x

En poursuivant la navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d’améliorer votre expérience. Paramétrer les cookies et en savoir plus.

Assurance vie : êtes-vous dans la moyenne ?

assurance vie

Grâce à l'Association Française de l'Assurance (AFA), on en sait beaucoup sur le profil des souscripteurs d’assurance vie. A quel âge les Français souscrivent le plus une assurance vie, combien ils épargnent, leur patrimoine… Collez-vous au portrait de l’épargnant type ? 

 

L’assurance vie est le produit chéri des investisseurs. Avec 21 milliards d’euros l’année dernière, sa collecte a bondi de 50 % par rapport à 2013. Une jolie reprise pour le secteur, qui avait connu une année noire en 2012. Certes, on est encore loin des sommets atteints en 2010, à l’époque où la collecte flirtait avec les 50 milliards, mais l’assurance vie est de nouveau en train de se faire une place de choix au sein du patrimoine des Français. 

 

L’alliance de la sécurité et de la performance

 

Outre les qualités du produit en lui-même – flexibilité, avantages fiscaux – il faut bien avouer que le contexte lui a été particulièrement favorable. La baisse de la rémunération du Livret A et du LDD lui a largement bénéficié. D’autant plus que les performances de l’assurance vie ont été plus qu’honorables en 2014.

 

"En 2014, les ménages français ont privilégié l’assurance vie au détriment du Livret A et du Livret Développement Durable (LDD), une première depuis 2005."

Pierre Michel, Délégué général de la Fédération Française des Sociétés d’Assurance (FFSA)

 

Le terme générique d’assurance vie recouvre des réalités différentes, avec la possibilité d’investir sur des fonds en euros, le plus sécurisé, ou sur les marchés financiers, au travers des unités de compte (UC). Des profils d’investissement, et donc d’investisseurs, au rendement inégal. La sécurité a un coût. D’après la  Fédération Française des Sociétés d’Assurance (FFSA), le rendement moyen de l’assurance vie en euros a été de 2,5 % brut en 2014. Une performance égale à celle du PEL. Pour plus de performance, il faut ajouter du risque. L’assurance vie en unités de compte affiche une performance de 4,7 % brut pour la même période. 

 

Comparez en toute simplicité les contrats d'assurance vie 
Trouvez le contrat d'assurance vie qui répond le mieux à vos besoins, grâce à notre comparateur en ligne

 

Souscripteurs, qui êtes-vous ? 

 

Grâce à l’enquête menée l’année dernière par l’Association Française de l’Assurance (AFA), nous sommes en mesure de dresser le profil type du souscripteur d’assurance vie. Elle est souscrite en moyenne à l’âge de 53 ans. Les souscripteurs sont principalement retraités (35 % des nouveaux contrats), suivis par les employés (25 %), les cadres moyens et agents de maîtrise (16 %). Les actifs non salariés ne représentent que 8 % des nouveaux contrats.

Pourquoi choisissent-ils une assurance vie ?

Contrairement à ce que son nom laisse entendre, la transmission du capital en cas de décès n’est que le deuxième motif de souscription de l’assurance vie. Le premier est la constitution d’un capital en prévision de la retraite, comme le révèle la FFSA :

 

Les différentes motivations de la souscription à une assurance vie :

 

  • Constituer un capital ou une rente en vue de la retraite : 27 % 
     
  • Transmettre un capital : 16 %
     
  • Epargner sans projet précis ou par précaution : 140%
     
  • Valoriser ou faire fructifier un capital : 11 %
     
  • Epargner en vue d'un projet précis : 10 %
     
  • Constituer un capital ou une rente en cas de dépendance : 10 %
     
  • Bénéficier de la fiscalité de l'assurance vie : 7 %
     
  • Aider ses proches en cas de besoin : 3 %

 

Si les motivations de l’épargne sont claires, on en sait également plus sur ce qui pousse les épargnants à privilégier ce produit. La fiscalité est une raison évidente. Mais c’est la qualité de la relation avec le conseiller qui est vantée en premier (23 %).

Les revenus et le patrimoine des souscripteurs sont également connus. En moyenne, le revenu brut annuel du ménage est de 41 200 €. Toutefois, pas moins de 35 % d’entre eux ont un revenu inférieur à 35 000 €. Côté patrimoine, en prenant en compte l’assurance vie, mais aussi les produits d’épargne et les placements financiers, les souscripteurs disposent en moyenne de 102 100 €.

Au-delà de ce profil type, la réalité est que l’assurance vie est en train de reconquérir les Français. En témoignent les premiers chiffres de collecte pour 2015. Au cours des deux premiers mois de l’année, ce ne sont pas moins de 4,4 milliards d’euros versés sur les supports en unités de compte (les plus rémunérateurs en 2014). Un chiffre en hausse de 33 % par rapport à l’année dernière, sur la même période. A la fin du mois de février, les encours des contrats d’assurance vie étaient, selon la FFSA, de 1 546,9 milliards d’euros. 

 

Pourquoi est-il important de bien choisir son assurance vie ?
L’assurance vie est un produit loué pour sa flexibilité, et pour sa fiscalité. Si cela le rend attractif, cela en fait également un investissement complexe. Entre risque et rémunération, il est important de définir son profil d’investisseur et de trouver le contrat adapté à ses besoins et objectifs. Pour cela, suivez nos conseils afin de choisir le meilleur contrat.

Ingrid Labuzan

 

*Toutes les offres sur cette page sont suceptibles d'évoluer. Seules les conditions proposées par les marques sur leur site font foi.

Plus d'articles : Assurance, Assurance vie, Épargne

Comparez les assurances vie jusqu'à 3,60 % de rendement

Le mail conso intelligent

Recevez tous les 15 jours la newsletter conso de Choisir.com