x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Combien vous coûte réellement un compte bancaire inactif ?

compte bancaire inactif

L’Etat a fait en sorte de simplifier le changement de banque et le transfert de compte. Restait toutefois un point noir : les frais pour compte inactif. En effet, tout le monde ne pense pas toujours à clôturer son ancien compte. L’Etat est donc intervenu pour plafonner ces frais, soumis à certains excès !

 

Au-delà d’un certain nombre de mois sans activité sur un compte en banque – en général 12 mois mais parfois quatre suffisent ! – les banques prélevent des frais pour compte inactif. Une manière de se payer pour la gestion du compte en question. Problème, cette pratique a donné lieu à certaines dérives, avec des frais parfois exorbitants !

 

Des pratiques très disparates

 

Les banques disposaient jusqu’à présent d’une grande latitude pour fixer les frais en cas d’inactivité d’un compte.
 

La moyenne des frais est comprise entre 50 € et 60 € mais ces derniers peuvent aussi se situer bien en deçà ou au-dessus :

 

Un décret pour uniformiser les tarifs

 

A compter du 1er janvier 2016, les banques auront un plafond pour leurs frais de compte bancaire inactif : 30 € ! Un tarif en baisse par rapport à la moyenne de 57 € actuellement observée. Ce plafond s’applique aussi pour les comptes épargne inactifs.

En revanche, la gratuité est imposée sur d’autres produits bancaires. Ainsi, il sera interdit de prélever des frais ou des commissions pour des livrets d’épargne réglementés sans activité, comme les Livret A, LDD, LEP ou encore Livret Jeune.

Quant aux produits d’investissement bénéficiant d’avantages fiscaux, notamment les PEA, PEA-PME ou PEE, les frais ne pourront plus être supérieurs « aux frais et commissions qui auraient été prélevés si le compte n’avait pas été considéré comme inactif. »

Ces dispositions pourront être révisées tous les 3 ans.

 

Comparez les produits d'épargne
Les produits d'épargne disponibles sur le marché sont nombreux. N'hésitez pas à comparer les produits d'épargne et les contrats d'assurance vie en fonction de la somme que vous souhaitez y déposer et de la fiscalité que vous choisirez. Et obtenez ainsi le meilleur rendement pour vos placements. 

 

Quelle réalité derrière tout cela ?

 

Sur le papier, ces nouvelles mesures sont donc favorables aux clients des banques.
 

Mais la réalité est un petit peu plus complexe et ces derniers pourraient faire face à deux effets pervers :

  • Si leur banque est obligée de réduire ses frais pour un compte bancaire inactif, gageons qu’elle aura la tentation de reporter cette baisse en augmentant un autre tarif à la place.
  • Si la banque affichait jusqu’ici des tarifs inférieurs au nouveau plafond de 30 €, elle pourra être tentée de les augmenter à compter du 1er janvier 2016.

 

  
 

Les conseil de Choisir.com

 

Des bonnes raisons de se montrer vigilant et de comparer les tarifs bancaires de son établissement avec ceux de la concurrence de manière régulière, car ils peuvent ensuite également évoluer en cours d’année.

 

 
Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Banque, Compte courant

comparez plus d'une quinzaine d'offres pour obtenir le meilleur tarif

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com