x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Êtes-vous sûr d'avoir bien vérifié votre déclaration d’impôt pré-remplie ?

impôts 2016

Qui n’apprécie pas de recevoir une déclaration d’impôt déjà complétée ? Exit les longues soirées passées, dossiers d’un côté et calculette de l’autre, à remplir les colonnes de sa feuille d’imposition. Vous auriez cependant tort de pécher par excès de paresse. Même si l’Administration fiscale dispose de bon nombre de renseignements indispensables, il arrive qu’elle se trompe. Soyez donc vigilant avant de valider votre déclaration.

 

Pourquoi peut-il y avoir des erreurs sur ma déclaration d’impôts ?

 

Pour établir votre déclaration, l’Etat se base sur les informations qui lui sont envoyés par les divers organismes qui régissent votre vie « financière » : l’URSSAF, les caisses de retraite, votre employeur, par exemple.

Résultat, il connait le montant de votre salaire, les allocations diverses que vous percevez, et est en mesure d’en déduire votre revenu fiscal imposable.

Tout ça, bien entendu, à condition que tous les intervenants aient bien fait leur travail. Il faut donc déjà que ces derniers n’aient pas fait d’erreur dans leurs déclarations. Et il faut ensuite qu’ils aient envoyé à temps les informations nécessaires à l’Etat...

 

Compléter les cases vides

 

Si l’Etat n’a pas reçu à temps les informations dont il a besoin, certaines cases de votre déclaration peuvent être vides. N’oubliez pas de les compléter.

Une occasion aussi de vérifier qu’il n’y a pas d’erreur dans les informations concernant votre état civil ou dans votre situation familiale. Regardez par exemple si la naissance de votre enfant a bien été prise en compte.

 

Dessine-moi l'éco nous rappelle en image comment se calcul l'impôt sur le revenu :
 

 

Vigilance sur les situations exceptionnelles

 

Soyez particulièrement attentif dès que vous sortez de la norme ou que vous bénéficiez d’un abattement ou avantage quelconque :

  • L’arrêt maladie : les indemnités journalières perçues peuvent donner lieu à des confusions et venir gonfler le montant de votre salaire perçu. Ces indemnités sont en effet versées par la Sécurité sociale et non pas par votre employeur. Or il est courant que celui-ci se trompe et les inclut dans votre salaire. Le montant déclaré sera alors faux, car supérieur à la réalité.
     
  • Étudiant, apprenti ou moins de 25 ans : autre erreur courante, volontaire ou non de la part de l’employeur : ne pas pratiquer les abattements prévus si vous êtes étudiant, apprenti ou avez moins de 25 ans au 1er janvier 2015. En effet, dans ces cas-là, vous ne payez pas d’impôt sur le revenu, tant que vous avez touché moins de 4 373 € par an de revenus en tant qu'étudiant ou avant 25 ans, ou 17 490 € en tant qu'apprenti. Mais bien souvent, les employeurs l’ignorent et déclarent le salaire réel versé, ce qui pourrait vous conduire à payer injustement des impôts !
     
  • Journaliste, rédacteur, photographe ou assistante maternelle : vous bénéficiez également d’abattements qui ne sont pas pris en compte d’emblée si vous exercez l'une de ces professions.

 

A l’inverse, certains de vos revenus peuvent ne pas avoir été déclarés au fisc et c’est à vous de le faire ! C’est notamment le cas si vous avez perçu des droits d’auteur et opté pour une imposition dans la catégorie traitements et salaires.

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

N’hésitez donc pas à corriger votre déclaration, il existe une case prévue à cet effet, que ce soit sur la déclaration en ligne ou papier. Vous avez jusqu’au 18 mai pour renvoyer la version papier. Quant aux dates limites pour les déclarations en ligne, elles dépendent de votre lieu de résidence.

 

 
Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

simulez votre investissement locatif pour réduire vos impôts

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com