x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Où placer votre épargne salariale ?

Epargne salariale

Pas facile d’y voir clair tant il existe différents modes d’épargne salariale en France. Plusieurs produits sont disponibles et s’accompagnent d’avantages, mais aussi de contraintes, différentes. Voici ce que vous devez savoir avant de décider où placer votre épargne salariale.

 

Si l’entreprise pour laquelle vous travaillez affiche une croissance positive, il est normal que vous y soyez associés. Cela peut prendre la forme d’une épargne salariale, qui est un système collectif d’épargne et qui concerne tous les salariés. Lorsque l’entreprise la met en place, elle peut soit verser directement aux salariés des primes, il s’agit de la participation et de l’intéressement, ou aider à la constitution d’une épargne en versant notamment ces sommes sur un Plan épargne entreprise (PEE).

 

Participation et intéressement

 

Ils dépendent tous deux de la bonne santé de l’entreprise mais ne fonctionnent pas de la même manière :

  • La participation, tout d’abord, est obligatoire dans une entreprise de plus de 50 salariés. Elle consiste à leur redistribuer une partie des bénéfices annuels réalisés. Les montants de cette prime sont négociés entre la direction et les salariés et donnent lieu à un accord de participation. Si aucun accord n’est trouvé, un régime dit d’autorité s’impose à l’entreprise.
     
  • L’intéressement, lui, est relatif aux résultats de l’entreprise. Il s’agit d’une prime collective annuelle dont les conditions de versement et de répartition (uniforme, proportionnel à l’ancienneté, au salaire…), comme pour la participation, ont été établies au sein de l’entreprise (accord d’intéressement). Ce système est censé motiver les salariés, leurs primes étant liées à la performance de l’entreprise. À l’inverse de la participation, il n’est pas obligatoire.

 

Les montants de ces primes sont plafonnés, pour l’année 2017, à :

  • 29 421 € pour la prime de participation
  • 19 614 € pour la prime d’intéressement

Les primes, avec le loi Macron, sont désormais placées sur un plan d’épargne. Si le salarié le veut, il peut toutefois demander à ce qu’elles lui soient versées directement.

Dans ce cas, elles seront soumises aux contributions sociales ainsi qu’à l’impôt sur le revenu. Les plans d’épargne ont, eux, une fiscalité plus attrayante.

 

 

PEE, PEI, PERCO…

 

Il existe plusieurs systèmes d’épargne, qui ont chacun leurs spécificités. Ils ne sont pas obligatoirement tous mis en place par les entreprises.

Le Plan d’épargne entreprise (PEE) et le Plan d’épargne inter entreprise (PEI) ont pour but de constituer un portefeuille de valeurs mobilières au bénéfice du salarié, quand le Plan d’épargne pour la retraite collectif (PERCO) va permettre de constituer une épargne pour sa retraite.

Voici comment les particularités de chacun :

Placement

Blocage des sommes versées

Nature des sommes verséesFiscalité
PEE5 ans 

- Participation
- Intéressement
- Versements volontaires (plafonnés à 25 % de la rémunération annuelle brute)
- Abondements de l’entreprise (plafonnés à 3 138,24 € ou trois fois le montant que vous avez versé)
- Transfert d’autres plans d’épargne salariale (excepté du PERCO)

- Exonération d’impôts sur le revenu
- Soumis aux prélèvements sociaux (CSG, CRDS)

PEI5 ans 

- Participation
- Intéressement
- Versements volontaires (plafonnés à 25 % de la rémunération annuelle brute)
- Abondements de l’entreprise (plafonnés à 3 138,24 € ou trois fois le montant que vous avez versé)
- Transfert d’autres plans d’épargne salariale (excepté du PERCO)

- Exonération d’impôts sur le revenu
- Soumis aux prélèvements sociaux (CSG, CRDS)

PERCOJusqu’au départ en retraite

- Participation
- Intéressement
- Transfert d’autres plans d’épargne salariale
- Versements volontaires (plafonnés à 25 % de la rémunération annuelle brute)
- Abondements de l’entreprise (plafonnés à 6 276,48 € ou trois fois le montant que vous avez versé)

- Exonération d’impôts sur le revenu si sortie sous forme de capital
- Exonération partielle si sortie sous forme de rente viagère
- Soumis aux prélèvements sociaux (CSG, CRDS)

 

À savoir : les sommes peuvent être débloquées dans plusieurs cas particuliers, comme un mariage ou un divorce, la naissance d’un enfant, une situation de surendettement, un décès ou un accident grave…

 

  
 

Le conseil de Choisir.com

 

Sauf réel besoin en trésorerie, il est plus intéressant de placer son épargne salariale sur les supports de placement proposés par l’entreprise plutôt que de les toucher. Outre des conditions fiscales plus avantageuses, cela permet aussi de profiter des différents abondements prévus par l’entreprise. Vous pouvez également décider du degré de risque de vos placements en valeurs mobilières, soyez attentif aux différentes propositions qui vous seront faites, en fonction de vos objectifs de rendement et de sécurité.
 

 

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les livrets d'épargne jusqu'à 3,20 % de rendement

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com