x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Aidez vos proches âgés et soyez récompensé

Aidez vos proches âgés

Le Conseil d’orientation des retraites a récemment indiqué que "la pension moyenne relative des retraités diminuerait entre 2013 et 2060". Dès lors, l’entraide familiale va devenir plus indispensable que jamais. D’autant plus que le but de l’Etat est clair : aider les personnes en perte d’autonomie à rester le plus longtemps possible chez elles. Heureusement, il est possible de bénéficier d’aides pour nous aider à réaliser cet objectif ambitieux.

 

D’ici 15 ans seulement, l’Institut National d’Etudes Démographiques (INED) estime, si l’Etat de santé des Européens demeure identique, que le nombre d’entre eux étant âgés de plus de 75 ans ou plus et dans une situation de dépendance pourrait augmenter de 72 %.

Un état de dépendance aux nombreuses conséquences financières. Placement dans un établissement adapté, aménagements au sein du logement, aide à domicile, autant de projets qui ne sont pas forcément couverts par le montant des retraites classiques.

D’où la nécessité, qui risque de devenir de plus en plus courante, de faire appel à l’aide de ses enfants. Ceux-ci y sont d’ailleurs encouragés, grâce à diverses incitations fiscales.

 

De l’aide contre une réduction de l’impôt sur le revenu

 

Il existe divers moyens d’aider un de ses parents âgés. Cela peut-être en l’accueillant directement chez soi, ou en couvrant certains de ses besoins, la santé étant la plus emblématique, mais aussi la nourriture, l’électricité, les transports…

Autant de dépenses engagées pour eux que l’on peut déduire de ses impôts sur le revenu.

 

  • Combien peut-on déduire ?
     

Il n’y a pas de plafond. Les dépenses doivent toutefois, selon l’Administration fiscale, être proportionnelles aux ressources de celui qui les engage.

Dans le cas d’un hébergement à domicile, il est possible d’appliquer une réduction forfaitaire de 3 386 € sur son impôt sur le revenu.

 

  • Comment faire ?
     

Il faut pouvoir justifier les dépenses, et donc conserver toutes les factures ou relevés bancaires.

Dans l’option du forfait pour un hébergement à domicile, le parent doit avoir plus de 75 ans et ses revenus doivent avoir été limités, en 2014, à 9 600 € pour une personne seule et 14 904 € pour un couple.

Dans tous les cas, ces déductions ne s’appliquent que si la personne soutenue est un ascendant, c’est-à-dire un de ses parents ou de ses beaux-parents.

 

Soutenir sa famille élargie

 

Les déductions mentionnées ci-dessus ne concernent que les ascendants directs. Heureusement, des incitations fiscales sont également prévues dans le cas où l’on vient en aide à d’autres personnes âgées de sa famille, notamment oncles et tantes ou frères et sœurs.

 

  • Combien peut-on déduire ?
     

Contrairement au cas des ascendants, les réductions sont ici plafonnées. La déduction fiscale est limitée à 3 403 € annuels par personne hébergée.

 

  • Comment faire ?
     

Tout comme précédemment, il faut conserver une trace des dépenses ou investissements réalisés. Cela fonctionne uniquement pour les personnes âgées de plus de 75 ans et dont les revenus ont été inférieurs, en 2014, à 9 600 € pour une personne seule et 14 904 € pour un couple.

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

L’Etat peut donc se montrer généreux dès lors que l’on vient soutenir les personnes âgées ou dépendantes. Une règle toutefois pour que cette générosité ne se retourne pas contre celui qui la prodigue : être en mesure de toujours prouver ses dépenses à l’Administration fiscale.

 

 
Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

simulez votre investissement locatif pour réduire vos impôts

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com