x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Quels sont les changements concernant l'indemnisation chômage ?

Chômage

Dans la droite ligne de ce qui avait été décidé par le gouvernement de François Hollande, depuis le 1er novembre 2017, de nouvelles conditions viennent d’être appliquées à l’assurance chômage en France. Que vont-t-elles changer concrètement pour les nouveaux chômeurs ? Que va-t-il se passer pour ceux qui sont déjà au chômage ? Quelles conséquences pour l’Etat ? Choisir.com vous dit tout.

 

La nouvelle politique sur le chômage

 

Jusqu’à présent, l’indemnité chômage était allouée à tous les chômeurs de moins de 50 ans pour une durée maximale de 24 mois consécutifs.

A partir de 50 ans, un chômeur ayant travaillé au moins 3 ans était indemnisé pendant 1 année supplémentaire, portant son droit à 36 mois.

Au 1er novembre, les données changent :

  • Moins de 53 ans : le maximum de 24 mois est poursuivi jusqu’à 53 ans au lieu de 50.
  • Entre 53 et 54 ans : pour ces chômeurs, le temps est augmenté jusqu’à 30 mois.
  • A partir de 55 ans : la durée reste la même avec mois, soit 3 ans d’assurance chômage.

En outre, les chômeurs seront encouragés à faire des formations professionnelles pouvant ainsi rallonger leur temps de droits.

Un changement intervient également au niveau des indemnités supra légales consécutives à la rupture d’un contrat de la part de l’employeur.

Elles étaient jusqu’à présent dues dans un maximum de 180 jours après licenciement ; elles sont aujourd’hui dues après 150 jours au maximum afin de permettre au chômeur de se retourner plus rapidement.

Il est à noter que les calculs de durée restent inchangés, il faudra avoir travaillé 610 heures pour prétendre à l’assurance chômage minimale.

Toutefois, il n’est plus nécessaire d’avoir travaillé pendant 122 jours, comme c’était le cas avant le 1er novembre, mais 88 suffiront, aidant ainsi les travailleurs à contrats courts à accéder plus facilement à l'assurance chômage.

 

L’impact sur les chômeurs antérieurs au 1er novembre 2017

 

Si vous étiez déjà chômeur au 1er novembre 2017, vous bénéficiez de vos anciens droits et votre assurance n’est pas modifiée. Si vous avez 50 ans, vous continuez à avoir droit à 36 mois d’indemnisation.

Il en va de même pour la perception des indemnités supra légales. Si vous avez été licencié avant le 1er novembre, votre employeur a toujours 180 jours pour vous les payer et non 150.

Notez que pour tous, l’indemnité chômage reste la même du début à la fin de vos droits, contrairement à la règle dégressive en vigueur dans la majorité des pays européens.

 

Les projets gouvernementaux

 

Cette mesure a pour objectif de faire économiser 2 milliards d’euros à l’Etat entre 2017 et 2020. L’économie est alors calculée pour atteindre plus de 900 millions par an après 2020.

L’objectif est de remettre les chômeurs sur la voie du travail en leur proposant un indemnisation moins longue mais une formation professionnelle plus conséquente et adaptée à leurs besoins.

L’Etat propose alors d’aider les chômeurs à trouver et à financer des formations.

Notons également qu’il est également question d’augmenter la part de la CSG dans les nouveaux salaires afin de financer le coût du chômage croissant en France sans vider les caisses de l’Etat.

En somme, l’Etat compte, avec cette réforme, faire redescendre les chiffres du chômage à 7 % d’ici 2022 contre plus de 9 % aujourd’hui.

Stephanie H.

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Banque, Compte courant, Épargne

comparez plus d'une quinzaine d'offres pour obtenir le meilleur tarif

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com