x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Pouvez-vous faire confiance à un coffre-fort ?

coffre-fort

Résidence principale ou secondaire, peu importe : il est de plus en plus difficile de contrer les cambrioleurs. D’où les craintes des particuliers, qui voient dans l’installation d’un coffre-fort à domicile une certaine parade. A tort ou à raison ?

 

On appelle ça un coffre domiciliaire, contrairement aux coffres des banques. Avec la crise financière, les clients se sont montrés plus méfiants envers ces derniers, craignant, au plus fort du tumulte, une faillite des établissements bancaires. Et puis il est moins pratique d’aller chercher sa montre et ses boucles d’oreilles à la banque que dans le coffre de sa chambre le jour où l’on a envie de les porter.

 

Une offre disparate

 

Mais avant de mettre tous vos biens précieux au même endroit, une petit tour du marché s’impose. Car tous les coffres ne se valent pas en matière de sécurité.

D’ailleurs, l’appellation de coffre-fort est parfois utilisée à tort. La plupart des coffres que l’on installe chez des particuliers s’apparentent plutôt à un coffre de sécurité ou de courtoisie, qui a surtout pour effet de rassurer ses propriétaires plutôt que de freiner les cambrioleurs.

Alors de quoi doit vous protéger un coffre-fort ? Des vols, bien entendu, mais pas seulement. Un coffre peut aussi protéger vos biens précieux, notamment les papiers, des incendies ou des catastrophes naturelles.

Mais afin de vous garantir une protection contre tous ces événements, encore faut-il choisir le coffre adéquat.

 

Des règles à respecter pour garantir la sécurité

 

Le degré de sécurité du coffre doit être proportionnel à la valeur des biens que vous avez l’intention d’y stocker. Une condition indispensable si vous souhaitez que votre assureur accepte de couvrir les biens ainsi protégés.

Le coffre-fort doit donc être certifié et correspondra à l’un des grades suivants :

  • CS : jusqu’à 8 000 € de biens assurables
  • I : 25 000 €
  • II : 35 000 €
  • III : 55 000 €
  • IV : 110 000 €
  • V : 200 000 €
  • VI : 300 000 €

 

Outre ces catégories, vérifiez également que votre coffre respecte les normes européennes. Pour une meilleure sécurité, il doit en effet être certifié : EN 1143 contre les effractions, EN 1047 homologation UL contre les incendies, ETL contre les inondations.

Evidemment, plus les montants à protéger sont importants plus le coffre est grand et lourd, donc potentiellement compliqué à installer. Car, sous peine de voir les cambrioleurs le prendre sous le bras, il faut le fixer au mur ou au sol ou, si le mur est assez épais, l’y encastrer.

Mieux vaut préférer également les coffres à combinaison électronique. Si les voleurs trouvent la clé et ouvrent un coffre ainsi, il n’y a pas d’effraction. Donc pas de couverture par l’assurance.

Enfin, contre les inondations, choisissez un coffre étanche et un coffre ignifuge contre les dégâts du feu.

 

Et en terme de prix ?
En termes de budget, les premiers prix débutent autour de 150 € (oui, il y a moins cher dans les grandes surfaces, mais c’est décommandé) puis peuvent grimper jusqu’à 2 000 € si vous voyez les choses en grand. Et si tout cela ne vous a pas convaincu, vous pouvez toujours louer un coffre dans une banque, moyennant une somme souvent inférieure à 100 € par an.

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Comparez les assurances vie jusqu'à 3,60 % de rendement

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com