x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Fraude à la carte bancaire, comment réagir ?

fraude carte bancaire

Le rapport 2014 de l'Observatoire de la délinquance, dévoile le chiffre record des fraudes à la carte bancaire. Des pertes estimaient à plus de 469 millions d’euros, plaçant ainsi la France en première place au niveau européen. S’il existe des moyens pour limiter les risques, voici tout de même, en prévention, un point sur la marche à suivre lorsque l’on se retrouve victime d’une telle fraude. 

 

Qu’est-ce qu’une fraude à la carte bancaire ?

 

Le cas le plus classique est bien entendu le vol de carte et son utilisation frauduleuse. Toutefois, les méthodes des malfaiteurs sont de plus en plus pernicieuses et les victimes n’en sont parfois pas conscientes.

La carte bancaire peut toujours être au chaud dans le portefeuille de son propriétaire, tandis que les identifiants de la carte ont été usurpés ou la carte contrefaite. Seule une étude détaillée des dépenses sur le relevé de compte permet alors de s’apercevoir d’achats – en particulier sur internet – malhonnêtes.

 

Que faire lorsque l’on est victime d’une fraude ?

 

Carte volée, perdue ou, au contraire, dépenses suspectes alors que la carte n’a pas été dérobée, la réponse est la même. Il faut immédiatement faire opposition auprès de la banque.

Vous en êtes tenu par la loi, qui fait état d’une obligation de surveillance de sa carte. Certaines banques imposent d’ailleurs des délais dans lesquels faire opposition, ainsi que des frais, renseignez-vous auprès de votre établissement.

La seconde étape est de porter plainte auprès de la police.

Ce n’est cependant pas une obligation, quoi qu’en dise votre banque.

Ensuite, vient le temps des questions d’argent. Il convient d’éplucher vos relevés de compte pour trouver toute dépense suspecte. Les sommes dépensées à votre insu – qui vous ont donc été volées – peuvent-elles être remboursées ?

 

"Tout paiement effectué après l’opposition sera remboursé par la banque."

 

Il est essentiel de conserver une trace écrite portant la date de son acte d’opposition, comme une lettre recommandée avec accusé réception.

Et qu’en est-il pour les sommes dépensées avant l’opposition ? Sur le principe, vous êtes remboursé de toutes les sommes prélevées ou dépensées par le fraudeur. Il convient de les lister dans une lettre recommandée adressé à votre banque.

Toutefois, une franchise de 150 € peut être imposée par cette dernière en cas de vol ou perte de la carte, notamment si l’établissement peut prouver votre négligence : code et carte conservés au même endroit, carte non signée. Vous disposez de 13 mois maximum pour dénoncer un paiement ou un achat à distance malhonnête.

Si la banque refuse de vous rembourser, il reste plusieurs recours : le médiateur de la banque (coordonnées sur votre relevé de compte), ou l’Association Française des Usagers des Banques (voici un modèle de lettre de réclamation).

 

Bien choisir sa carte bancaireNous avons comparé les tarifs et services offerts par les différentes banques afin de vous trouver les conditions les plus avantageuses en matière de carte bancaire. 

 

Le cas des chèques volés

 

Comme pour une carte bancaire, il convient de signaler le vol ou la perte de votre chéquier à votre banque. Tout chèque signé après cette opposition est remboursé. Les chèques réalisés avant le sont aussi. En effet, il appartient à la banque de vérifier que la signature apposée est bien la vôtre. 

 

La méfiance face à l’imagination des fraudeurs

 

Avec internet, plus besoin de la carte pour faire des dépenses. Voilà qui explique l’ingéniosité sans cesse renouvelée des fraudeurs pour obtenir les identifiants figurants sur les cartes. Dernier cas en date, un faux policier qui affirme par téléphone avoir arrêté un suspect en possession de votre carte… dont il vous demande alors les identifiants afin de les vérifier.

Si la ficelle est un peu grosse, il est toutefois de plus en plus commun de se faire frauder sa carte. Voici quelques conseils pour limiter son exposition :
 

  • Ne pas écrire son code confidentiel et encore moins le conserver à côté de sa carte.
     
  • Ne pas se laisser distraire pendant les retraits d’argent et cacher carte et code.
     
  • Ne pas laisser traîner les tickets de retrait, sur lesquels apparaît le numéro de carte.
     
  • Sur internet, ne faites vos achats que sur des sites sécurisés (https://).
     
  • Faites vos achats et consultez vos comptes en ligne uniquement sur des ordinateurs personnels.
Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Comparez les banques en ligne

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com