x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Pourquoi investir son épargne dans une SCPI ?

SCPI

Ce n’est pas un secret, l’immobilier a les faveurs des investisseurs français ! C’est en effet un investissement relativement sûr et très prisé par les ménages. Outre l’achat de la résidence principale, l’immobilier locatif est également utilisé pour fournir un complément de revenus, par exemple afin d’améliorer une retraite. Il existe également une troisième voie possible, celle des SCPI (Société Civile de Placement Immobilier).

 

Un investissement facile et ouvert à tous

 

Parce que tout le monde n’a pas des millions à investir et parce que les prix de l’immobilier ne cessent d’augmenter, il est possible, à travers une SCPI, d’investir seulement quelques milliers d’euros dans de l’immobilier, de manière indirecte.

Mettre de l'argent dans une SCPI permet d’acquérir des parts dans un investissement immobilier. C’est ce que l’on appelle un investissement « pierre-papier ». Le ticket d’entrée minimum est souvent fixé autour de 1000 €.

De son côté, la SCPI investit son portefeuille dans des actifs immobiliers qu’elle met en location. Il peut s’agir aussi bien d’immobilier tertiaire (bureaux, boutiques, entrepôts…) que résidentiel (logements, résidences...).

 

De nombreux avantages

 

Selon votre participation au capital de la SCPI, vous recevrez chaque année un revenu issu des loyers qu’elle perçoit.

Ce type de placement offre un rendement stable et très attractif. En 2016, il était en moyenne de 4,63 % et pour 2017, il est prévu entre 4,30 % et 4,50 %.

En plus de cette rentabilité, vous serez dégagé de toute contrainte de gestion locative. Bien souvent, c’est un des aspects qui peut décourager un particulier d’investir dans de l’immobilier locatif.

Ici, la société s’occupe de tout le processus de location : recherche des locataires, gestion des loyers, des travaux…

Un autre avantage à prendre en compte est la mutualisation des risques. Une SCPI a pour vocation d’acquérir un parc immobilier diversifié, à la fois dans les types de biens et dans leur localisation.

L’investissement est donc réparti sur un nombre conséquent de locataires et d’immeubles, de quoi éviter les mauvaises surprises en cas d’impayés.

 

Un choix en fonction de ses objectifs d’investissement

 

Comme les investisseurs n’ont pas tous les mêmes objectifs, il existe plusieurs formes d’investissements dans les SCPI. Elles divergent en fonction des besoins : avoir des revenus complémentaires, constituer une épargne, défiscaliser…

On distingue ainsi deux grands types de SCPI :
 

 

SCPI de rendement

SCPI fiscale
Types d'investissementEssentiellement immobilier d’entreprise : bureaux, entrepôts, commerces… Locaux d’habitation, neufs ou à rénover
ObjectifRendement performantRéduction d’impôt, avantages fiscaux
CatégorieSCPI de bureaux, régionales, de plus-value…SCPI Malraux, Pinel 

 

Les SCPI de rendement sont les plus rentables. Quant aux SCPI fiscales, elles sont liées à des dispositifs fiscaux permettant une défiscalisation allant jusqu’à 21 % de l’investissement.

 

Opérer une sélection rigoureuse

 

Évidemment, il existe certains risques liés au marché de l’immobilier. Ces investissements, afin qu’ils vous rapportent, doivent être pensés à moyen ou long terme, donc mieux vaut savoir avec qui vous vous engagez.

Avant d’investir, il faut analyser la « santé » de la société et les capacités de ses gestionnaires.

Regardez les rapports annuels d’activité et les bilans. Ils vous apporteront de précieux renseignements, notamment sur la qualité du parc immobilier, sa diversification, ainsi que sur le taux d’occupation des immeubles loués – il est jugé bon au-dessus de 90 %.

Regardez aussi le niveau de provisions en cas d’impayés.

Sachez, enfin, que les frais d’acquisition de ces parts se situent entre 8 % et 10 % de la somme investie. 

 

 

  
 

Le conseil de Choisir.com

 

Etant donné les frais d’acquisition, investir dans une SCPI doit se penser sur du moyen ou long terme. Derrière le succès de ces placements et leur rendement attractif, il est important de mesurer le risque qu’ils comportent. En effet, les parts d’une SCPI sont de plus en plus chères et leur prix peut augmenter plus vite que les prix des loyers. Si jamais les revenus gagnés par le biais d’une SCPI venaient à baisser, cela pourrait conduire à un déséquilibre entre l’offre (nombreuse) des parts et une demande qui s’amenuiserait. Et affecter la rentabilité. 
 

 

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les livrets d'épargne jusqu'à 3,20 % de rendement

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com