x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Zoom sur la Volkswagen Golf VI : une occasion à saisir !

Golf VI - Golf 6

Après les erreurs commises sur la Golf V, Volkswagen a su rectifier le tir avec sa Golf VI produite de 2008 à 2012. Plus qualitative et mieux équipée, elle a su reconquérir le cœur du public et sa place dans la gamme des compactes. Vendue à 2 850 000 exemplaires, la Golf VI abonde sur le marché de l’occasion, principalement en Diesel.

 

Volkswagen renoue avec la qualité

 

Après une Golf V qui n’a pas laissé que de bons souvenirs, Volkswagen n’avait pas le droit à l’erreur lors de la conception de cette sixième génération.

Et ce fût à la clé un énorme succès pour cette Golf VI. Succès qui fait aujourd’hui d’elle une voiture d’occasion des plus prisées.

 

"La Golf VI est un bien meilleur choix que la Golf V."

 

La qualité perçue est digne d’une Audi A3. Une véritable référence. La Golf reste d’ailleurs moins onéreuse que sa cousine allemande, mais plus chère que la concurrence française.

 

 

Côté moteurs, la sobriété est au rendez-vous sans pour autant faire de compromis sur les performances.

Les TDi sont déjà plus souples que par le passé, et les blocs essence arrivent à donner un bon agrément de conduite.

 

Trouvez votre Golf VI d'occasion au meilleur prix
Notre comparateur de voitures d'occasions vous permet de dénicher les offres de professionnels proches de chez vous.

 

Ce que l'on aime

 

On note avant tout une très bonne qualité des matériaux et des assemblages. A l'intérieur, les volumes sont intéressants et l'insonorisation globale est très bonne.

Les boîtes de vitesse automatiques DSG6 et DSG7 offrent un agrément de conduite certain et n’entraînent qu’une faible surconsommation de carburant.

De plus, son comportement routier est plus incisif que sur les précédentes générations.

 

 

Ce qui nous déplaît

 

L'habitacle de cette compacte est plutôt austère. Malgré son petit gabarit, la Golf VI possède une mauvaise visibilité arrière, ce qui ne facilite pas les manœuvres. 

Dans les versions avec boîte mécanique, le TDi peut devenir rugueux à l'usage.

Enfin, pour le segment sur lequel elle se positionne, ses tarifs restent élevés.

 

Les dysfonctionnements récurrents

 

La Golf VI ne présente pas de lourds dysfonctionnements systématiques. Elle bénéficie des erreurs commises sur la Golf V qui furent un véritable électrochoc pour le constructeur allemand. On peut tout de même noter quelques faiblesses.

La boîte DSG6 se met en sécurité pour des raisons de température, mais aussi lorsque cela n’est pas nécessaire. La reprogrammation du calculateur de boîte s’impose alors. Les modèles concernés s’étalent de septembre 2008 à juillet 2009.

 

 

Le ralenti moteur peut connaître des irrégularités qui nécessitent elles-aussi une reprogrammation.

On constate également une usure prématurée des pneus montés en 17’’ ou 18’’ mais qui peut être corrigée par une révision de la géométrie.

 

 

Le volant moteur bi-masse n’est pas un modèle de fiabilité sur cette Golf VI, comme sur de nombreux véhicules de cette période.

Son usure prématurée se traduit par des bruits accrocheurs lors des passages de vitesses. Il peut être remplacé par un mono-masse moins capricieux mais la facture peut s’avérer salée.

 

Aujourd'hui, combien coûte-t-elle ?

 

La Golf VI se retrouve dans ses trois finitions principales Trendline, Confortline et Carat, ainsi que quelques séries spéciales qui présentent des équipements supplémentaires.

 

"La Golf VI d’occasion se trouve très majoritairement en Diesel."

 

En essence, le 1.4 l TSi 122 ch offre une puissance bien suffisante pour emmener la compacte. Pour plus de dynamisme, le même bloc existe en 160 ch mais fait forcément grimper le prix de vente.

Sur la Golf VI, le TDi a fait des progrès mais s’accommode mal d’une boîte mécanique. 

 

 

Cas concret : Une Golf VI 1.4 l TSi 122 ch Confortline de 2010, en trois portes avec boîte mécanique, pour un kilométrage de 100 000 km, se monnaie en moyenne 8 800 €.
Une Golf VI 2.0 l TDi 140 ch DSG6 Confortline cinq portes de 2010 avec 120 000 km au compteur s’échange aux alentours de 11 800 €

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Les Golf vieillissent bien, c'est connu. Et comme celle-ci était déjà bien née, elle reste aujourd'hui une bonne affaire, mais dans la fourchette haute des tarifs de sa gamme.  

 

 
Philippe Mougeot

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Trouvez votre voiture d'occasion parmi plus de 30 000 offres

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com