les raisons faisant d’un lieu virtuel une source de danger est toujours préférable.

Se contenter d’interdire la fréquentation d’un type de sites ou de certains réseaux sociaux peuvent avoir un effet inverse, l’enfant voulant comprendre les raisons de cette interdiction.

 

"Les jeunes enfants ignorent parfois les recommandations des parents, conséquence d’un fossé générationnel plus ou moins marqué."

 

Confier ou se faire appuyer dans cette mission de prévention par un de vos enfants plus âgés aura alors un poids supplémentaire. 

 

Le contrôle parental

 

Erreur de navigation, détournement volontaire d’un site anodin vers un autre plus dangereux, conseils d’un camarade d’école, les risques d’un dérapage sont permanents.

Une première barrière est l’installation d’un contrôle parental. Il s’agit d’une application qui peut être intégrée au système d’exploitation, mis à disposition gratuitement par le fournisseur d’accès ou acheté en magasin ou en ligne.

Quel que soit le type d’appareil (ordinateur, mobile, tablette ou console), ce logiciel compare les URLs des sites web saisies avec une base de données contenant les listes des contenus jugés à risques.

En cas de correspondance et en fonction des réglages du programme de contrôle parental, l’accès au site est bloqué.

Le soin apporté aux réglages du logiciel revêt une importance majeure en termes d’efficacité. La mise à jour régulière de la liste permet à l’application de bloquer les derniers sites déclarés.

Une grande part de personnalisation revient aux parents qui peuvent demander le blocage de certains thèmes, expressions et autres paramètres.

Ces logiciels sont plus ou moins puissants. Certains se limitent au blocage de l’accès aux sites présents dans la liste alors que d’autres sont dotés de fonctions plus évoluées.

Parmi celles-ci, est proposée l’impossibilité de transmettre volontairement ou non des informations personnelles.

 

"Quelle que soit sa puissance, un logiciel de contrôle parental n’est jamais infaillible et ne doit pas faire oublier la vigilance indispensable des parents." 

 

Certains enfants sont naturellement doués ou ont été conseillés pour contourner la protection mise en place.

Si vous avez un doute, une manière de vérifier le respect des règles est de consulter l’historique des visites stockées par le navigateur Internet. Si cette liste a été effacée par votre enfant, c’est que le doute était fondé.

 

Les données personnelles

 

Parmi les conseils à donner à son enfant en matière d’utilisation d’Interner, figure celui de ne pas s’exposer en révélant des informations trop personnelles qu’il s’agisse d’informations de photos et autres.

La transmission à un ami virtuel, rencontré sur Internet, de photos équivoques doit être proscrite de la manière la plus ferme.

Si votre enfant a rendez-vous avec un de ses contacts virtuels, accompagnez-le ou demandez à un adulte de se charger de cette surveillance.

 

Le cyber harcèlement

 

Un autre point à surveiller est de s’assurer que son enfant n’est pas une des trop nombreuses victimes du cyber harcèlement.

Ces dernières années, plusieurs adolescents filles et garçons sont allés jusqu’au suicide après avoir été harcelés sur les réseaux sociaux ou forums.

La détection de ce problème passe en priorité par le dialogue avec l’enfant.

Ne pas négliger la situation inverse, c’est-à-dire un enfant acteur de ce harcèlement pouvant prendre des formes diverses.

Un enfant en apparence très doux peut parfois devenir un spécialiste de l’humiliation en ligne une fois devant son écran...

Antoine Monceaux

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Les conseils pour bien choisir son mobile

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com