x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

En cas de colocation : qui doit assurer le logement ?

assurance colocation

Lors de la location d’un logement, il est stipulé dans le contrat de location que le logement doit être assuré au titre de l’habitation principale. Pour ce faire, le locataire souscrit à une assurance et en rend compte à son bailleur. En cas de colocation, qui doit prendre l’assurance ? Comment cela fonctionne en cas de sinistre ?

 

L’assurance du propriétaire

 

Même s’il n’occupe pas le logement, le propriétaire est tenu par la loi de posséder une assurance propriétaire. En ce cas, il peut se contenter d’une simple assurance responsabilité civile qui le couvre au cas où le bien qu’il loue causerait un dommage à un tiers.

Toutes les réparations et sinistres qui lui incombent, touchant ainsi à la structure même du logement, seront à ses frais. Il sera tenu d’effectuer les réparations pour les locataires.

Mieux vaut que celui-ci souscrive à une assurance multirisques afin que tous les problèmes immobiliers le concernant soient pris en charge par l’assurance.

 

L’assurance de tout locataire

 

En entrant dans une location, toute personne s’engage à prendre une assurance habitation. Dans le cas d’une colocation, il est indispensable que l’un des membres de la colocation possède une assurance.

Cependant, il est fortement conseillé de faire en sorte que chacun y participe. Il est possible de souscrire à un seul contrat d’assurance pour plusieurs colocataires.

Lorsque l’un d’entre eux s’en va et se voit remplacé par un autre, il suffit d’ajouter un avenant au contrat initial.

Il est également possible de souscrire à un contrat de location par colocataire. Cependant, en cas de litige, il est plus raisonnable de contracter dans une seule et même assurance.

 

Switch by Axa vous propose une infographie pour savoir si vous êtes fait pour vivre en colocation :
 

Cliquez sur la photo pour afficher l'infographie 

 

Le fonctionnement des assurances en cas de sinistre

 

Le contrat de base, nommé assurance risques collectifs ne comprend pas le dédommagement d’un sinistre causé à un tiers, par exemple, dans le cas d’un dégât des eaux qui aurait des conséquences chez les voisins du dessous.

De même, ce contrat ne garantit pas vos biens personnels. Afin de bénéficier d’une garantie étendue, vous devrez souscrire à une assurance multirisques habitation.

Si aucune assurance habitation n’a été prise lors d’une colocation, le bailleur sera en droit d’annuler le bail et de rendre le contrat de location caduc.

Si un seul des colocataires a pris une assurance, les autres devront participer à leurs frais en cas de sinistre. En effet, les colocataires sont solidairement responsables des dommages causés au bien qu’ils occupent. 

 

  
 

L'avis de Choisir.com

 

Chaque colocataire a intérêt à figurer sur le contrat d'assurance du logement, au risque de devoir prendre en charge une partie du sinistre. Si l'assurance obligatoire sert à couvrir le propriétaire bailleur, les colocataires doivent également se protéger !                                      

 

 
Stephanie H.

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

comparez les assurances santé pour économiser jusqu'à 50 %

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com