x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Votre voiture avec boîte automatique ou manuelle ?

Boite de vitesse automatique ou manuelle

Organe historique des voitures de notre vieux continent, la boîte de vitesses manuelle (ou mécanique) est en perte de vitesse face à la boîte de vitesse automatique (BVA), qui n’est désormais plus seulement réservée aux véhicules haut-de-gamme.

D’abord méfiants, les conducteurs européens sont de plus en plus attirés par ce nouveau mode de conduite. Mais la boîte de vitesse automatique ne comporte pas que des avantages. Pour vous, nous apportons un éclairage sur les points forts et inconvénients de chacune de ces deux technologies.
 

La boîte de vitesses manuelle, que nous connaissons depuis toujours, aura l’avantage de laisser toute la maîtrise des changements de rapport au conducteur. Ce dernier pourra adopter une conduite à hauts-régimes si de la puissance est nécessaire, ou à bas régimes afin d’économiser du carburant. Cette économie se verra amplifier par les boîtes dotées d’un sixième rapport destiné aux trajets sur autoroute.vent également vous dépanner.

 

La boîte de vitesses automatique (BVA) sera idéale pour la ville. Les changements de rapport seront linéaires et optimisés, contrairement aux saccades un peu brusques que l’on inflige parfois à nos véhicules dès que la circulation devient plus dense.

La BVA présente aussi un certain confort pour le conducteur, qui n’a plus à se soucier de cet aspect de la conduite.

La pédale d’embrayage qui disparaît sur les voitures équipées d’une BVA ne signifie pas forcément un risque de panne en moins. En effet, la boîte automatique robotisée est équipée d’un embrayage (parfois double) qu’elle gère elle-même, et qui peut aussi présenter des défaillances à termes.

 

"Pour un trajet autoroutier ou sur de longues lignes droites, la boîte de vitesses manuelle reste moins gourmande en carburant."

 

1. La BVA robotisée

 

Elle est la seule à utiliser le système d’embrayage.

En mode simple embrayage (comme la Quickshift de Renault, l’ASG de Volkswagen,  la BMP de PSA ou la MMT de Toyota), cette boîte connaît des passages de rapports manquant parfois de réactivité. 

En mode double embrayage (comme l’Efficient Dual Clutch de Renault, la DSG de Volkswagen, la Powershift de Ford, ou Dual Clutch System pour PSA mais élaborée par Mitsubishi), la vitesse est enclenchée tout en douceur sans même que le conducteur ne le ressente. Les puristes vous diront qu’une boîte robotisée n’est pas une boîte automatique, mais vous aurez du mal à sentir la différence.

 

2. La BVA avec une transmission à variation continue

 

Cette BVA, également nommée CVT (Continuously Variable Transmission), ne possède pas d’embrayage, donc ne passe pas de vitesses et ne transmet pas d’à-coups.

Elle fonctionne sur le même principe qu’un scooter en proposant une montée en puissance complètement linéaire. Son principal défaut est un manque de réactivité si l’on souhaite adopter une conduite sportive. On peut retrouver dans ces cas-là la Multitronic de Volkswagen ou la Multidrive de Toyota.

 

3. La BVA à convertisseur hydraulique

 

Il s’agit d’une technologie utilisée depuis bien plus longtemps que les autres boîtes automatiques, et donc la plus aboutie.

Niveau entretien, une vidange s’impose tous les 60 000 km. Ce système a l’inconvénient d’entraîner une légère surconsommation de carburant, qui a toutefois tendance à s’amenuiser sur les derniers modèles. Parmi les véhicules proposant ce type de BVA, notons la Tiptronic pour Volkswagen et la Steptronic pour Audi.

 

Cas concret : M Billot travaille en ville et utilise sa voiture de manière quotidienne dans un flux de circulation important. La boîte de vitesses automatique est alors tout indiquée pour lui apporter confort et économies.

 

Cas concret : M Labrousse se déplace en zone rurale, et doit parfois pousser un peu son moteur pour grimper cols et côtes. La boîte de vitesses manuelle est le meilleur choix pour lui permettre de gérer sa puissance, mais aussi pour consommer moins à vitesses élevées.

 

Voici la part progressive de chaque technologie dans les ventes de voitures en France.


 

Les BVA ont d’abord séduit, puis ont décliné à cause des problèmes techniques rencontrés. Néanmoins, les évolutions positives des constructeurs ont permis à la BVA de reprendre sa progression commerciale.

retour au sommairelire la suite : Qu’est-ce-que le bonus-malus écologique ?

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com