x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Vendre... avec un crédit immobilier à rembourser

vendre avec un crédit immobilier

Comme de nombreux français, vous avez investi dans un logement que vous avez occupé pendant un certain temps mais vous n’en voulez plus à présent. Devenu trop petit, dans une ville qui ne vous correspond plus, ou tout simplement pour acheter autre chose, ce logement vous pose bien des soucis. Est-il possible de vendre un bien qui n’est pas encore fini de payer ? Comment se passe la transaction avec la banque ?

 

Qu’en pensent les banques ?

 

Pendant les premières années de remboursement d’un prêt, on paie plus d’intérêts que de capital. Et au fil des années, la proportion s’inverse. Cela signifie que le capital ne commence à être vraiment entamé qu’après plusieurs années.

Toutefois, il est tout à fait possible de mettre un terme à un crédit immobilier avant la fin de celui-ci. Pour cela, il suffit de réaliser un remboursement anticipé.

Ainsi, vous soldez tout simplement votre prêt en remboursant à votre organisme de crédit le montant du capital restant dû.

Tout le monde le sait, une banque vit grâce aux intérêts qu’elle perçoit. Étant donné que le remboursement anticipé ne l’arrange pas, elle va vous demander des frais d’interruption de crédit.

C’est alors très facile : lorsque vous vendez votre bien, vous touchez une certaine somme qui va vous permettre de rembourser votre prêt par anticipation et de payer les quelques frais inhérents à cette transaction.

Libre à vous ensuite de faire ce que vous voulez du reste, selon le succès de votre opération.

 

Le cas du prêt relais

 

Si en revanche vous souhaitez vendre votre bien afin d’en acheter un autre, l’opération est beaucoup plus délicate.

Il est presque impossible de parvenir à vendre et acheter au même moment pour que l’argent reçu soit immédiatement réinjecté dans une nouvelle propriété, faisant ou non l’objet d’un nouveau prêt, par ailleurs. D’autant qu’il vous faut un lieu pour vivre entre les deux habitations.

Pour éviter de vous arracher les cheveux avec un bien qui se vend mal, un autre qui va vous passer sous le nez, un déménagement à gérer et le petit dernier qui ne veut plus mettre de couches, les banques ont inventé un produit, juste pour vous. C’est le prêt relais.

Vous faites part à votre banque de votre projet et celle-ci vous accorde environ 80 % du prix de vente de votre bien. Pourquoi 80 % et non 100 % ?

Parce qu’entre les différents frais et les négociations, il est rare que vous obteniez net vendeur la totalité du prix affiché. Avec cet argent, vous pouvez prétendre à un nouveau bien.

Évidemment, la nouvelle somme prêtée par votre banque fait l’objet d’intérêts bien supérieurs à ceux d’un crédit classique et elle est vous est prêtée sur une période très courte, entre 1 et 2 ans.

Dès que votre bien est vendu, vous remboursez la totalité du capital et l’opération est terminée.

Si vous avez dû contracter un nouveau prêt pour financer le reste du nouveau bien, vous n’aurez qu’un remboursement à effectuer, le précédent étant gelé en attendant de vous voir rembourser la somme totale.

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Finalement, vendre un bien immobilier avant ou après avoir fini de le payer, ce n’est pas si difficile. L’essentiel étant de savoir que faire de l’argent perçu avec la vente de votre bien. Prenez garde en ce moment à ne pas trop le garder sans le réinvestir car la tendance actuelle est plus à l’achat qu’à la vente, vous auriez ainsi réalisé une opération peu intéressante et vous risqueriez même de perdre de l’argent.

 

 
Stephanie H.

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les crédits immo auprès de plus de 100 banques

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com