x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Le plan d'épargne-retraite européen est-il avantageux ?

plan d'épargne-retraite européen

Afin d’élargir le choix en matière d’épargne-retraite, la Commission européenne devrait présenter à la fin de l’été un nouveau produit, le Pan European Personal Pension Product (PEPP), qui s’adressera à tous les membres de l’Union européenne.

 

Nouveau produit, le PEPP sera accessible à titre individuel et pourra être souscrit chez les fournisseurs habituels, aussi bien les banques que les fonds de pension, les compagnies d’assurance, les gestionnaires d’actifs ou les entreprises d’investissement.

 

Pour un marché plus uni

 

En matière d’épargne-retraite individuelle, il n’existe pas encore de marché européen concurrentiel. Les produits sont nationaux et restent très inégaux selon les différents pays, certains n’en proposant quasiment pas, et dépendent de règles propres à chaque Etat.

Le PEPP s’inscrit dans le projet européen d’Union des marchés des capitaux annoncé en 2015 et qui vise à mettre en place d’ici 2019 un marché unique des capitaux dans l’UE.

Il en est un des éléments centraux et devrait compléter (et non pas remplacer) les offres nationales déjà en place en matière d’épargne.

Ce projet doit notamment permettre d’approfondir l’intégration financière au sein de l’UE, offrir de nouvelles sources de financement aux entreprises grâce à l’argent collecté, favoriser l’investissement transfrontière… et fournir plus d’options aux épargnants des pays de l’UE.

 

À quoi s’attendre ?

 

La Commission européenne place de nombreux espoirs sur ce produit, qui permettrait de favoriser les investissements à long terme, autre enjeu de l’Union des marchés des capitaux, et ainsi avoir un impact positif sur la croissance, l’emploi, les investissements dans des infrastructures…

Les PEPP auront des caractéristiques de base similaires dans tous les pays et devraient présenter, pour ceux qui veulent épargner, certains avantages, comme un choix plus large en termes de placements financiers et l’accès à des produits plus compétitifs.

Les différents fournisseurs auront la possibilité d’offrir ce produit en dehors du marché national, notamment via des canaux de distribution électronique, ce qui accroîtra la concurrence, donc les opportunités pour l’épargnant.

Il y aura la possibilité de transférer les PEPP entre États membres, donc en cas de déménagement, il sera possible de continuer à épargner.

Une option simple d’investissement par défaut permettra de limiter les risques pris par l’épargnant, en lui garantissant de récupérer au moins le capital qu’il a investi. Chaque cinq ans, l’épargnant aura aussi la possibilité de changer de fournisseur à un coût plafonné.

Enfin, en termes de fiscalité, la Commission a recommandé aux pays membres de donner à ces PEPP un traitement fiscal identique que celui appliqué aux produits nationaux déjà mis en place.

Elle a aussi invité ces pays à « échanger leurs meilleures pratiques en ce qui concerne la taxation de leurs produits actuels d’épargne-retraite individuelle, pratiques qui devraient promouvoir la convergence des régimes fiscaux. »

Peut-être peut-on voir là un espoir de fiscalité allégée pour les épargnants français...

 

Toutes les solutions pour bien compléter sa retraite
Vous craignez que le montant de votre future pension ne suffise pas ? Des solutions existent pour commencer à financer, dès aujourd'hui et à votre rythme votre seconde partie de vie. Choisir.com vous propose de faire un bilan pour votre retraite

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

demandez un bilan gratuit et personnalisé pour votre retraite

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com