x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Comment réduire le montant de son Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) en 2018 ?

IFI

Désormais, l’ISF devient l’IFI, Impôt sur la Fortune Immobilière. Qu’est-ce que l’IFI et comment réduire efficacement le montant de votre impôt aujourd’hui et demain ? Voici quelques éléments de réponse signés Choisir.com.

 

Petite définition de l’IFI

 

L’IFI vient remplacer l’ISF pour taxer les propriétaires de grands patrimoines immobiliers. L’IFI va être calculé sur la même base que l’ISF, soit à partir de 1,3 millions d’euros.

Pour cela, chaque propriétaire devra indiquer le montant de la valeur réelle de son patrimoine immobilier sur sa déclaration d’impôts.

En revanche, il est à rappeler que l’assiette de cet impôt ne sera calculée que sur les possessions à titre personnel et non sur les propriétés assujetties à une activité professionnelle.

 

 

Faire des dons

 

Comme pour l’ISF et les impôts sur le revenu non surtaxés, vous pouvez réduire le montant de votre facture en réalisant des dons pour des associations.

Pour cela, vous pouvez déduire jusqu’à 75 % de vos dons à des œuvres caritatives de votre déclaration d’impôt, jusqu’à concurrence de 50 000 €.

Il avait été prévu que ces dons devaient avoir été effectués une année avant la date d’imposition, afin de considérer les revenus et les dépenses concomitantes.

Cependant cette loi vient d’être assouplie et vous pouvez, comme avant, déduire tous vos dons jusqu’au jour de votre déclaration, soit pendant l’année en cours pour une déduction sur l’impôt de l’année passée.

 

Les exonérations pour les nus-propriétaires

 

Il a été décidé que tous les propriétaires étaient désormais assujettis à l’IFI, quelle que soit leur situation. Si vous possédez un bien issu d’un héritage, vous devez vous acquitter de l’IFI en fonction de sa valeur réelle.

De même, si vous êtes usufruitier d’un bien donné en partage, vous devez également payer cet impôt. En revanche, les nus propriétaires de ce bien seront exonérés de l’impôt puisqu’ils ne possèdent pas encore le bien immobilier.

Dès lors que l’usufruitier sort de sa situation et que le bien est partagé et/ou mis en vente, chacun devra s’acquitter de la part qui lui revient.

 

La déduction du passif

 

Jusqu’à présent, en achetant un bien immobilier à crédit, vous aviez la possibilité de déduire les intérêts pendant les premières années de remboursement. En effet, durant les premières année, le capital n’est presque pas remboursé, seuls les intérêts sont payés chaque mois.

Une fois que les intérêts sont presque payés et qu’il ne reste plus que le capital, vous n’aviez plus la possibilité de bénéficier d’une réduction d’impôt.

Désormais, le calcul des intérêts et du capital seront étalés sur toute la durée de votre prêt, même si vous continuez à ne payer que les intérêts pendant les premières années.

Vous pourrez donc toujours déduire une partie de ces intérêts de votre impôt mais celle-ci sera moindre qu’avant la réforme.

 

Des réductions applicables pour l’année en cours seulement

 

Pour réduire l’ISF, vous aviez la possibilité d’investir dans des PME à hauteur de 50 % des sommes versées.

Ce dispositif perdure et est applicable à l’IFI pour cette année à condition d’investir avant le 31 décembre 2017, mais il ne sera pas reconduit pour le calcul de l’IFI de l’année prochaine.

En revanche, l’investissement dans les Groupements Forestiers vous offrent une déduction jusqu’à 75 % de sa valeur.

Stephanie H.

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Banque, Compte courant, Immobilier, Impôts, IFI, ISF

comparez plus d'une quinzaine d'offres pour obtenir le meilleur tarif

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com