x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

La nouvelle Citroën C3 prête à en découdre

Citroen C3

Elle est venue faire son show au Mondial de Paris et elle n’est pas passée inaperçu. Pour sa robe de troisième génération, la Citroën C3 a fait table rase du passé. Suffisamment pour s’imposer face à ses éternelles rivales que sont les Renault Clio et Peugeot 208 ?

 

Sexy en diable

 

Depuis son lancement en 2002, la C3 a su s’imposer parmi les meilleures ventes de polyvalentes en France, mais sans rejoindre le tiercé de tête.

Et si la seconde génération apparue en 2009 n’a pas été une révolution, elle a continué à représenter une valeur sûre en tant que modèle le plus vendu au catalogue du constructeur.

 

"Plus de 3,5 millions de C3 vendues depuis 2002."

 

Et pour cette troisième mouture, la firme aux chevrons est repartie d’une feuille blanche. Ou presque. Car l’on remarque immédiatement en la voyant ce museau qu’elle emprunte au C4 Picasso et qui lui va comme un gant.

 

Citroën C3

 

Elle se sert également des airbumps, version réduite, que l’on connaît du Cactus (de série à partir de la finition Shine) et qui apportent une vraie note d’originalité et de fun sur les flancs, tout comme les arches de roues en plastique noire.

Des effets, tout comme la peinture bi-ton, qui disparaissent sur les premiers niveaux de finition et changent complètement l’impact visuel de cette C3. De plus, l’absence des airbumps laisse une marque disgracieuse sur les portières.

 

"Dans son plus haut niveau de finition, la C3 ressemble à un petit crossover."

 

Bref, nous sommes charmés par cette nouvelle C3, lorsqu’elle est munie de tous ses artifices (y compris les jantes en alliage facturées 600 €).

 

Citroën C3

 

Différente aussi à l’intérieur

 

Adieu à la planche de bord partagée avec sa cousine, désormais éloignée, la DS3. La C3 propose un design très horizontal, là encore d’inspiration Cactus, mais avec une boîte à gants placée de façon plus conventionnelle.

L’ambiance « mobilier moderne » correspond bien aux nouveaux objectifs de la marque en termes de thématique intérieure.

 

Citroën C3

 

Sur ces lignes sobres, trône un écran tactile au design particulièrement bien réussi. Malheureusement, Citroën a eu la mauvaise idée d’y centraliser toutes les commandes.

Résultat, pour simplement augmenter ou baisser le chauffage il faut faire plusieurs manipulations au lieu de simplement tourner un bouton. Quand la modernité complique la vie, ce n’est plus du progrès.

 

Citroën C3

 

"Les plastiques durs employés gâchent un peu l’ambiance cosy."

 

Le tout est livré avec un niveau de qualité perçue qui ne tient pas la comparaison avec la Clio restylée ou la Peugeot 208. Dommage, car même ce qui fait les petits plus de cette C3, comme les lanières de bagagerie en guise de poignées, disparaissent sur les premières finitions.

Mais bon, l’on peut rester zen tant nous sommes bien installés dans les sièges moelleux et accueillants de cette C3. Un poil trop moelleux pour le conducteur d’ailleurs.

 

"L'une des meilleures habitabilité du segment pour les passagers arrière."

 

A l’arrière, les passagers profitent d’un bel espace pour une voiture de cette catégorie. Tout du moins s’ils sont d’un gabarit standard car la baisse de 7 cm en hauteur se fait ressentir aussi bien au moment de monter, qu’une fois installé.

Mais l’empattement, qui lui gagne 7 cm, est immédiatement bienfaisant pour les jambes. Surtout si l’on considère les trois vraies places que propose la banquette.

 

Citroën C3

 

Quant au coffre, même s’il se dote d’un seuil de chargement trop haut et que la modularité de la banquette est perfectible, il propose un volume de 300 l plutôt généreux sur ce segment.

De façon globale, l’habitacle offre de nombreux rangements et, hors réticences sur la qualité, se révèle plutôt agréable à vivre.

 

Citroën C3

 

Des équipements modernes, mais surtout optionnels

 

Dès le premier niveau de finition (Live à partir de 12 950 €), la C3 embarque la lecture des panneaux de signalisation et l’alerte de franchissement de ligne.

En revanche, il faut viser Feel (à partir de 14 500 €) pour commencer à profiter de la climatisation, du Bluetooth, de l’écran tactile et du radar de recul.

 

"De 12 950 € à 20 100 €."

 

Mais même sur Shine (à partir de 17 100 €), certains équipements restent optionnels comme la petite caméra positionnée sur le rétroviseur central (270 €). Connectée à votre Smartphone, elle peut prendre des photos et vidéos du paysage devant vous.

Un équipement très à la mode américaine où les images servent avant tout de preuve lors des accidents de la route.

 

Citroën C3

 

De l’essence… et du Diesel !

 

Cinq blocs proposés au catalogue de cette C3.

Les PureTech essence se déclinent en 68, 82 et 110 ch, tandis que l’offre BlueHDi s’articule autour du 75 et du 100 ch.

Le bloc 68 ch est clairement à éviter, tandis que les 82 et 75 ch dans les deux énergies doivent être choisis pour un usage majoritairement urbain.

Tout cela fera l’objet d’un prochain test dans nos colonnes.

 

Citroën C3

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Elle à du peps cette C3, à n’en point douter. Dommage que pour en profiter pleinement il faille oublier les versions d’entrée de gamme. Un point noir qui va la rendre bien moins concurrentielle.

 

 
Philippe Mougeot

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com