x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Dormir à proximité de son smartphone, quels sont les risques ?

smartphone sommeil

Aujourd'hui, nous sommes des millions à posséder un smartphone ou une tablette et nous sommes de plus en plus nombreux à dormir avec. Que ce soit parce qu'il fait office de réveil, parce qu'on a surfé dessus avant de s'endormir ou simplement parce qu'on ne l'éteint jamais, ce serait 8 personnes sur 10 qui dorment à côté de leur smartphone allumé selon l'Office Fédéral de la Communication, et près de 3 adolescents sur 4 selon l'Association Santé Environnement France.

 

Nos maisons envahies par les ondes ?

 

Un téléphone portable émet des ondes radiofréquences pour fonctionner. L'absorption de ce champ électromagnétique par le corps humain transmet à nos tissus une énergie mal connue, potentiellement dangereuse pour la santé, mais qu'aucune étude scientifique n'a pu prouver à ce jour.

Dans le doute donc, l'Union Européenne a limité l'indice DAS (Débit d'Absorption Spécifique) autorisé pour tout téléphone commercialisé à 2 W/kg pour 10 g de tissus. Mais, le danger potentiel des ondes reste lié à son intensité et à sa distance d'émission. 

Par comparaison donc, le Wifi domestique, avec une puissance d'émission de 100 mW, est potentiellement 25 fois moins dangereux qu’un téléphone sans fil DECT de 500 mW (0,5 W), lui -même quatre fois moins dangereux qu'un smartphone de 1 W.

 

Quels sont les risques ?

 

Si aucune étude à court terme n'a pu démontrer la nocivité des ondes radiofréquences, de nombreux scientifiques se sont toutefois rassembler pour dénoncer les méfaits des ondes micro-ondes et très basses fréquences émises par les smartphones :

  • augmentation de la perméabilité de la barrière sang/cerveau (hémato-encéphalique)
  • perturbation de la production de mélatonine et d'acétylcholine
  • déstabilisation des régulations membranaires
  • expression des protéines de stress dans les cellules (à l'origine de dommages génétiques)

Donc, ne serait-ce que par principe de précaution, et parce qu'elles ne demandent pas de véritablement modifier nos habitudes, voici les principales mesures préconisées par les chercheurs :

  • ne pas garder son smartphone près de soi la nuit
  • ne pas laisser un enfant ou le ventre d'une femme enceinte près d'un téléphone portable allumé (car les organes en développement des fœtus et des enfants sont plus sensibles aux ondes)
  • choisissez un appareil avec le DAS le plus bas possible
Stephanie H.

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Assurance, Assurance santé

comparez les assurances santé pour économiser jusqu'à 50 %

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com