x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Faut-il souscrire une épargne en ligne ?

Epargne en ligne

Au départ, les premiers produits en ligne à se faire connaître ont été les comptes courants, assortis de tarifs avantageux ou d’offres alléchantes, comme une carte bancaire gratuite. Depuis, les produits bancaires disponibles sur Internet, n’ont cessé de s’étoffer. Outre des supers livrets d’épargne, les établissements proposent aussi de l’assurance vie, des PERP ou des PEL.  

 

La situation a quelque chose de paradoxal. Pas moins de 87 % des Français jugent la rémunération de leur épargne insuffisante. Pourtant, ils sont bien peu nombreux à envisager des solutions alternatives, et notamment la souscription de produits d’épargne en ligne, d’après un sondage Ifop-Cecop pour le Cercle de l’Epargne.

 

Inertie ou réticences ?

 

Les résistances sont donc encore tenaces. A quoi tiennent-elles ?

 

"Seuls 19 % des Français ont déjà souscrit un produit d’épargne en ligne. Et 7 % se déclarent « tout à fait prêt » à le faire."

 

Tout d’abord, la relation avec le conseiller est différente. Pas d’agence, pas d’interlocuteur physique en face de soi.  Les échanges se font alors plutôt par mail ou téléphone.

Cette absence de relation physique pose problème avec des produits d’épargne parfois complexes. La méconnaissance de certains produits peut être un frein à la souscription en ligne. Sans compter qu’il n’est pas toujours évident de gérer seul ses placements.

Dernier bémol, les épargnants n’ont pas forcément une bonne connaissance des divers établissements proposant des produits d’épargne en ligne, ni de la diversité de ceux-ci.

Ainsi, les contrats en ligne d’assurance vie, produit emblématique de l’épargne et potentiellement complexe dans sa gestion, ne représente encore que 3 à 4 % du marché.

 

Comparez les produits d'épargne
Les produits d'épargne disponibles sur le marché sont nombreux et ont des conditions variables d'un établissement à l'autre, n'hésitez pas à les comparer, en fonction de la somme que vous souhaitez y déposer et de la fiscalité que vous choisirez. Et obtenez ainsi le meilleur rendement pour vos placements. 

 

De réels avantages à l’épargne en ligne

 

Il existe encore une importante méconnaissance des produits d’épargne en ligne et, surtout, de leur différence avec les produits d’épargne classique, souscrits directement dans les banques de réseau. Ils présentent pourtant plusieurs avantages.

Ainsi, 40 % des personnes possédant un compte en ligne vantent comme premier argument la facilité des opérations. Il est vrai qu’un compte en ligne permet d’intervenir soi-même à tout moment, en s’affranchissant des horaires et disponibilités des conseillers.

Les frais sont plus faibles que sur les produits d’épargne classique. C’est notamment le cas pour les frais d’entrée. Un argument mis en avant par 35 % des épargnants en ligne.

Certains produits ont également des frais de gestion moins élevés, d’où l’intérêt de comparer les offres entre elles.

Le rendement est meilleur. Cet avantage est cité en premier lieu par 18 % des épargnants en ligne.  

Finalement, si une large majorité de Français se déclare insatisfaite du rendement de son épargne, ce n’est toutefois pas l’argument phare qui les ferait changer de contrat. Gain de temps et frais réduits tiennent plutôt la corde en matière de souscription. 

Les épargnants ont également une idée précise des qualités que doit avoir le produit en lui-même. En effet, d’après le sondage réalisé pour le Cercle de l’Epargne, la sécurité est essentielle (38 %), talonnée par la liquidité (35 %), avant même le rendement (27 %)

 

Quand les autorités jouent les clients mystères
La sécurité des épargnants est essentielle et les régulateurs financiers (ACPR et AMF) ont décidé de placer la vente de produits bancaires et d’épargne sur Internet sous leur surveillance. Pour ce faire, ils jouent les clients mystères et souscrivent des produits auprès de différents établissements, comme les banques en ligne ou les courtiers. Ils jugent ensuite de la qualité de l’information qui leur a été fournie, notamment en matière d’avertissement quant au degré de risque du produit sélectionné, en fonction du profil de l’épargnant.

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les livrets d'épargne jusqu'à 3,20 % de rendement

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com