x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Quelles sont les 4 manières d'investir dans une entreprise ?

paris la défense

Envie de diversifier votre épargne ? D’investir sur l’économie réelle ? Alors il est temps de placer votre argent dans des entreprises. Une opération encore peu répandue, car les investisseurs ignorent trop souvent comment procéder. Voici donc 4 techniques accessibles pour mettre les entreprises à la portée de votre épargne.

 

1. Le moyen le plus connu : la Bourse

 

On l’oublie un peu trop souvent, mais investir en Bourse revient à placer son argent sur une entreprise, dont on devient ainsi actionnaire.

 

Avantages

Inconvénients

- Possibilité d’opérer soi-même les achats et ventes de titres (passages d’ordres) grâce aux courtiers en ligne

- Possibilité de déléguer la sélection des titres à un professionnel

- Opérations menées en temps réel sur le marché

- Large éventail de profils d’entreprises disponibles : larges, moyennes ou petites capitalisations, françaises ou internationales

- Versement de dividendes sur certains titres en fonction de la performance de l’entreprise

- Fluctuations quotidiennes de la valeur de ses titres

- Perte totale du capital possible

- Imposition sur les plus-values réalisées lors de la cession de titres

- Coût sur les passages d’ordres (mais de moins en moins élevés, notamment chez les banques en ligne)

- Nécessite une connaissance du marché et de la réactivité si l’on veut faire un trading actif

 

2. Fonds actions, un panier d’entreprises cotées

 

Si l’on achète soi-même des titres à la Bourse, on fait ce que les professionnels appellent du stock-picking, c’est-à-dire de la sélection de titres. Cela nécessite un minimum de connaissance du marché et de ses mécanismes.

Une alternative pratique peut être de passer par une Sicav ou un FCP, fonds commun de placement, investi en actions. Il est géré par un professionnel.

 

Avantages

Inconvénients

- Une gestion déléguée à un professionnel

- Une diversification de son investissement en actions

- De possibles biais thématiques d’investissement : sur un secteur, une zone géographique, un type de valeur boursière (cyclique, value….)

- Un accès à des titres internationaux peu accessibles pour un particulier

- Des frais de gestion

- La nécessité de sélectionner un fonds de qualité

- Une gestion totalement déléguée

- Une imposition sur les plus-values réalisées

- Une possibilité de perte de son capital (certains fonds fonctionnant avec des mécanismes de sécurité spécifiques permettent de garantir une partie du capital)

- Un investissement minimum est souvent exigé

 

3. FIP, FCPI, un panier d’entreprises non cotées

 

Devenez encore un peu plus pointu dans votre choix en investissant sur des entreprises non cotées.

Il faut là encore passer par une structure, un FIP ou un FCPI (fonds d’investissement de proximité et fonds commun de placement dans l’innovation).

 

Avantages

Inconvénients

- Un investissement qui soutient la croissance de l’entreprise

- Une gestion déléguée à un professionnel

- Une diversification de son investissement en actions

- Des investissements thématiques : start-up, innovation, PME matures en phase de croissance

- Des réductions sur l’impôt sur le revenu ou l’impôt sur la fortune

- Un investissement long terme, avec épargne bloquée pendant plusieurs années (5 ans, 10 ans…)

- Des frais de gestion

- La nécessité de sélectionner un fonds de qualité

- Une gestion totalement déléguée

- Les parts de FIP et FCPI sont prises en compte dans la déclaration d’ISF (avec conditions)

- Une possibilité de perte de son capital

- Un investissement minimum est souvent exigé

 

B for Bank nous en dit plus sur cet investissement peu connu :
 

 

4. Le crowdfunding : participer à la croissance d’entreprises non cotées

 

Le financement participatif permet d’investir dans des entreprises et de soutenir un projet ou une phase de développement en particulier.

 

Avantages

Inconvénients

- Un investissement qui soutient la croissance de l’entreprise

- Une possibilité de sélectionner les entreprises de son choix via des plateformes internet

- Des sociétés plus petites et plus risquées, avec un réel risque de faillite et donc de perte totale de l’investissement

- La nécessité de vérifier la viabilité des plateformes intermédiaires

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Pour réellement soutenir la croissance d’une entreprise, il faut investir sur du non coté ou, en Bourse, à l’occasion d’une augmentation de capital. Si les possibilités de gains sont importantes, notamment dans le secteur des start-up, de l’innovation ou des petites entreprises non cotées, il ne faut pas négliger les pertes potentielles. Les grosses capitalisations boursières, comme les entreprises du CAC 40, promettent peut-être moins de plus-values, mais ont également moins de chances de faire faillite. Ou alors elles disposeront sans doute d’opportunités d’être rachetées, ce qui est loin d’être le cas pour des start-up ou TPE.

Pensez à mesurer les risques avant d'investir dans une entreprise...

 

 

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Comparez gratuitement les offres de bourses en ligne

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com