x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Toutes les solutions pour financer vos travaux cet été !

Crédit travaux

Entre les matériaux et la main d’œuvre, réaliser des travaux chez soi est souvent synonyme de coup de massue. Vous ne disposez pas des sommes nécessaires pour satisfaire votre projet ? Du traditionnel crédit "travaux" à l’éco-prêt à taux zéro, des solutions de financement existent.

 

Les beaux jours sont là. Et avec eux l’envie de tout changer chez soi. Travaux d’agrandissement, de rénovation, ou de construction, toutes les folies sont permises. A ceci près : le budget ne suit pas toujours...

Pour vous aider dans vos projets, un large éventail de solutions de financement est pourtant à votre service.

 

1. Le prêt "travaux" classique

 

Rénovation du salon, construction d’une piscine ou aménagement d’une terrasse : le premier réflexe de tout individu qui souhaite réaliser des travaux d’aménagement est de s’interroger sur le prêt à la consommation.

 

"Offrant une grande flexibilité et couvrant un large panel de réalisations, le prêt "travaux" est aussi plus onéreux."

 

Le prêt "travaux" peut être utilisé quelle que soit la nature des travaux que vous avez à réaliser.

Vous devez certes être en mesure de justifier votre projet auprès de votre banque mais les exigences et les contreparties restent faibles.

Une fois que les fonds vous sont octroyés, vous êtes libre de les affecter de la manière que vous désirez. 

En revanche, à la différence d’autres solutions de financement plus fermées, les taux d’intérêts sont souvent plus élevés : entre 4.5 et 8 %.

Le crédit peut être remboursé de manière anticipée sans aucune pénalité. Le capital d’emprunt ne doit par ailleurs pas excéder 21 500 euros, auquel cas vous devrez vous replier sur un prêt immobilier.

 

Bien choisir son crédit travaux
De 4 à 8 % de taux d'intérêts. Entre deux organismes, le coût total d'un emprunt pour réaliser des travaux peut faire le grand écart. Pour être sûr d'emprunter dans les meilleures conditions et au meilleur prix, notre comparateur vous permet de mettre en opposition les offres de sociétés de financement différentes.

 

2. Le prêt immobilier pour les gros investissements 

 

Un prêt immobilier ne sert pas uniquement à financer l’acquisition d’un logement. Vous pouvez aussi y avoir recours pour régler vos divers travaux d’aménagement.

Dès que ces derniers commencent à devenir importants et/ou nécessitent une durée d’amortissement plus longue, votre conseiller financier peut vous orienter vers ce type de solution. 

Le crédit immobilier devient même obligatoire dès lors que le montant de l’emprunt dépasse 21 500 euros.

Il permet ainsi au souscripteur de bénéficier de mensualités plus modestes grâce à un plus grand étalement des remboursements.

Vous pouvez aussi profiter de conditions d’emprunt à meilleur marché, en particulier au regard des taux d’intérêts historiquement bas actuellement.

Ces derniers sont en moyenne de l’ordre de trois à quatre points inférieurs par rapport aux crédits "travaux".

 

Choisir le prêt immobilier pour financer vos travaux
Bénéficier du meilleur crédit immobilier et au meilleur coût, pour financer ses travaux, cela passe souvent par une négociation et un tour de la concurrence. Pour vous aidez dans cette tâche, notre comparateur vous permet de mettre en opposition les offres de prêt de plus de 100 banques différentes. 

 

3. Le prêt Développement durable pour les travaux écologiques

 

Si vos travaux sont de nature écologique et que vous n’êtes pas éligible à l’Eco-prêt à taux zéro (voir ci-dessous), pensez au prêt Développement durable !

 

"Le crédit Développement durable vous permet de bénéficier de taux d’intérêts préférentiels."

 

Ces derniers sont le plus souvent compris entre 3 et 4 %. Les mensualités sont aussi modulables et aucune pénalité ne peut vous être demandée en cas de remboursement anticipé.

Toutefois, le crédit Développement durable est à tarification libre. Entre deux établissements, son coût peut donc être diamétralement différent. Soyez donc prudent et n’hésitez pas à faire le tour de la concurrence.

Le crédit Développement durable est par ailleurs soumis à des critères d’éligibilité assez stricts. Il ne peut s’appliquer qu’aux travaux dits éco-responsables, déterminés par décret.

Les travaux doivent nécessairement être réalisés par des professionnels agrémentés.

Enfin, le ce crédit n’est ouvert qu’aux logements dont la date d’achèvement est supérieure à deux ans.

 

4. L’Eco-prêt à taux zéro

 

Pour les plus grands éco-responsables, l’Etat a imaginé la possibilité de pouvoir emprunter de l’argent gratuitement sous certaines conditions.

L’Eco-prêt à taux zéro est un prêt réglementé qui vise à promouvoir les travaux d’amélioration énergétique, en particulier pour les logements les plus mal isolés.

De fait, il s’applique uniquement aux résidences principales dont la date d’achèvement est antérieure au 1er janvier 1990.

Pour en bénéficier, vous devez mettre en oeuvre un bouquet de deux ou trois travaux sur une liste fixée par décret.  

Le bénéfice de l’Eco PTZ est plafonné à hauteur de 10 000 euros par poste de rénovation.

 

Les travaux ouverts à l’Eco-prêt à taux zéro :
 

  • Isolation des toitures
     
  • Isolation des murs extérieurs
     
  • Isolation des fenêtres donnant sur l’extérieur
     
  • Installation ou remplacement d’un système de chauffage
     
  • Installation d’un système de chauffage renouvelable
     
  • Installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant l’énergie renouvelable  

 

Découvrir la vidéo de JeRénoveMaMaisonAvec sur l'éco PTZ :
 

 

Diverses aides pour financer vos travaux 
Pour vos travaux, il existe une multitude d'aides pour vous aider à amortir vos frais. L'agence nationale de l'habitat (Anah) peut ainsi subventionner vos travaux à hauteur de 20 à 50 %, dans la limite de 20 000 euros, sous certaines conditions de revenus. De même différents coups de pouce peuvent être sollicités auprès des collectivités locales. Enfin certaines réalisations, en particulier énergétiques, sont par ailleurs déductibles de l'impôt sur le revenu. Comptez par exemple, sur un abattement fiscal de 45 % pour la pose d'un chauffe-eau solaire. 

Sébastien Jaslet

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les crédits travaux pour financer vos projets

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com