x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Le FlexFuel, un carburant écologique et surtout économique !

Flex fuel

Rouler au bioéthanol, ce n’est pas très répandu à l’intérieur de nos frontières, mais ce n’est pas nouveau non plus. En revanche, la prolifération des blocs FlexFuel est en train de contribuer au développement de ce biocarburant propre et moins cher.

 

Le bioéthanol, c’est quoi ?

 

Petite révision pour ceux qui n’ont pas suivi l’histoire des biocarburants. Le bioéthanol est un carburant à base végétale qui ne recourt pas aux énergies fossiles et qui, surtout, serait moins nocif en termes de CO2.

Avec le bioéthanol, l’on ne crée pas de carbone, l’on rejette seulement celui qui était auparavant dans l’air ambiant et que la plante a préalablement « ingurgité ».

 

"SP95 et SP98 contiennent jusqu’à 5 % de bioéthanol."

 

De plus, et ce n’est pas rien, le bioéthanol coûte environ 3,5 centimes de moins au litre que son homologue sans plomb. Un argument qui vaut son pesant d’or (et qui fait trembler l’industrie du Diesel).

 

 

Le FlexFuel, pourquoi ?

 

Si le concept est plutôt attrayant (polluer moins, payer moins), le développement du bioéthanol a pourtant été largement freiné. Sans un réseau de distribution correct, entendez des pompes pour faire le plein, difficile de vendre des voitures.

Alors le FlexFuel a vu le jour, permettant d’utiliser indifféremment du bioéthanol ou du super sans plomb. Histoire de ne pas rester dubitatif devant une pompe qui ne délivre pas le bon carburant...

Bingo ! Environ un tiers des voitures essences vendues en France sont désormais FlexFuel.

Ce qui permet au conducteur, s’il a la chance de tomber sur une station proposant du bioéthanol, de faire quelques substantielles économies sur son plein de carburant. Et si ce n’est pas le cas, de se rabattre en bougonnant sur le super sans plomb.

 

Le Futurol, la solution ?

 

Evidemment, si vous avez une voiture FlexFuel, vous serez heureux de pouvoir trouver votre bonheur à toutes les pompes. Mais si celles de bioéthanol ne se présentent qu’à la Saint Glinglin, l’économie ne sera pas évidente à concrétiser.

 

"Le bioéthanol réduirait de 40 % les émissions de gaz à effet de serre, en comparaison avec le super sans plomb."

 

Et l’inconvénient majeur du bioéthanol est sa production. Ou plutôt devrions-nous dire sa culture. En effet, pour répondre aux besoins énergétiques des véhicules, ce sont autant de surfaces cultivables qui sont ôtés à la filière agro-alimentaire.

En bref, on l’enlève de nos assiettes pour le faire manger à la voiture.

Heureusement, le Futurol pointe son nez. Cette nouvelle technologie de biocarburant permet de n’utiliser que les sucres issus de la tige et des feuilles de la plante. En somme, ce dont la filière alimentaire ne se sert pas.

 

La Golf SW MultiFuel E85

 

Et le SP95-E10 ?

 

Une voiture FlexFuel peut rouler au bioéthanol, au SP95, au SP98, au SP95-E10 et au Superéthanol E85.

Notez tout de même qu’une grande partie des blocs essence récents, sans être FlexFuel, peuvent supporter de rouler au SP95-E10 (10 % de bioéthanol). Retrouvez la liste des modèles compatibles sur le site bioéthanolcarburant.com.

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Aujourd’hui, l’on peut rouler au biocarburant sans être un illuminé tout droit sorti d’une communauté hippie. Et avec le FlexFuel, l’on s’assure de toujours trouver le bon carburant. Une technologie qui avance dans le bon sens, c’est le bonheur.

 

 

 

France 3 vous a préparé un grand format sur ce carburant révolutionnaire :
 

Philippe Mougeot

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

réservez gratuitement votre essai auto en concession

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com