x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Taxation du Diesel, marche arrière toute !

Taxation diesel

Dans son combat pour le respect de l’environnement , le gouvernement s’est mis en guerre contre les moteurs Diesel. Il était prévu, en contrepartie d’un alourdissement fiscal du gazole, un allègement de l’essence. Mais que nenni, pas de baisse. Les autorités ne sont pas encore prêtes à aller en ce sens...

 

Il était prévu de…

 

… baisser la fiscalité sur le prix du litre d’essence à la pompe. Cette baisse annoncée de 1 centime par litre n’était pas faramineuse, mais elle permettait de réduire l’écart entre les deux carburants principalement utilisés par les automobilistes.

Ceci dans l’optique où le Diesel porte atteinte à l’environnement, surtout après les scandales qui l'ont touché, mais cela c’est un autre débat.

 

"La TICPE continuera d’augmenter pour le Diesel comme pour l’essence."

 

En effet, même si les statistiques s’inversent depuis quelques années et montrent bien l’engouement sur les ventes de véhicules essence au détriment du Diesel, l’écart moyen de 20 centimes par litre reste un argument de taille pour les grands rouleurs.

Une baisse du prix de l’essence, une bonne nouvelle qui aurait pu être rendue possible par la modulation de la fiscalité de la TICPE (taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques).

 

Mais finalement...

 

Pas de baisse ou de maintien de niveau, mais une hausse à hauteur de celle du Diesel pour l’essence. Résultat, l’écart entre les deux carburants va demeurer à l’identique pour 2016.

De quoi récupérer 46 millions de recettes fiscales en plus des 250 millions initialement tirés du marché des carburants.

 

"Une modulation d’1 centime est à prévoir pour 2017."

 

Au final, la TICPE ne baissera en 2016 que sur les carburants qui contiennent au moins 10 % de bioéthanol. Une mesure qui n’est toutefois pas anodine puisque l’on considère aujourd’hui qu’un tiers des blocs essence roulent au SP95-E10.

 

Les gestes simples pour réduire sa consommation de carburant
Chaque année, un automobiliste dépenserait en moyenne près de 1 500 euros de carburant. Pourtant, sans se priver et en adoptant certains gestes simples, il est possible de faire baisser la note de plusieurs centaines d’euros.

Philippe Mougeot

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

réservez gratuitement votre essai auto en concession

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com