x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Comment vous assurer de la solidité du dossier de votre locataire ?

Locataire

Vous avez investi dans l’immobilier locatif et êtes à la recherche d’un locataire. Afin d’éviter les mauvaises surprises, voici quelques conseils pour trouver la perle rare qui occupera votre logement – et en prendra soin.

 

La crainte du propriétaire

 

De nombreux logements restent vacants simplement parce que les propriétaires redoutent les problèmes avec leurs locataires. Les plus grandes craintes étant les dégradations faites aux biens, ainsi que les loyers impayés.

Pas question pour autant de laisser votre investissement dormir trop longtemps.

Il n’existe pas de solution miracle mais pour dénicher le bon dossier parmi toutes les candidatures, vous pouvez prendre certaines précautions, notamment si vous vous en chargez seul.

En effet, ne pas confier la recherche d’un locataire à une agence vous fera économiser de l’argent.

 

Sachez estimer votre bien et vous rendre disponible

 

Avant de mettre une annonce pour la location de votre bien, il faut décider de son prix. Et pour que la relation soit bonne avec votre futur locataire, il faut que celui-ci soit juste.

S’il sent que vous avez gonflé les prix ou qu’il se fait avoir, il ne prendra aucun soin du logement et les relations entre vous peuvent se dégrader au détriment de votre investissement.

Pour avoir une idée juste, vous pouvez comparer votre bien à ceux similaires du même quartier.

Il est aussi inutile de multiplier les visites, il faut mieux sélectionner quelques dossiers, prendre le temps de rencontrer les locataires potentiels, mesurer le sérieux de leur demande.

 

"Vous allez construire avec votre locataire une relation sur le long terme."

 

Il important de savoir que vous pourrez à tout moment vous adresser à lui et vous assurer qu’il ne va pas laisser le bien se détériorer.

En tant que propriétaire, vous aurez sans doute un crédit à rembourser, il ne faut pas se retrouver avec d’importants travaux à devoir réaliser par négligence.

 

 

Une affaire de dossier

 

Pour s’assurer de la solvabilité des potentiels locataires, il faut examiner avec soin leurs dossiers.

Ces derniers doivent notamment comprendre les trois derniers bulletins de salaire, l’avis d’imposition, un contrat de travail, un livret de famille.

Sachez que vous êtes en droit de demander à voir les originaux de ces documents afin de les comparer. En effet, certaines personnes n’hésitent pas à produire des faux, cela étant particulièrement le cas dans les grandes agglomérations.

Vérifiez également la cohérence entre les documents : une déclaration d’impôt de célibataire alors que la personne se présente comme mariée ou encore un avis d’imposition contradictoire par rapport au niveau du salaire versé doivent vous mettre la puce à l’oreille.

Certains profils sont à privilégier, comme un employé en CDI, un jeune couple, un étudiant, dont les parents se portent en général garants.

Ayez à l’esprit qu’il ne s’agit pas tant de trouver la personne qui a les plus grosses ressources que celle qui se montre fiable et honnête. Pour cela, n’hésitez pas à discuter avec eux, à poser de nombreuses questions.  

 

Se prémunir contre les impayés

 

Malgré les précautions prises, des impayés de loyer peut arriver, et vous vous retrouverez alors dans une situation délicate.

Lors de la signature du bail, vous pouvez exiger un garant. Parent, ami, ou encore la banque… ce doit être un profil financier qui vous rassure.

Il existe également une assurance garantie des loyers impayés, qui sera équivalente à un pourcentage du loyer (souvent autour de 2 %). Cette garantie n’est pas toujours simple à souscrire, car elle dépend notamment du profil du locataire.

Certains locataires peuvent aussi bénéficier de Visale, une garantie locative mise en place par l’État, sous certaines conditions d’éligibilité. Cela vous procure une garantie de qualité.

 

 

Passer par un intermédiaire

 

Certains propriétaires préfèreront ne prendre aucun risque et privilégieront la gestion locative. Un professionnel du secteur s’occupera de votre bien.

Tout sera pris en charge, du prix de la location (avec votre accord), aux visites en passant pas la sélection du locataire et la rédaction du bail.

Vous n’aurez à vous soucier de rien, mais cela a un coût, pouvant aller jusqu’à 8 % du montant du loyer annuel. Une sérénité, donc, mais un manque à gagner conséquent.

Selon votre profil, il existe donc plusieurs possibilités afin de trouver le meilleur locataire. Ayez en tête que celui-ci ne sera jamais parfait, le tout étant de s’assurer au maximum qu’il prenne soin de votre investissement et qu’il s’acquitte de son loyer à temps.

 

News Assurances, en partenariat avec la MAIF, vous donne quelques conseils pour s'assurer de la fiabilité des locataires :
 

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

simulez votre investissement locatif pour réduire vos impôts

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com