x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Les 5 conseils pour acheter moins cher votre bien immobilier

acheter moins cher

Acheter un appartement ou une maison au prix le plus bas est le souhait de la majorité des futurs propriétaires. Les astuces qui suivent offrent la possibilité de payer moins cher un bien immobilier dans les meilleures conditions.

 

1. Les avantages du rez-de-chaussée

 

Sombre, bruyant et mal sécurisé, telles sont les trois critiques récurrentes longtemps attachées à un logement en rez-de-chaussée. La hausse généralisée des prix de l’immobilier depuis plusieurs années amène à reconsidérer ce jugement.

Un logement au rez-de-chaussée s’accompagne de plus d’avantages très loin d’être négligeables :

  • Une décote comprise entre 10 et 40 % en comparaison des logements en étages d’un même immeuble
  • Une surface habitable supérieure et donc un coût moins élevé du m²
  • Occupé par le propriétaire ou loué, un logement en rez-de-chaussée est idéal pour des personnes âgées ou handicapées
  • Moins de risques pour les enfants
  • Statistiquement, les appartements en rez-de-chaussée ne sont pas plus souvent cambriolés que les autres

 

2. Faire l’acquisition d’un logement en démembrement de propriété

 

La pleine propriété d’un bien immobilier se décompose en deux parties distinctes :

  • La nue-propriété est le droit de posséder un bien immobilier. Le nu-propriétaire peut vendre son bien, le léguer ou le donner. Il ne peut pas par contre l’occuper ou en tirer les revenus de la location.
  • L’usufruit est une personne physique ou morale qui jouit du bien immobilier, en paye les charges, l’occupe ou en perçoit les loyers. Il n’a pas la faculté de vendre ou de détruire le bien, ces prérogatives étant réservées au nu-propriétaire.
     

Faute de pleine propriété, il est logique que le prix d’achat de la nue-propriété reflète ces restrictions. Le nu-propriétaire ne paye ainsi que de 50 à 60 % du prix d’achat. Le solde est laissé à la charge d’un bailleur social qui encaisse le montant des loyers. 

Après une période variant de 15 à 20 ans, le nu-propriétaire récupère l’usufruit et dispose ainsi de la pleine propriété du bien.

Ce système est financièrement intéressant sur le long terme. D’autre part, cette forme d’investissement concerne majoritairement des biens immobiliers idéalement situés et donc à forte valeur ajoutée lors de la revente.

 

3. L’achat d’un logement en viager

 

Malgré son ancienneté, la vente en viager offre une solution intéressante pour devenir propriétaire d’un bien immobilier.

Les avantages sont bien réels tant pour l’acquéreur (débirentier) que pour le vendeur (crédirentier).

 

« Si le viager présente l’inconvénient de ne pas connaître la durée de versement de la rente, il a l’avantage de ne pas avoir recours à l’emprunt bancaire. »

 

Le principe du viager repose sur les éléments suivants :

  • Le débirentier verse un capital (bouquet) au crédirentier. Ce capital dépend de la valeur du bien, de l’âge et de l’état de santé du vendeur.
  • L’acquéreur en viager verse ensuite une rente durant toute la vie du crédirentier.
  • Les divers aspects d’une vente en viager sont officialisés par un acte notarié.
  • Au décès du vendeur, le débirentier devient pleinement propriétaire du bien immobilier.

 

4. Acheter un bien en famille ou entre amis 

 

L’achat d’un bien immobilier à plusieurs permet d’accéder à un logement ou un immeuble qui vous était financièrement inaccessible.

Le bien immobilier peut être acquis sous la forme de l’indivision. Chaque acquéreur devient alors indivisaire du bien en fonction de son apport.

Ce pourcentage conditionne également la part de charges et la plus-value en cas de revente.

La création d’une SCI (société civile immobilière) apporte plus de souplesse que l’indivision. Un associé peut en effet sortir de la SCI en revendant ses parts sociales.

À l’inverse, un nouvel associé peut faire son entrée soit en rachetant des parts sociales soit au travers d’une augmentation de capital.

 

5. Les autres moyens de payer moins cher son appartement

 

La vente aux enchères ou l’acquisition d’un logement occupé sont deux autres manières de payer moins cher son logement.

Toutes ces solutions s’accompagnent d’avantages et d’inconvénients à apprécier au cas par cas.

Stephanie H.

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

votre logement neuf à partir de 100 000 € avec TVA réduite

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com