x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Ibiza, Leon, Alhambra ou Ateca, quelle Seat est faite pour vous ?

Gamme Seat

En 2016, Seat a repris du poil de la bête en réalisant d’assez bons chiffres de ventes. Globalement la gamme évolue en se modernisant et en gagnant en qualitatif. Malheureusement, les tarifs suivent aussi un peu cette logique.

 

 

IbizaLeonAlhambraAteca
Modèle    
TypeCitadineCompacteMonospaceSUV
Motorisations essence- 1.0 l 75 ch BVM5
- 1.2 l TSI 90 ch BVM5
- 1.2 l TSI 110 ch BVM6
- 1.0 l EcoTSI 110 ch DSG7 S&S
- 1.2 l TSI 110 ch BVM6 S&S
- 1.0 l EcoTSI 110 ch DSG7 S&S
- 1.4 l EcoTSI 150 ch ACT BVM6 S&S
- 1.4 l EcoTSI 150 ch ACT DSG7 S&S
- 1.8 l TSI 180 ch BVM6 S&S
- 1.8 l TSI 180 ch DSG7 S&S
- 2.0 l TSI 300 ch (Cupra uniquement)
- 1.4 l TSI 150 ch DSG7 S&S- 1.0 l TSI 115 ch BVM6 S&S
- 1.4 l EcoTSI 150 ch BVM6 S&S
- 1.4 l EcoTSI 150 ch DSG7 S&S
- 1.4 l EcoTSI 150 ch BVM6 S&S 4DRIVE
Motorisations diesel- 1.4 TDI 75 ch BVM5
- 1.4 TDI 90 ch BVM5
- 1.4 l TDI 105 ch BVM5 S&S
- 1.6 l TDI 115 ch BVM6 S&S
- 1.6 l TDI 115 ch DSG7 S&S
- 2.0 l TDI 150 ch BVM6 S&S
- 2.0 l TDI 150 ch DSG7 S&S
- 2.0 l TDI 184 ch BVM6 S&S
- 2.0 l TDI 184 ch DSG7 S&S
- 2.0 l TDI 150 ch BVM6 S&S
- 2.0 l TDI 150 ch DSG7 S&S
- 2.0 l TDI 150 ch  BVM6 S&S 4DRIVE
-2.0 l TDI 184 ch DSG7 S&S
- 1.6 l TDI 115 ch BVM6 S&S
- 2.0 l TDI 150 ch BVM6 S&S 4DRIVE
- 2.0 l TDI 190 ch DSG7 S&S 4DRIVE
Finitions disponiblesRéférence
Style
Connect
myCANAL
FR
Référence
Style
FR
Xcellence
Cupra
Référence
Style
Premium 7
Référence
Style
Xcellence
Longueur4,06 m4,26 m4,85 m4,36 m
Largeur1,69 m1,82 m1,90 m1,84 m
Hauteur1,45 m1,46 m1,72 m1,62 m
Poids essence1 049 kg1 225 kg1 790 kg1 280 kg
Poids Diesel1 155 kg1 335 kg1 855 kg1 548 kg
Volume coffre292 l / 938 l380 l / 1 210 l267 l / 2 430 l510 l / 1 604 l
Réservoir45 l50 l70 l50 l
Prix catalogueDe 12 620 € à 20 870 € en 3 portes
De 13 120 € à 21 370 € en 5 portes
De 19 990 € à 31 885 €
(Leon Cupra de 35 000 € à 36 800 €)
De 36 395 € à 45 470 €De 21 990 € à 37 960 €

 

Seat Ibiza, l’historique

 

Cette Seat Ibiza de quatrième génération en est à son troisième restylage. Sans surprise, les changements ne sautent pas aux yeux. Dans une stratégie très « Volkswagen », la firme ibérique préfère assurer une certaine continuité sur le design.

Car la petite citadine au tempérament de feu fait les beaux jours de la marque depuis 1984. Elle représente aujourd’hui 40 % des ventes du constructeur dans l’hexagone.

 

"La Seat Ibiza 5 a été présentée au salon de Genève 2017."

 

Seat Ibiza

 

Pour autant, l’Ibiza profite de chaque remaniement pour évoluer, si ce n’est physiquement, en termes d’équipements. Et c’est bien là tout l’intérêt, convenons-en.

Car dès l’entrée de gamme, en finition Référence, l’Ibiza nous gratifie de son écran tactile pour gérer le système multimédia, de quatre airbags, du régulateur de vitesse, du détecteur de fatigue et du système de freinage multi-collision.

 

"La finition Référence ne propose que peu d’options."

 

Une offre qui se veut tournée vers la sécurité, ce qui lui confère un avantage sur son segment. Si une Renault Clio ou une Peugeot 208 ont de nombreux atouts à faire valoir face à la concurrente espagnole, cette dernière sait en revanche se montrer plus généreuse.

Le haut du panier, la version FR, propose en plus les projecteurs bi-xénon directionnels, les airbags rideaux, le GPS, les capteurs de pluie et de luminosité, ainsi que le châssis sport.

 

Seat Ibiza

 

"Depuis son dernier restylage, l’Ibiza propose diverses options de personnalisation."

 

A l’intérieur, l’Ibiza améliore le qualitatif des matériaux avec une planche de bord qui, bien qu’un peu austère, présente des plastiques moussés du plus bel effet.

L’on pourra pester contre le manque de rangements, à l’image de l’absence de bacs de portes à l’arrière, mais dans sa catégorie l’Ibiza n’est pas la plus mal lotie.

 

Faut-il acheter la Seat Ibiza ?
Plus d’équipements, plus de qualitatif, l’Ibiza ne cesse de s’améliorer. Elle reste tout de même un ton en dessous des ténors du segment.

 

Seat Ibiza

 

Seat Leon, l’ambitieuse

 

Si l’Ibiza est la meilleure vente de Seat en France, c’est la Leon qui tient ce rôle au niveau européen. Restylée récemment, elle s’améliore elle aussi sur le plan des équipements, des motorisations, et de la qualité de fabrication.

Une fois n’est pas coutume, les évolutions au niveau du design sont un peu plus marquées que sur le reste de la gamme espagnole avec notamment une signature optique dédiée et un nouveau dessin des boucliers avant et arrière.

La berline compacte adopte l’écran tactile 8’’ à l’ergonomie particulièrement bien pensée, surtout grâce aux boutons de raccourci qui facilitent son utilisation.

 

Seat Leon

 

Le cockpit numérique promis par la marque n’arrivera lui finalement qu’à la fin de l’année 2017, histoire de ne pas faire trop d’ombre à la Golf qui en profite déjà.

 

"L’écran multimédia est légèrement orienté vers le conducteur."

 

A l’arrière, la Leon conserve une excellente habitabilité, bien que le passager central soit quelque peu gêné par la proéminence du tunnel de transmission. Le volume de chargement se place quant à lui dans la moyenne du segment.

Sur la route, la Seat Leon se montre volontaire dès ses premiers niveaux de motorisation. Saluons la technologie ACT (cylindres à la demande) qui désactive deux des quatre cylindres quand la voiture est en vitesse de croisière.

 

Seat Leon

 

Un agrément de conduite certain qui ajoute en polyvalence, et fait de la compacte espagnole une parfaite compagne pour la ville comme pour les voyages au long cours. Le juste équilibre entre confort et dynamisme en est l’illustration parfaite.

En revanche, l’on pourra déplorer une consommation de carburant quelque peu excessive avec les blocs TSI classiques, à qui l’on préférera un EcoTSI.

Si la Leon fait un peu la moue sur les équipements, quelques packs optionnels et relativement bon marché peuvent la valoriser instantanément à l’image du pack Drive Assist Advanced à 560 € qui englobe l’aide au maintien dans la voie, le détecteur de fatigue, l’alerte de précollision, le régulateur de vitesse adaptatif et la lecture des panneaux de signalisation.

 

Faut-il acheter la Leon ?
Trop souvent boudée par les acheteurs français, peut être en raison de son look passe-partout, la Leon représente tout de même une excellente alternative aux vedettes de son segment. Une voiture à essayer en concession pour se faire une idée neuve de la marque.

 

Seat Leon

 

Seat Alhambra, l’alternative

 

Il est long, très long l’Alhambra avec ses 25 cm de plus qu’un Grand C4 Picasso. A l’image du Sharan, son cousin concurrent, il se dote de 7 places assises à son niveau de finition Premium 7.

Il comprend également les portes arrière coulissantes qui sont des plus pratiques pour embarquer ou débarquer en toute simplicité.

 

Seat Alhambra

 

A l’intérieur, l’habitabilité et la modularité sont exemplaires. La banquette se rabat en un tour de main, et les sièges indépendants se relèvent suffisamment pour donner un accès total aux deux strapontins du coffre.

Strapontins qui seront un peu justes pour les grands gabarits, mais comme souvent sur le marché des sept places.

 

"L’Alhambra propose les quatre roues motrices associées au TDI 150 ch."

 

Côté design intérieur, comme pour le reste de la gamme, et toujours dans une philosophie très « Volkswagen », la planche de bord est tristounette mais qualitative et bien finie.

Son ergonomie est indiscutable avec un écran tactile placé juste au bout des doigts, et des commandes directes qui permettent d’actionner facilement le chauffage ou la ventilation.

 

Seat Alhambra

 

Cette dernière version restylée de l’Alhambra fait la part belle au confort. Les passagers arrière apprécieront la suspension pilotée en option qui assouplit les réactions de la caisse sur les défauts de la route.

A conduire, le 2.0 l TDI 150 ch offre un agrément surprenant, avec de vraies réponses à l’accélération, sans pour autant faire flamber la consommation de carburant.

Ce qui n’est pas le cas du bloc essence 1.4 l TSI, disponible uniquement en boîte automatique, et qui s’avère être un peu glouton.

 

Faut-il acheter l’Alhambra ?
L’Alhambra est un excellent monospace si l’on ne se contente pas de sa version d’entrée de gamme. Hormis son physique un peu quelconque, il a tout ce qu’il faut pour séduire des familles qui voudraient trouver une alternative au Grand Scénic ou au Grand Picasso.

 

Seat Alhambra

 

Seat Ateca, le petit dernier

 

Avec le Volkswagen Tiguan et le Skoda Kodiaq, le Seat Ateca forme la triplette de SUV du groupe VAG. Contrairement aux deux autres, l’Ateca n’est pas encore disponible en version 7 places mais cela pourrait bien changer dans le courant de l’année.

Disponible avec la transmission intégrale, aussi bien en essence qu’en Diesel, l’Ateca veut affirmer son caractère outdoor sur un segment qui perd inexorablement de cet esprit.

Mais il faut l’avouer, son physique est moins musclé et impactant que celui d’un Hyundai Tucson ou d’un Renault Kadjar.

 

Seat Ateca

 

La déconfiture continue sur les aspects pratiques avec des volumes en retrait pour son segment, le passage par une option à 135 € pour bénéficier d’un plancher plat, et un seuil de chargement assez peu pratique.

 

"Les blocs essence représentent la moitié des ventes de l’Ateca."

 

L’Ateca se rattrape par une excellente habitabilité aux places arrière et par un très bon confort de la sellerie. L’ergonomie se veut elle aussi très bonne dans un habitacle qui peut s’avérer assez bien équipé pour le segment.

En effet, dès sa version d’entrée de gamme, l’Ateca  propose notamment le freinage d’urgence automatique et les airbags genoux, tandis que dès le niveau Style l’on profite des feux Full LED ou encore de la navigation Europe.

 

Seat Ateca

 

La finition Xcellence se démarque par la vision 360°, le chargeur de Smartphone par induction, le toit ouvrant panoramique ou encore l’ouverture mains libres du hayon.

Sur le segment, le Nissan Qashqai fait mieux (surtout en matière d’aides à la conduite), mais l’Ateca se place bien face au reste de la concurrence.

Sur route, le SUV Seat sait offrir un excellent agrément de conduite. Son dynamisme conjugué à un amortissement soigné et à une insonorisation exceptionnelle le rendent particulièrement agréable sur de longs trajets.

 

Faut-il acheter l’Ateca ?
Le Seat Ateca a des atouts non négligeables, dont notamment son comportement routier. Toutefois, pour un budget presque similaire, nous lui préférons un Nissan Qashqai qui misera davantage sur les équipements de sécurité que sur la dotation en matière de confort.

 

Seat Ateca

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Seat gagne en qualitatif au fil du temps, mais continue de proposer un design intérieur à l’austérité très germanique. La dotation en équipements augmente elle aussi, et les développements en matière de motorisation offrent des solutions intéressantes. Toutefois, Seat augmente ses tarifs après chaque restylage, ce qui rend son statut d’outsider moins évident. D’autant que la décote en occasion reste assez rapide. C’est sur ce marché de l’occasion que la marque espagnole devient la plus intéressante.
 

 

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com