x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Gaz ou électricité : quelle énergie choisir pour se chauffer ?

chauffage électricité gaz

En janvier 2010, le kilowatt/heure (kWh) de gaz valait 0,0573 €, il vaut 0,0692 € début 2017. Pour l’électricité, la hausse est bien plus forte avec un kWh à 0,1607 € en 2017 contre 0,1171 € en 2010. Cette constatation suffit-elle à choisir le gaz plutôt que l’électricité ? Choisir.com vous apporte des éléments de réponse.

 

Isolation : ne jetez plus vos degrés par les fenêtres !

 

Avant de vous décider pour un chauffage électrique ou à gaz, la première étape est l’isolation de votre logement. Quelle que soit son efficacité théorique, le meilleur moyen de chauffage en perd une bonne partie avec une habitation mal ou pas isolée.

 

« Isoler ne signifie pas pour autant transformer votre logement en serre. L’objectif est de ventiler sans pour autant refroidir. »

 

Isoler efficacement sa maison ou son appartement s’accompagne d’un coût très loin d’être négligeable.

Des travaux d’isolation se rentabilisent donc certes prioritairement sur le long terme, mais pas seulement. Avec un logement bien isolé, le moyen de chauffage nécessite moins de puissance. Une première économie est ainsi réalisée dès l’achat.

Une partie des dépenses d’isolation peut être compensée par des aides financières de l’État et des régions.

Ces aides varient suivant les cas en allant de la TVA réduite à 5,5 % à une déduction d’impôt pouvant atteindre 30 % (CITE - Crédit d’Impôt Transition énergétique). Certaines de ces aides sont réservées aux logements neufs et d’autres à ceux plus anciens.

Un autre point en faveur de l’isolation est la réduction des rejets de CO2. Les émissions de CO² des ménages représentent en effet plus de 22 % du total, derrière le transport avec 33 %.

 

Astuce de Choisir.com : Vos moyens financiers ne vous permettent pas d’engager de lourds travaux d’isolation ? Il existe sur le marché de nombreux modèles d’isolants pour radiateur. Placé sur le mur derrière le radiateur, ce dispositif peu onéreux permet de gagner de précieux degrés.

 

Chauffage au gaz : un prix avantageux, une installation coûteuse

 

La chaudière au gaz du 21ème siècle n’a que très peu de points communs avec celle d’il y a une dizaine d’années. Encombrement réduit et efficacité énergétique très supérieure figurent parmi les éléments les plus marquants.

Gérés électroniquement, ces appareils sont à présent « intelligents » en offrant un réglage précis de la température de chaque pièce. Comme par le passé, la chaleur produite est confortable avec un air moins sec que pour un chauffage électrique.

 

« Un autre point positif pour le gaz est qu’il est possible de greffer un ballon d’eau chaude sanitaire à la chaudière. »

 

En contrepartie de ces avantages, un chauffage au gaz demande une installation relativement lourde et coûteuse. La pose des radiateurs et de la chaudière demande des travaux relativement importants qui s’ajoutent au prix d’achat.

Un autre aspect négatif est que l’ajout ultérieur d’un radiateur demande d’une part de nouveaux travaux et d’autre part nécessite que la chaudière puisse supporter cet élément supplémentaire.

Au moment de l’achat, il est donc recommandé d’opter pour une chaudière légèrement surdimensionnée à vos besoins actuels. Vous pourrez ainsi ajouter aisément un ou plusieurs radiateurs tout en évitant à la chaudière de fonctionner le plus souvent à son régime maximal.

Le risque de gel a longtemps été un souci pour les utilisateurs de chauffage au gaz. Les chaudières et les radiateurs modernes disposent de fonctions automatiques évitant ce risque. Sont également présents des systèmes optimisés de purge du circuit d’eau.

 

Chauffage électrique : simplicité et modularité

 

À l’image des appareils de chauffage au gaz, ceux électriques se sont nettement améliorés en matière d’efficacité énergétique et d’esthétique.

Longtemps, les radiateurs électriques avaient pour défaut majeur de surchauffer l’air à proximité immédiat et donc d’assécher l’atmosphère. De plus, le rayonnement d’un radiateur électrique était faible avec une chaleur limitée en diffusion.

Les nouveaux systèmes de chauffage électrique gomment en grande partie ces défauts avec des corps en aluminium contenant un fluide ou en fonte. Basse température, ces radiateurs diffusent une chaleur uniforme proche de celle d’une installation au gaz.

Ces radiateurs de nouvelle génération embarquent de plus une électronique sophistiquée offrant une autorégulation. Un aspect non négligeable est que les industriels proposent à présent des appareils aux formes esthétiques et aux dimensions réduites.

Panneaux radiants, radiateurs fixes ou mobiles, ces systèmes ont depuis toujours l’avantage d’être simples à installer. Cette simplicité rend le chauffage électrique parfaitement modulable, un radiateur s’installant en seulement quelques minutes et sans travaux.

Sont également disponibles plusieurs types de planchers chauffants électriques. Le principe de base est identique avec un câble chauffant en circuit fermé. Du fait des travaux nécessaires, ce type de chauffage se destine prioritairement aux maisons neuves ou à celles en rénovation.

Ces systèmes électriques sont performants, simples à utiliser, relativement peu coûteux à l’achat et ne nécessitant qu’un entretien minimal.

L’inconvénient majeur reste toutefois l’augmentation notable de la facture d’électricité en période d’utilisation. Dans la plupart des cas, il faut également prendre en compte le coût d’un chauffe-eau ou d’un ballon électrique pour l’eau chaude sanitaire.

 

Faire le choix de son type de chauffage

 

Comme dans de nombreuses situations, il est objectivement difficile d’affirmer que le gaz est plus performant que l’électricité ou l’inverse. Il reste toutefois possible de tirer deux enseignements :

  • Le chauffage électrique est à conseiller pour les petits logements parfaitement isolés. Simple à installer, un chauffage électrique est performant en offrant un réel confort pour des espaces limités.
  • Pour les logements plus spacieux, le gaz constitue économiquement la meilleure solution. L’investissement dans la chaudière et l’installation des radiateurs s’amortit aisément sur le long terme.

 

Astuce de Choisir.com : Pour une maison située dans une zone non raccordée au gaz de ville, il est toutefois possible de bénéficier de ce type d’énergie en faisant installer une citerne de propane dans son jardin.

 

Comparer les offres de gaz et d’électricité
Une source d’économie est de choisir une des nombreuses offres de gaz ou électricité des fournisseurs alternatifs. Ces contrats d’énergie sont sans aucun risque en matière de fourniture et ne nécessitent aucune modification au niveau du compteur ou de l’installation. L’économie varie suivant les fournisseurs en se situant autour de 10 %. Choisir.com vous propose de vous accompagner lors de votre changement de fournisseur d'énergie en appelant simplement le 09 74 59 19 97 (Appel gratuit).

 

Notre spécialiste vous aide

Déménagement, résiliation, litige, coupure, devis personnalisé, question sur votre facture, le spécialiste énergie de Choisir.com vous aide par téléphone !

 
Sébastien Jaslet

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Electricité, Gaz, Energie

Comparez et économisez sur les tarifs de l'électricité et du gaz

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com