x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Quelles différences entre réduction, déduction et crédit d’impôt ?

impot

La terminologie des impôts et taxes n’est pas toujours facile à saisir de prime abord… De déduction en réduction et en crédit d’impôt, vous avez l’impression de vous retrouver au beau milieu d’un sac de nœuds et que tout se rejoint. Alors vous jonglez avec les mots, mélangez tout, sans vraiment faire de différence. Pourtant, chaque mot a un sens précis et donne lieu à des avantages fiscaux distincts. Voici un petit mémo pour vous aider à y voir plus clair.

 

Réduction d'impôt

 

La reduction d’impôt représente une somme d’argent à défalquer directement du montant de votre impôt.

Si par exemple, vous devez payer 1 800 € d’impôts sur le revenu pour l’année précédente et que vous déclarez 1 500 € d’investissement locatif avec la loi Pinel, alors, vous ne devrez payer que 300 €.

Si en revanche, vous déclarez 2 500 € d’investissement locatif, votre réduction d’impôt s’applique sur la totalité du montant dû mais vous ne profitez pas pleinement de votre avantage fiscal : il vous reste 700 € que vous offrez au fisc.

 

Déduction d'impôt 

 

Vous retranchez une certaine somme avant le calcul de vos impôts, donc sur le montant total des sommes que vous déclarez avoir perçues pour l’année précédente.

Lorsque vous faites votre déclaration aux frais réels, vous pouvez déduire les sommes de tout ce que vous avez dû acheter pour votre travail de votre montant déclaré. Veillez à conserver toutes vos preuves en cas de contrôle fiscal.

Au moment de faire votre déclaration d’impôt sur le revenu, vous devez vous entourer de toutes les dépenses annexes que vous avez pu faire dans l’année.

Déduisez la pension alimentaire versée à vos enfants ou à vos ascendants ainsi qu’à votre ex époux/se/. En contrepartie, la personne qui reçoit cette pension alimentaire doit l’ajouter à sa feuille d’impôt.

  • Pour un enfant mineur vivant sous le toit d’un parent autre que vous, le montant à déclarer est celui qui figure sur l’acte de justice.
  • Pour un enfant majeur vivant sous votre toit, le maximum est fixé à 3 359 €. S’il ne vit pas chez vous, vous pouvez déclarer jusqu’à 5 698 €.
  • Pour un enfant marié ou pacsé ne vivant pas chez vous, chaque parent de chaque famille pourra déclarer 5 698 €. Si vous êtes la seule personne à participer, le plafond augmente jusqu’à 11 396 €.
  • Aide aux ascendants même si vous ne payez pas une pension alimentaire pour les soutenir. Toute l’aide que vous leur apportez pourra être déduite du montant total de vos impôts : logement, alimentation, habillement, voyages, soins, travaux… Si vous vous occupez d’un ascendant, vous avez droit à une déduction automatique de 3 359 €. Toutefois, avec les preuves de vos dépenses, vous pouvez augmenter ce forfait.

 

Crédit d'impôt 

 

Au lieu de soustraire une somme au montant de l’impôt dû, vous payez la totalité de votre impôt sur le revenu et vous recevez, quelques mois plus tard, votre crédit d’impôt.

 

"Non loin de la réduction d’impôt, le crédit d’impôt présente un avantage non négligeable."

 

Si avec la réduction d’impôts en payant 1800 € d’impôt sur le revenu auxquels vous déduisiez 2 500 €, vous en arriviez à ne rien payer ni ne rien gagner, c’est différent avec le crédit d’impôt : Vous payez 1 800 € et vous en recevez 2 500. Résultat, le fisc vous aura donc versé 700 €.

De nombreuses dépenses donnent droit à un crédit d’impôt : ne les ratez pas car les avantages fiscaux de ce système sont très intéressants. Prenez soin de bien vérifier ce que vous avez effectivement payé et de soustraire à votre déclaration les aides dont vous avez bénéficié.

  • L’aide à la personne est un crédit qui vous permet de déclarer les équipements médicaux pour personnes âgées ou handicapées que vous avez dû installer à votre domicile.
  • Votre assurance pour loyers impayés vous ouvre un crédit d’impôt de 38 % du montant annuel de votre assurance.
  • Vos employés à domicile vous offrent 50 % de ce que vous avez payé en crédit d’impôt, jusqu’à un plafond de 12 000 €.
  • Les cotisations syndicales offraient, avant 2012, une réduction d’impôt. Désormais, 66 % de vos cotisations vous ouvrent un crédit d’impôt, dans la limite de 1 % de votre salaire annuel.
  • Les frais de garde pour un enfant de moins de 6 ans ouvrent un crédit d’impôt de 50 % du montant de ces frais et jusqu’à concurrence de 2300 €.
  • L’aide au développement durable vous permet de gagner un crédit d’impôt pour l’installation d’un système visant à réduire votre consommation énergétique. Un pourcentage de crédit d’impôt est alors alloué à chaque équipement.

 

Le crédit d'impôt pour un logement BBC
Vos intérêts d’emprunt pour un achat immobilier en résidence principale ne sont plus éligibles pour un crédit d’impôt depuis 2011. Toutefois, si vous avez acheté avant le 30 septembre 2011 et que vous bénéficiez des 7 ans de crédit d’impôt pour un logement BBC, vous continuez à recevoir un crédit d’impôt jusqu’au terme des 7 annuités.

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

simulez votre investissement locatif pour réduire vos impôts

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com