x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Quels sont les risques du crédit personnel sans justificatif ?

Crédit personnel

Moins complexe, moins intrusif, le prêt personnel constitue de loin la forme de crédit la plus plébiscitée. Bien loin devant le crédit affecté.​ Il n’est, en effet, pas obligatoire de justifier l’origine de son emprunt. Une idée plutôt séduisante mais qui a aussi ses inconvénients…

 

Avec une production cumulée égale à 3.186 milliards d’euros au premier trimestre 2016, il surpasse de près de 800 millions d’euros le second (2.375 milliards).

 

Plus souple et plus rapide

 

Pour changer de véhicule ou pour réaliser des travaux chez soi, le client apprécie généralement que la transaction s’effectue rapidement. Le prêt personnel vise ainsi en partie à répondre à ces imprévus.

Vous n’avez aucune justification à apporter pour votre emprunt, vous pouvez donc devancer, en toute liberté, la procédure. Ainsi, vous êtes sûr de bénéficier de tout l’argent nécessaire au moment voulu.

Dans la mesure où ce type de prêt n’est soumis à aucune contrepartie, vous êtes libre de financer vos projets à crédit, sans aucun apport, là où avec le prêt affecté, le conseiller financier appréciera l’existence d’un tel apport.

Les formalités d’emprunt sont de facto, par la même occasion, réduites au strict nécessaire. Au-delà de la vérification de votre solvabilité financière, vous n’avez, le plus souvent, aucune obligation d’ouverture de compte ou de domiciliation de vos revenus.

En cours de contrat, vous pouvez aussi à tout moment renégocier vos mensualités, procéder à un remboursement anticipé partiel ou total de votre crédit, voire demander une interruption de prélèvement pendant trois mois.

Autant de souplesses qui amènent tout naturellement les clients mais aussi les conseillers à proposer le prêt personnel. A la clé, la réserve d’argent ainsi octroyée peut atteindre jusqu’à 75 000 euros, à l’image du prêt affecté.

 

Un certain nombre d’inconvénients à la clé

 

Un prêt affecté trouve malgré tout son intérêt dès lors que les sommes en jeu commencent à se montrer importantes. Bien qu’étant moins souple, il est aussi en contrepartie plus protecteur.

En cas de remise en cause du projet pour lequel il a été consenti, le crédit affecté peut en effet être annulé. Si le délai de livraison de votre véhicule s’éternise, vous pouvez, par exemple, demander à la fois l’annulation de la vente mais aussi celle de votre prêt.

A l’inverse, rien de tout cela n’existe avec le crédit personnel. En cas de non-conformité ou non réalisation de la vente, vous êtes tenu d’honorer l’ensemble de vos mensualités, conformément à l’échéancier qui vous a été établi..

En contrepartie de leur plus grande souplesse, les taux d’intérêts des prêts personnels s’avèrent aussi généralement plus élevés, en moyenne d’un point, par rapport à ceux des crédits affectés.

Un différentiel qui peut dans certains cas lourdement peser sur vos mensualités et votre taux d’endettement au fur et à mesure que vos projets deviennent ambitieux.

La logique atteint alors son paroxysme avec les prêts renouvelables dont les taux d’intérêts peuvent parfois dangereusement s’approcher de l’usure, soit environ 20 %...

 

Bien choisir son offre de crédit
Entre le prêt personnel et le prêt affecté, lequel va avoir votre préférence pour la réalisation de vos projets ? Le meilleur moyen de répondre à cette question est encore de pouvoir comparer le niveau des taux d’intérêts pour chacune de ces formules d’emprunt. Grâce à nos comparateurs, vous pouvez ainsi interroger et mettre en opposition les propositions de différents organismes, tant en matière de crédit personnel que pour un crédit auto ou encore un crédit travaux.

Sébastien Jaslet

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Trouvez le meilleur taux pour financer vos projets perso

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com