x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

La Renault Twingo remonte sur le ring face aux Toyota Aygo, Suzuki Celerio et Citroën C1

Renault twingo

La Twingo évolue, et ses concurrentes aussi. La petite française reste-t-elle suffisamment bien armée pour maintenir son rang ?

 

Nom

Renault TwingoToyota AygoSuzuki CelerioCitroën C1

Compactes

Logo constructeur

Motorisation

0.9 l TCe 90 ch

1.0 l vvt-i 69 ch1.0 l 68 ch1.0 l VTi 68 ch

Consommation mixte
(chiffres constructeurs)

4,8 l4,2 l4,3 l4,2 l

Finition

IntensX-Wave 2Pack AutoShine
Places4454

Puissance fiscale

5 cv4 cv4 cv4 cv

Boîte

Automatique 6Automatique 5Automatique 5Automatique 5

Longueur

3,59 m3,45 m3,60 m3,47 m

Largeur

1,65 m1,61 m1,60 m1,61 m

Hauteur

1,56 m1,46 m1,54 m1,46 m

Poids

993 kg935 kg810 kg860 kg

Volume coffre

219 l / 980 l168 l254  l / 1 053 l196 l / 780 l

Réservoir

35 l35 l35 l35 l

Emission de CO2
 

108 g88 g99 g97 g

Bonus/malus
ecologique

0 €0 €0 €0 €

Prix catalogue

15 600 €15 500 €12 790 €14 950 €
 Essayez la
Renault Twingo
gratuitement !
Votre
Toyota Aygo
neuve remisée
Votre
Suzuki Celerio
neuve remisée
Votre
Citroën C1
neuve remisée

 

 

Caractéristiques du comparatif

 

Depuis la sortie de sa dernière génération en 2013, la Renault Twingo a vu ses concurrentes évoluer pour mieux la concurrencer. Et si la benjamine reste la citadine la plus vendue en France, ses rivales ne sont pas là pour faire de la figuration.

Le contexte de ce comparatif : des citadines avec des blocs essence qui ne soient pas des entrées de gamme, boîte automatique, cinq portes, et surtout bien équipées. Pour le budget, nous tablons sur plus ou moins 15 000 €.

Une somme déjà rondelette pour un véhicule qui n’arrive qu’en second au sein d’une famille. Budget qui n’est pas non plus anodin pour un jeune conducteur.

 

Citroën C1

 

Le look

 

D’extérieur, seule la Suzuki manque cruellement de personnalité. Les trois autres concurrentes affichent chacune une style bien différent qui leur donne du caractère.

En effet, la Celerio abhorre des lignes sans réel style, ainsi que des optiques totalement anodines. Pour essayer de raviver le tout, il faudra en passer par le pack Style, pour 799 €, qui comprend les jantes alliage et le becquet de toit.

Mais excellent premier point pour la japonaise, elle est la seule à proposer cinq places.

 

Suzuki Celerio

 

Lignes rondes et bouille sympathique pour la Twingo, qui se dote, dans notre finition, du becquet arrière, des jantes alliage et des antibrouillards.

La Toyota Aygo se pare elle aussi du spoiler arrière et de rétroviseurs noirs métallisés qui terminent la course du X frontal. Une tenue d’apparat bien particulière qui crée l’originalité sur une silhouette somme toute assez banale.

Jantes alliage 15’’ de série pour la C1, qui affiche un physique clairement original. Le traitement des optiques fait toute la différence. Dans le registre « mignonne », la Citroën se place bien.

 

Renault Twingo

 

La dotation

 

Dans sa finition Intens la Twingo embarque les vitres arrière surteintées, les rétroviseurs électriques, le régulateur limiteur de vitesse, le pack modularité (siège conducteur réglable en hauteur et siège passager rabattable), le volant multifonctions, et le R&Go pour la radio et la connexion du Smartphone.

Pour la sécurité, la petite Renault propose l’ABS, l’assistance au freinage d’urgence, l’ESP, ainsi que les airbags frontaux, latéraux et rideaux.

 

 

Renault Twingo

 

La Toyota Aygo X-Wave 2 se dote des rétroviseurs électriques, de l’ouverture du coffre par bouton, des feux diurnes à LED, du siège conducteur réglable en hauteur, des 6 airbags, du Bluetooth, et du port USB.

 

"Climatisation manuelle incluse sur les quatre modèles."

 

La japonaise enfonce le clou sur le confort avec son système multimédia x-touch avec écran tactile 7’’ incluant la caméra de recul.

Côté conduite et sécurité l’on retrouve la direction assistée électrique asservie à la vitesse, le système de contrôle de stabilité et de motricité, l’ABS, l’aide au démarrage en côte et l’allumage automatique des feux de détresse.

 

 

Toyota Aygo

 

Sa compatriote, la Celerio, propose les quatre vitres électriques, les antibrouillards, les airbags latéraux et rideaux, le volant réglable en hauteur, et le CD MP3.

La Suzuki propose aussi la direction assistée, l’ABS, l’ESP et l’assistance au freinage d’urgence. Les seules options disponibles pour la Celerio portent sur le look.

 

 

Suzuki Celerio

 

A l’instar de l’Aygo, la Citroën C1 a elle aussi le bon goût de proposer un écran multimédia 7’’ avec caméra de recul intégrée. Elle y rajoute les feux diurnes à LED, le volant et le siège conducteur réglables en hauteur, le Bluetooth et l’USB, et les 6 airbags.

La citadine aux chevrons se dote également de l’ABS, l’ESP, et l’aide au freinage d’urgence.

En somme, l’Aygo et la C1 sont aux coude à coude sur les équipements, avec un avantage pour la Toyota sur les équipements de conduite.

 

 

Citroën C1

 

En conduite

 

Peu de choix de blocs chez Toyota et Suzuki. Les japonais se contentent des 69 et 68 ch pour leurs citadines.

La C1 propose quant à elle son PureTech 82 ch, mais pas en boîte automatique. Il nous a donc fallu nous rabattre sur le VTi 68 ch pour bénéficier de la boîte pilotée à cinq rapports.

Ce sont donc surtout des blocs urbains qui s’accommodent mal des routes exigeantes en reprises.

 

Citroën C1

 

A ce jeu là, c’est tout de même la Twingo qui s’en sort le mieux. Et cela surtout grâce à sa boîte EDC à double embrayage qui assure une linéarité parfaite aux accélérations.

Pas d’à-coups ni de soubresauts, tout se passe dans une douceur exquise, particulièrement en ville où le rayon de braquage inégalable de la Renault rajoute encore à l’aisance de conduite.

De plus, son bloc modeste est celui de ce comparatif qui offre le plus de peps sur route, toute relativité gardée.

 

Renault Twingo

 

En effet, C1 et Aygo qui partagent nombre d’éléments ont aussi en commun une boîte robotisée, l’ETG, bien moins souple et réactive que l’EDC de Renault.

Et ne proposant pas plus de 69 ch dans cette configuration, ces deux citadines auront bien du mal à sortir les roues de la ville.

Enfin, la Celerio offre le même constat avec peu de puissance et une boîte perfectible qui rendent difficile toute envie d’escapade.

 

Toyota Aygo

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Malgré son tarif légèrement supérieur à l’Aygo et la C1 (et beaucoup plus que la Celerio), la Twingo fait preuve de nombreux atouts. Sa rivale la plus sérieuse semble la C1 et sa dotation généreuse.

 

 

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

réservez gratuitement votre essai auto en concession

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com