x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Pierre, or, bois : avez-vous pensé aux valeurs refuges pour votre épargne ?

les valeurs refuges

Déçu des rendements ou en quête de diversification – voire d’originalité – vous recherchez des alternatives à l’épargne traditionnelle, généralement constituée d’une savante combinaison de livret A, PEL, assurance vie et pourquoi pas PEA. Il est possible d’ouvrir votre horizon !

 

1. La pierre, des fondations solides pour un patrimoine diversifié

 

L’immobilier demeure un angle classique de diversification patrimoniale. Une première étape consiste à devenir propriétaire de son logement principal, mais il est ensuite possible d’acheter d'autres biens dans une optique de pure rentabilité :
 

  • Soit pour les réhabiliter puis les revendre et dégager une plus-value.
     
  • Soit pour les louer et en tirer des revenus locatifs.
     

Dans cette optique, il ne faut pas négliger la fiscalité. Les loyers touchés sont imposés et la fiscalité sur les plus-values à la revente d’une résidence secondaire est plus lourde que sur une résidence principale.

En revanche, il existe certains dispositifs fiscaux avantageux pour les acquéreurs de logements neufs destinés à la location, comme par exemple avec la loi Pinel.

 

2. Les métaux précieux : une question de timing

 

L’or est considéré comme la valeur refuge par excellence : en cas de crise sur les marchés financiers, son cours grimpe. Cela s’est encore vérifié lors de la crise précédente.

Toutefois, en période de reprise des marchés boursiers ou de hausse du dollar, comme c’est actuellement le cas, le cours de l’or peut connaître d’importants reculs.

Il a ainsi perdu plus de 35 % depuis ses plus hauts niveaux. Ce qui est dommageable, car l’or ne produit ni intérêts, ni dividendes.

Se pose également la question de sa conservation. De plus en plus de sociétés proposent des services d'achat et de stockage d'or à distance, accessibles par Internet. Citons par exemple les offres d’Aucoffre.com ou de BullionVault.

Ce type de sites permet d’ailleurs la plupart du temps d’acheter d’autres types de métaux précieux ou des pièces de valeur.

 

3. La forêt pour un avenir paisible

 

Il ne s’agit pas tant de devenir propriétaire terrien que d’investir dans le bois et de profiter d’un panel d’avantages. En effet, l’investissement forestier est intéressant à plus d’un titre.

Le prix de l’hectare non bâti est en croissance, faisant prendre de la valeur aux terrains, et le bois lui-même constitue une source de rendement.

Et pour ceux que l’investissement en direct inquiète, car cela implique un minimum de gestion et d’entretien, il est également possible de passer par des fonds d’investissement ou d’acheter des parts de groupements fonciers forestiers, des GFF.  

A cela s’ajoute le régime fiscal attractif de la forêt. En effet, investir dans un GFF permet de réduire 18 % du montant investi de son impôt sur le revenu.

Et l’investissement bénéficie d’une déduction de 75 % de sa valeur pour l’ISF, les donations et les successions.

 

Découvrez également le fonctionnement du contrat d'épargne forestière :
 

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

La pierre, la forêt et les métaux constituent le cœur de ce que l'on nomme des valeurs refuges. Si l'achat immobilier demeure un investissement conséquent, celui des métaux précieux est accessible à partir de quelques centaines d'euros, via les pièces notamment. L'acquisition de terrains forestiers est également à portée de bourse : certains GFF offrent des parts à partir de 500 €.

 

 
Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

simulez votre investissement locatif pour réduire vos impôts

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com