x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Faut-il souscrire un prêt relais pour financer l'achat d'un bien immobilier ?

prêt relais

Il est possible, en obtenant un prêt relais, de financer l’achat d’un bien immobilier sans attendre d’avoir revendu son bien actuel. Cela permet d’acheter immédiatement, de passer d’un logement à l’autre, mais ce type de prêt présente aussi certains risques.

 

Les conditions d’un prêt relais

 

L’acquisition d’un nouveau bien immobilier se finance dans la plupart des cas par la revente d’un autre logement. Seulement, il est difficile de faire coïncider l’achat et la vente, tant en termes de dates que de prix demandé.

Un bien peut en effet mettre plusieurs mois, voire années dans le pire des cas, avant de trouver preneur.

Le prêt relais est un crédit à court terme – de six mois à un an, renouvelable une fois – qui permet, comme son nom l’indique, de faire le relais, la transition, entre l’achat et la vente de deux biens immobiliers.

Aujourd’hui, les banques accordent un crédit qui représente en moyenne 50 à 80 % de la valeur du bien mis en vente. Le montant peut varier selon votre profil et la situation (compromis de vente signé, acheteur potentiel…) et sera remboursé lors de la vente du bien.

Les taux proposés varient selon les établissements. Ils peuvent être alignés sur le taux d’un crédit immobilier. N’hésitez pas à vous adresser à plusieurs établissements et à faire jouer la concurrence pour trouver le meilleur taux.

 

Les types de prêts relais

 

Il existe trois types de prêts relais qui vont déterminer la manière de les rembourser :

  • Le prêt relais « sec » : proposé lorsque le prix d’achat d’un bien est couvert entièrement par la vente de l’autre. L’emprunteur ne rembourse alors mensuellement que les intérêts d’emprunt.
     
  • Le prêt relais « accompagné d’un prêt immobilier » : proposé si le montant du prêt relais n’est pas suffisant pour financer le nouveau bien. L’emprunteur doit alors souscrire un crédit immobilier pour la somme restante. Jusqu’à la vente du premier bien, il devra rembourser chaque mois les intérêts d’emprunt du crédit relais ainsi que les mensualités du prêt immobilier.
     
  • Le prêt relais avec « franchise totale » : accordé pour 24 mois. L’emprunteur ne rembourse aucun intérêt au cours des 12 premiers mois. Si le bien est vendu durant cette période, l’emprunteur rembourse alors le capital du prêt relais et les intérêts dus. Si ce n’est pas le cas, il rembourse les intérêts à partir du 13ème mois, ainsi que ceux de la première année.

 

Impossibilité de rembourser

 

C’est tout le risque lié à ce prêt. Les délais sont très courts et si vous arrivez à échéance du crédit, l’établissement financier est en droit de demander son remboursement.

Avant de souscrire un tel prêt, il est impératif de bien l’envisager comme un prêt de transition et d’estimer justement son bien, de connaître le marché immobilier…

Vous pourrez bénéficier d’une prolongation auprès de l’établissement financier, mais n’attendez pas ce moment pour revoir votre prix de vente à la baisse si vous rencontrez des difficultés, agissez avant que la banque ne menace de saisie.

En cas de problème, vous pouvez aussi faire racheter votre crédit auprès d’un autre établissement ou mettre votre bien en location pour rembourser les intérêts.

Si les crédits relais présentent certains avantages, notamment pratiques, les risques sont sérieux.

En 2009, beaucoup d’emprunteurs en ont fait les frais et ont dû payer des intérêts élevés ou « brader » leurs biens. Vous vous exposez en effet aux retournements de marché ou de situation économique.

Le prêt relais n’est pas systématiquement une solution à écarter, mais il est souvent plus judicieux de n’y recourir que pour des biens très demandés, sur des marchés tendus.  

 

 

Crédit Agricole e-immobilier vous présente le prêt relais en images :
 

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les crédits immo auprès de plus de 100 banques

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com