x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Avoir une mutuelle, est-ce vraiment indispensable ?

mutuelle

Le 7 avril 2016, c’est la journée mondiale de la santé. A cette occasion, nous avons voulu faire un point sur la couverture santé en France, en nous intéressant au cas des mutuelles. Est-ce vraiment rentable de souscrire à une mutuelle ?

 

La mutuelle, en clair

 

Certains décident de prendre une mutuelle, par leur travail ou en contrat individuel, d’autres préfèrent rester libres. En 2013, plusieurs millions de Français étaient encore à ne pas en avoir. Choix ou nécessité ?

Cependant, avec l’arrivée massive de la mutuelle obligatoire en entreprise depuis le 1er janvier, on rencontre davantage de personnes possédant une mutuelle aujourd’hui.

 

"L’Assurance Maladie couvre les dépenses santé de chaque travailleur dans une certaine limite. Le ticket modérateur, c’est à vous de le payer."

 

La mutuelle complémentaire vous permet de bénéficier d’un remboursement de soins supplémentaire : ce que votre Assurance Maladie ne vous rembourse pas, votre mutuelle vous proposera une participation totale ou partielle.

Vient alors la question du forfait mutuelle pour lequel vous optez. En fonction de la formule que vous choisissez, vous avez droit à des remboursements plus ou moins importants. Évidemment, vos mensualités varient en fonction de la formule que vous prenez.

 

Que couvrent-elles ?

 

Avec l’augmentation du nombre de praticiens aux honoraires libres, il devient de plus en plus difficile de trouver un spécialiste aux tarifs conventionnés. Cela signifie que votre Assurance Maladie ne couvrira qu’une petite partie de ce que vous paierez.

De même, certains médicaments dits de confort ne sont pas pris en charge par la Sécurité Sociale mais donnent droit à un remboursement par votre mutuelle.

Les hospitalisations laissent également un "reste à charge" important, on estime qu'une intervention sur deux laisse place à un dépassement d'honoraires... Contracter une assurance santé vous permettra ainsi de vous soulager financièrement lors de cette épreuve.

Mais les soins réguliers qui nous coûtent le plus restent les soins dentaires et optiques, toujours très mal remboursés par le régime général. Et à ce jeu-là, les mutuelles ne prennent pas toujours en charge vos frais à hauteur de vos espérances.

Alors avant de prendre votre décision, comparer les remboursements accordés par votre organisme aux coûts qu'elle engendre, et cela sur plusieurs années. Vous est-elle indispensable ?

 

Et pour les maladies graves ?
Si vous êtes atteint d'une Affection de Longue Durée (ALD), l'assurance maladie couvrira à 100 % les frais liés aux consultations, aux hospitalisations, ainsi qu'aux médicaments liés à la maladie concernée. Cependant elle ne prendra pas en charge les dépassements d'honoraires. Ainsi si vous ne consultez que des médecins aux tarifs conventionnés et que vous ne tombez pas souvent malade, en dehors de l'ALD, il ne vous sera pas nécessaire de souscrire à une mutuelle, vos frais étant déjà pris en charge.

 

Prenons l'exemple de Martin, 35 ans

 

Il cotise auprès d’une mutuelle hospitalière efficace qui offre de bons remboursements. Cette mutuelle lui revient à 71,6 € par mois, soit 859,2 € pour l’année.

Martin n’est pas souvent malade. En général, il a un virus en hiver, une dent à soigner et une visite de routine chez l’ophtalmologiste.

Sa maladie hivernale lui est presque remboursée en totalité par la Sécurité Sociale. Les médicaments et la consultation laissent 15,25 € à sa charge. Sa mutuelle rembourse son ticket modérateur.

Sa complémentaire santé lui offre un remboursement de 300 % de celui de la Sécurité Sociale pour ses soins dentaires. Pour sa consultation et son soin, il dépense en moyenne 200 € par an sur lesquels il est remboursé 36.24 € environ par l’Assurance Maladie et 150 € par sa mutuelle.

En optique, Martin change ses lunettes tous les 4 ans et réalise une visite de routine annuelle. Cela lui coûte 160 € par année en moyenne.

 

"En bref, chaque année, Martin paie 859,2 € pour une mutuelle qui lui rembourse 320.86 €."

 

Il garde sa mutuelle car il sait qu'il sera couvert au moindre ennui de santé. Cependant, il comprend très bien que d'autres fassent le choix de ne pas cotiser et de payer plus cher le cas échéant.

 

 

Remboursement de la Sécurité Sociale

Frais à payer avec une mutuelle

Frais à payer sans mutuelle

Cotisation annuelle0 €859,2 €0 €
Consultation Médecin Généraliste : 23 €15,10 €0 €7,90 €
Médicaments : 21 €13,65 €0 €7,35 €
Lunettes : 160 €4,39 €0 €155,61 €
Dents : 200 €36,24 €13,76 €163,76 €
TOTAL à payerX872,96 €334,62 €

*Ces chiffres sont une moyenne. C'est un constat qui ne doit pas vous encourager pas à quitter votre mutuelle. Faites tout d'abord ces calculs en fonction de votre état de santé, de vos finances et de votre mutuelle. 

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Prendre ou ne pas prendre de mutuelle, c’est faire un pari sur l’avenir. Certains préfèrent cotiser régulièrement et être couverts en cas de pépin. D’autres font le calcul inverse et décident de payer au cas où leur santé leur ferait défaut. Il n’y a pas une bonne ni une mauvaise attitude à partir du moment où vous ne négligez pas votre santé pour des problèmes d’argent. Vous pouvez aussi opter pour l'assurance vie avec retour du capital le moment venu.

 

 
Stephanie H.

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Assurance, Assurance santé

comparez les assurances santé pour économiser jusqu'à 50 %

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com