x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Dans quelles circonstance votre transport est-il pris en charge ?

Lorsque votre médecin propose de vous prescrire un moyen de transport, acceptez-le, même si vous n’en comprenez pas l’utilité.

En effet, cette prescription vous donne droit à une prise en charge du carburant que vous consommerez pour vos déplacements médicaux, par votre assurance maladie.

Voici une liste des situations volontiers prises en charge par celui-ci :

  1. L’entrée et la sortie de l’hôpital : Peu importe la durée de l’hospitalisation, ce type de déplacement est toujours valable.
     
  2. Les transports en rapport avec le traitement d’une affection longue durée.
     
  3. Les transports en rapport avec le traitement d’une maladie rare : Dans le cas où la maladie ne se soigne que dans un seul centre médical français, l’assurance maladie prendra en charge, et en intégralité, tous vos frais de transport.
     
  4. Les transports en rapport avec un accident de travail.
     
  5. Les transports en rapport avec une maladie professionnelle.
     
  6. Les transports en rapport avec une consultation d’appareillage médicale : Pour mieux comprendre le terme « appareillage », rappelons un exemple bien connu : les prothèses dentaires.
     
  7. Les transports en rapport avec le fait que vous devriez, sous peine d’aggravation de votre état, rester allongé durant toute la durée du trajet.
     
  8. Les transports en rapport avec le fait que vous devriez faire l’objet d’une surveillance constante.
     
  9. Les transports sur de longues distances : En règle général, « long trajet » signifie, numériquement, plus de 150 km en aller.
     
  10. Les transports en série : Il s’agit ici des déplacements répétés (au moins 4 voyages), sur une certaine distance (plus de 50 km en aller pour chaque voyage), sur une durée limitée (période maximale de 2 mois) et, bien sûr, pour une même maladie.
     
  11. Les transports en rapport avec la convocation de l’une de ces entités : La Caisse d’Assurance Maladie, La Commission Régionale d’Invalidité et La Sécurité Sociale, en vue d’une expertise.
     
  12. Les transports d’accompagnement : Il faut cependant noter que ce n’est valable que si l’accompagné est un mineur de moins de 16 ans ou que si celui-ci, de par son état de santé, a besoin d’une assistance. Dans le second cas toutefois, il faut que le médecin l’ait bien précisé. 
retour au sommairelire la suite : Quelle maternité choisir pour l’accouchement ?

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les assurances santé pour économiser jusqu'à 50 %

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com