x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Salon automobile de Genève 2015 : Les nouveautés internationales

Salon automobile de Genève 2015 : Les nouveautés internationales

Petits, grands, généralistes ou luxes, nombreux sont les constructeurs venus présentés leurs nouveautés à ce salon de Genève. Mais certains sont plus attendus que d’autres. Petit tour d’horizon.

 

Chez Toyota

 

Toyota nous dévoile une montée en gamme de son Rav4 et de son Verso avec de nouvelles finitions destinées à conquérir un public plus exigeant. La deuxième génération d’Auris a quant à elle été redessinée. Un peu plus percutant sur son design extérieur, le break nippon gagne lui aussi en équipements et en qualité de finitions intérieures. Encore plus attendue, l’Avensis, dont les ventes ne décollent pas en Europe, jouit elle aussi d’un restylage poussé. Si sa ligne demeure reconnaissable, l’habitacle est inédit pour la marque avec notamment l’adoption d’un écran de navigation de 11’’. L’Avensis gagne également deux blocs Diesel issus d’un partenariat avec BMW. Côté innovation, les plus curieux pourront s’approcher de la Mirai, la première berline à hydrogène. Ce mode de consommation se base sur un mélange d’hydrogène et d’oxygène afin d’alimenter le moteur électrique. Résultat, 500 km d’autonomie et un plein qui s’effectue en trois minutes. Succès inattendu pour la firme japonaise qui a déjà enregistré 1 500  commandes pour le marché asiatique. En France, il faudra attendre 2017 pour rouler propre et loin, à condition d’avoir un budget d’achat qui dépasse allègrement les 60 000 €.

 


 

 

Chez Volkswagen

 

Le constructeur emblématique allemand démarre fort ce salon avec l’élection de sa Passat comme voiture de l’année 2015. Un titre mérité pour la huitième génération de ce best-seller des berlines qui se décline aussi, et de façon très attrayante, en version Alltrack. Côté ludospace, le Caddy quatrième du nom fait son apparition. Peu de changement sur le design, mais une montée de l’offre avec une liste d’options disponibles à n’en plus finir. Tout comme Toyota, VW présente sa voiture à hydrogène, la Golf Variant HyMotion. Le constructeur allemand vise une production massive de ce modèle afin d’offrir à sa clientèle des tarifs accessibles. Une stratégie qui pourrait lui permettre de sortir son épingle du jeu si les infrastructures se développent de façon cohérente. Enfin, la Polo GTi sera là pour rappeler à la 208 GTi qu’elle n’est pas seule sur son segment.
 

 

Chez Seat

 

Seat, qui ne pouvait plus ignorer le marché du SUV, présente son concept le 20V20. Pas de folie excessive pour un concept, ce qui pousse à penser que la production en série ne sera guère différente du modèle présenté. Une silhouette racée, surmontée de jantes 20 pouces, dès le premier regard le ton est donné. Et l’intérieur n’est pas en reste avec, par exemple, plusieurs écrans tactiles afin de gérer les divers équipements, dont l’un deux se décroche de la planche de bord pour vous servir de tablette tactile en dehors du véhicule.

 

Chez Skoda

 

Skoda s’offre aussi une montée en gamme avec sa mouture de la Superb qui, selon le groupe, se destine à une nouvelle clientèle. Les amateurs de sensations préfèreront sans doute s’attarder sur l’Ocatvia RS et ses 230 ch sous le capot.

 

Chez Opel

 

La fameuse petite citadine Karl s’exhibe à Genève. Petit format, mais grands atouts avec des packs complets de sécurité, d’assistance à la conduite et de confort. L’une des citadines les mieux équipées du marché qui risque de faire de l’ombre aux autres stars du segment cette année.

 

 

Chez Dacia

 

Chez Dacia, on ne change pas une équipe qui gagne. Mais on peut toutefois l’améliorer. Le Duster gagne ainsi un nouveau bloc TCe de 1,2 l pour 125 ch qui devrait permettre à ce hit d’améliorer ses performances sur route sans pour autant perdre en sobriété nous annonce le constructeur.

 

Et les autres

 

Suzuki revient avec son nouveau Vitara que nous connaissons déjà  mais que nous avons hâte d’essayer au printemps. Le japonais en remet une couche avec sa Celerio qui annonce une consommation de seulement 3,6 l/100 km avec son bloc essence 3 cylindres de 50 ch. Mieux vaudra ne pas trop remplir son coffre de 254 litres.

Volvo nous confirme toutes les tendances dévoilées au Mondial de Paris, et mise toujours autant sur le luxe.

Nissan fait de même en (re)mettant en avant son e-NV200, sa petite électrique à sept places, ainsi que la Pulsar dont nous parlions dans nos pages.

Arnauld Delacroix

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les promotions auto jusqu'à -41 % de remise

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com