x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Samsung, Microsoft, Lenovo, Apple, quelle tablette hybride choisir ?

Tablettes hybrides

Parce qu’on ne peut pas tout faire depuis une tablette et que rien ne peut véritablement remplacer le confort d’un clavier physique, le marché des hybrides est en plein « boom ». Microsoft, avec son interface Windows 10, y prend une part prédominante. Mais certaines gammes de machines tournent également sous Android et IOS. Pour quelle tablette hybride faut-il donc opter ?

 

Jusque-là en difficulté sur le marché des mobiles, Microsoft espère ainsi redresser la barre. La quasi-totalité des constructeurs a justement choisi Windows 10 pour faire tourner leurs appareils hybrides, grâce à son écosystème commun aux deux univers.

 

Peut-on troquer son bon vieux PC ?
La tablette hybride joue sur l’argument du gain de place et de la praticité. Mais, aussi performant ce type d’appareil puisse paraître, il n’égalisera jamais l’ordinateur traditionnel, ni en termes de capacité, ni en termes de puissance. Par ailleurs, la connectique se résume assez souvent au strict minimum. Il vous sera, par exemple, impossible de connecter une simple clé USB sur la plupart des appareils.

 

La Samsung Galaxy Tab Pro S

 

La Samsung Galaxy Tab Pro S reprend le design des tablettes tout en lui ajoutant un clavier et en faisant fonctionner le tout sous Windows 10. Le système d’exploitation de Microsoft est en effet celui qui allie le mieux à la fois un usage PC traditionnel et un usage « tablette ».

Samsung a fait le choix de l’infidélité à Android pour ce type d’appareil, ce qui s’avère plutôt judicieux. Mais, il en découle forcément un nombre d’applications réduit, estimé à seulement 100 000, contre plus d’un million pour Android et IOS.

 

"Il suffit de décrocher l’écran du clavier pour basculer automatiquement en mode « tablette »."

 

Samsung Galaxy Tab Pro S

 

Pour un tarif indicatif de 849 €, l’outil peut s’avérer être un excellent compromis entre ordinateur et tablette tactile. Il offre une qualité d’écran très honorable (Super Amoled 2160 x 1440 p pour 12 pouces) avec à la fois un très beau taux de contraste ainsi que de luminosité.

Son processeur Intel Core m3-6Y30, accompagné d’une mémoire vive de 4 Go, offre des performances d’un bon niveau pour un usage bureautique.

 

Samsung Galaxy Tab Pro S

 

En revanche, côté jeux, passez votre chemin ! Inutile d’espérer y faire tourner autre chose que des titres en 2D ou alors très anciens. Du côté de la connectique, c’est la déception, avec un simple port USB Type C. Un peu limite pour un appareil qui se veut aussi être un PC.

Enfin, niveau autonomie, la Samsung Galaxy Tab Pro S tient un peu moins de cinq heures en usage intensif ou neuf heures pour une utilisation plus traditionnelle.

 

Samsung Galaxy Tab Pro S

 

La Microsoft Surface Pro 4

 

A raison de 1519 € tout compris pour le modèle sous Intel Core i5 et avec une RAM de 8 Go, la Microsoft Surface Pro 4 joue dans une autre cour que la Samsung. Mais, elle reprend le même système d’exploitation (Windows 10), avec à la fois ses forces et ses points faibles.

Là s’arrête malgré tout la comparaison. L’écran de 12.3 pouces affiche une superbe résolution de 2880 x 1800 p. Le processeur, quant à lui, permet déjà des usages un peu plus poussés, complets et polyvalents, notamment en termes de jeux.

 

Microsoft Surface Pro 4

 

La connectique s’avère également tout à fait satisfaisante avec un port USB 3, en plus du mini-Display et un lecteur de carte micro SD. Le clavier est également de bonne qualité avec des touches clairement séparées, toutefois, ce dernier est optionnel et facturé à 150 €.

La Microsoft Surface Pro 4 est en effet de base vendue seule. Pour plus de transparence, nous avons néanmoins pris le parti d’ajouter le coût de cette option dans le prix final mentionné plus haut.

Il n’empêche qu’à près de deux fois le montant de la solution made in Samsung, cela fait un peu cher. A vous de voir si, pour ce prix, il n’est peut-être pas plus judicieux d’opter dans ce cas à la fois pour un petit PC portable et une tablette traditionnelle.

 

Microsoft Surface Pro 4

 

Choisir une connexion Internet efficace
L’usage d’une tablette hybride nécessite absolument une connexion Internet efficace. Pour profiter à plein de votre nouveau joujou de chez vous sans compter, un abonnement Internet fixe est un préalable indispensable : notre comparateur peut vous aider à faire le bon choix. Mais ce type d’appareil trouve aussi son intérêt à pouvoir être utilisé en mobilité, de partout. A ce titre, optez pour un forfait mobile efficace avec une data conséquente et un partage de connexion possible.

 

La Lenovo Yoga Tab 3 Pro

 

Si la Yoga Tab 3 Pro est d’abord présenté par Lenovo comme une tablette, cette dernière a assurément été conçue de manière à offrir aussi un usage hybride. S’appuyant sur une structure faisant office de béquille, l’outil se positionne ainsi naturellement debout.

Proposé au tarif de 499 €, on peut aussi y adjoindre en option un clavier, relié en bluetooth et vendu une soixantaine d’euros. Ce qui fait, au final, de la Lenovo la tablette hybride la moins chère de notre classement.

 

Yoga Tab 3 Pro

 

Son écran affiche une excellente résolution de 2560 x 1600 p pour 10 pouces et reproduit assez fidèlement les couleurs. La puce Intel Atom X5-Z8500 qui équipe l’appareil lui délivre aussi une fluidité globale dans tous les usages.

Grâce à une batterie intégrée de 10 200 mAh, la Lenovo figure par ailleurs parmi les produits les plus autonomes. En usage intensif, elle pourra ainsi rester en course durant près de 10 heures.

 

"Pour une utilisation quotidienne, vous pourrez facilement attendre deux jours avant de la remettre sur secteur."

 

Du point de vue de la connectique, on apprécie aussi l’existence en série d’un lecteur de carte micro-SD. Mais le véritable « plus » de la tablette réside probablement dans son vidéoprojecteur intégré. Bref, il s’agit d’un quasi sans faute pour le constructeur chinois.

 

Yoga Tab 3 Pro

 

Mais le fait que l’ensemble tourne sous Android plutôt que sous Windows 10 risque pourtant d’en rebuter plus d’un. Certains logiciels professionnels n’existent pas encore sous le Play Store ou alors sous une forme édulcorée.

Si l’outil peut donc faire l’affaire pour un usage informatique basique (Internet et bureautique), il montrera vite ses limites pour le reste. Côté jeux, à l’exception des titres pour tablette téléchargés sur le Play Store, il n’est clairement pas une machine à jouer.

 

Yoga Tab 3 Pro

 

L’iPad Pro

 

Bien qu’il s’en défende, Apple fait aussi désormais les yeux doux aux solutions hybrides. Avec son iPad Pro, le voilà qu’il a dégoté tout exprès le clavier adapté à sa dernière génération de tablette tactile, vendu entre 169 et 179 € selon la taille de l’iPad.

Pour un tarif final compris entre 864 € (9.7 pouces) et 1098 € (12.9 pouces), vous vous trouvez ainsi en théorie face à un appareil made in Apple capable de rivaliser avec un PC hybride.

 

iPad Pro

 

Mais, si l’outil présente une qualité d’écran satisfaisante grâce à une résolution Retina de 2048 x 1536 p (ou 2732 x 2048 p pour la version en 12.9 pouces) ainsi qu’un taux de contraste et une luminosité maximal, le qualificatif « Pro » nous paraît peu approprié.

En cause : une connectique réduite au seul connecteur lightning pour la recharge. Le clavier lui-même semble assez peu pratique d’utilisation. Mais le principal défaut réside dans le fait qu’Apple ait choisi IOS, en lieu et place de Mac OS, pour faire tourner l’ensemble.

Difficile dans ces conditions d’envisager raisonnablement d’utiliser l’outil à des fins professionnelles. D’autant plus, qu’en l’absence de port USB ou de lecteur de carte mémoire, il faut impérativement passer par iTunes et a fortiori par un ordinateur pour accéder à son contenu.

L’iPad Pro profite néanmoins d’une très bonne autonomie grâce à sa batterie de 7306 mAh. Comptez ainsi sur près de 10 heures d’utilisation en usage standard ou 7 heures pour les plus gourmands.

 

iPad Pro

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

En termes de test et d’équipements, la Microsoft Surface Pro 4 terrasse certes l’ensemble de ses concurrentes. Mais à raison de 1519 €, on a du mal à voir l’intérêt d’investir dans une tablette hybride, qui ne s’avèrera de toute évidence jamais aussi performante qu’un ordinateur traditionnel. À ce titre, même si la Samsung Galaxy Tab Pro S est loin d’être dénuée d’inconvénients, elle a toutefois les faveurs de la rédaction. Quant à la Lenovo et à l’iPad Pro, ils pâtissent surtout de l’absence de Windows 10.

 

 

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Comparez tous les téléphones et smartphones à partir de 1 €

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com