x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

PERP ou Madelin : que choisir pour sa retraite ?

PERP ou Madelin

Il existe divers produits d’épargne destinés à apporter un complément de revenus une fois parvenu à la retraite. Parmi les plus emblématiques figurent le PERP et le contrat Madelin. Si leurs noms sont familiers, les Français sont encore peu nombreux à les choisir, et préfèrent souvent des produits d’épargne plus « généralistes », telle l’assurance vie. Voici les spécificités de ces deux supports dédiés à l’épargne retraite.

 

Le PERP (plan d’épargne retraite populaire) et le Madelin fonctionnent sur le même principe. Un actif y verse un part de ses revenus au cours de sa vie active, puis les montants sont débloqués une fois que le souscripteur atteint l’âge de la retraite. Ce dernier profite alors du versement d’une rente, jusqu’à la fin de ses jours.

 

Des contraintes variées

 

Au-delà de cette base commune, le PERP et le Madelin diffèrent toutefois sur plusieurs points. 

 

 

PERP

Madelin
SouscripteurOuvert à tous quel que soit le statut professionnel ou l’activité (y compris aux retraités)Réservé aux travailleurs non-salariés (commerçants, artisans, entrepreneurs, professions libérales et exploitants agricoles) et à leurs conjoints collaborateurs
Conditions d'ouverturePas de spécificitéEtre à jour dans ses cotisations sociales
Montant des versementsLibreMontant annuel décidé à l’ouverture du contrat.

Il augmente proportionnellement au plafond annuel de la Sécurité sociale (Pass) 

Périodicité des versementsLibreMensuelle, trimestrielle ou semestrielle
FiscalitéSi les versements sont réguliers, ils ne sont pas inclus dans la base taxable de l’ISF.

Cotisations déduites des revenus déclarés à hauteur de 10 % du Pass pour un inactif et de 10 % des revenus professionnels dans la limite de 8 fois le Pass pour les actifs.

Souplesse dans l’utilisation de cette déduction fiscale (reportable dans le temps ou sur les revenus de son conjoint)

Cotisations déduites à hauteur de 10 % du bénéfice imposable dans la limite de 8 fois le Pass, avec possibilités de majoration
Sortie- 100 % rente viagère

- 20 % capital, 80 % rente

- 100 % capital en cas d’achat de résidence principale

Rente viagère uniquement

 

Quelle que soit la stratégie d’épargne retraite envisagée, il est conseillé de débuter son épargne autour de 40 ou 45 ans. Techniquement, les contrats Madelin comme les PERP ne comportent pas de limite d’âge.

Dans les faits toutefois, il est rare que des banques ou des assureurs acceptent d’ouvrir un tel produit à une personne âgée de plus de 65 ans. 

 

  
 

Le conseil de Choisir.com

 

Il n’y a pas forcément de choix à faire, puisqu’il est possible de posséder à la fois un PERP et un contrat Madelin, et même plusieurs si vous le souhaitez. Il n’est cependant pas légal de cumuler les déductions des revenus imposables qu’entraînent les cotisations sur ces produits. Côté souplesse, l’avantage va au PERP, tant dans les cotisations que dans la sortie et dans la fiscalité. En revanche, le Madelin permet de déduire des sommes plus importantes des revenus taxables. 
 

 

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

demandez un bilan gratuit et personnalisé pour votre retraite

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com